Le Chomor d'Ys

Un forum sur les quatre éléments où tu pourras vivre ta vie, défendre ton clan, te hisser au sommet de la gloire...
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la fontaine du brouillard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sigvahad Thoring
Aer
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Clan : Celui qui m'offrira le plus d'argent...

Points
Pouvoir:
10/100  (10/100)
Force:
5/100  (5/100)
Agilité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: la fontaine du brouillard   Lun 6 Oct - 19:44

Je marchais à travers d'immenses massifs emplis de brume opaque. L'air vif de l'altitude me maintenant éveillé et bien que très fatigué, je marchais d'un bon pas. le soleil ayant disparu derrière les lointaines crêtes depuis longtemps la température fléchissait rapidement et l'obscurité envahissait les lieux. Voyageur solitaire dans cette contrée déserte, je cherchais en vain des traces de passage d'êtres vivants.
Arrivant sur ses terres pour la première fois je n'avais aucune idée de la direction à prendre et ma route ne semblait jamais finir. Bon sang, par où aller ? à droite ? à gauche ? descendre ? monter ? et cette maudite brume, toujours là et toujours aussi aveuglante.
Toujours à tâton, je tentais de m'aggriper aux arbres des côtés du sentiers lorsque je m'empêtrais dans leur racines. Par tous les dieux qu'est ce qui m'a pris de partir par là ?
Je me rappelle très bien pourquoi je suis venu ici. Des traces de voyageur, des marques, et des empreintes de pas. J'ignore comment ils s'y sont pris mais en tout cas ils ne sont plus là. Ni eux ni personne. Comment pouvais je être aussi bête parfois. Enervé, je tapais contre une racine et m'étalait de tout mon long.
Tandis que je me redressai en maugréant j'aperçu quelque chose de tout à fait remarquable. Une fontaine énorme d'ou il sortait ne sortait pas d'eau. Seul un brouillard plus blanc qu'un nuage s'extirpait en haute volutes par les gargouilles faisant office de sortie d'eau. intrigué, je m'approchais tant bien que mal de ces étranges contructions. Peut être étaient elles la source de toute cette maudite brume. avançant prudemment je m'approchais. On n'y voyais plus à un metre. Alors que j'allais toucher l'étrange matière de l'édifice, quelque chose me pinça les doigts. Mais le brouillard était tellement opaque que je n'avais vu filer la petite créature.
Soudain je ressentis une douloureuse morsure à l'oreille, puis un pincement sur le nez, puis un pincement de mes cils et mini coup de poing sur la joue, et autres pichenettes forts désagréables qui m'énervait au plus au point. Et le moucheron se déplaçait vite le diable. Quelle espèce de petits nains sans humour était train de me jouer un tour ? un farfadet ? une luciole ? un démon farceur ? Je m'en fichais et tout ce que je voulais c'était tuer, détruire, massacrer, écraser et écarteler cette petite chose repugnante.
La bonne fortune me souria à cet instant car l'imprudent vint à passer si près de moi que je l'aperçus et, rapide comme l'éclair m'en saisit. C'était un petit lutin ailé, d'une couleur bleu claire. Il semblait jeune et on lisait dans ses yeux tout le bonheur qu'il avait éprouvé de ses petites farces et toute la terreur de la punition que j'allais lui infliger. Je lui aurais presque pardonner, s'il n'avait pas dépasser les convenances lorsqu'ils avaient tenté de me déboutonner le pantalon. il me dit :
"Pitié, ne me faites pas de mal !! je ne suis que le pauvre petit elfe de la fontaine du Sud !!" il était vraiment pathétique.
" NON MAIS ! Pour qui te prends tu ? t'as vu ce que tu m'as fait ? tu ne va pas t'en tiré comme ça mon gaillard tu ne vas pas..."
Soudain je pensais.
" tu as dis la fontaine du Sud. Il y en a d'autre ?"
" bien sur au maitre. il y en a 5 en tout, éparpillées sur toute les falaises brumeuses.
"Tu connais la région ?" lui demande-je
" bien sur maitre. où voulez vous que je vous emmène ?"
La sale petite vermine. il sentait l'échapatoire que je lui offrait et s'y précipitait. Enfin, ce serait un bon guide, à moins qu'il ne me trahisse.
" très bien petit lutin. Faisons un marché, toi tu me conduis où je veux et moi..."
Je ne terminais pas ma phrase. Quelqu'un venait de sortir de la brume. Ami ou ennemi ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solia Sorike
Aqua
avatar

Masculin Nombre de messages : 91
Age (RP) : 30
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Quelqu'un veut devenir mon jouet ?

Points
Pouvoir:
15/100  (15/100)
Force:
4/100  (4/100)
Agilité:
29/100  (29/100)

MessageSujet: Re: la fontaine du brouillard   Mar 7 Oct - 9:08

Perdu... voila le mot qui résumait ma situation, je ne savais pas ou aller, je ne savais pas d'ou j'étais venu, mais tant pis maintenant j'étais la... et j'ai faim!!
La falaise de brume, elle portait bien son nom, je ne voyais rien, remarque je n'avais qu'a descendre pour rentrer, mais c'était vraiment pas marrant.
Sur le chemin une étrange petite bestiole avait commencer à m'embeter, au départ je l'a trouvait marrante même si je la voyait pas, jusqu'a ce que j'entendit mon kimono se craquer... la c'était moins marrant.

C'est bête parceque je me sentais plutôt bien. Le marteau fait en glace la littéralement écrasé ce qui fait qu'il ne restait plus grand chose... enfin du moins je ne reconnaissait rien. Le sang avait giclé sur mes pieds... c'était pas mon jour aujourd'hui...je n'avais plus qu'a CHANTER en avançant!!


"Hitoooooooooooooooooooooooo wa yoshiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii omoooooooooooooiyamutomooooo, wasuuuuuuuuuuuuuuuuureenuuuuuuuuuu, kureeeeeeeeeeeenikeruuuuuuuuuuu haruhiiiiiIIIIIIIIIII!!!!!!"

J'entendais les animaux fuirent en mêment temps que je chantais, étrange, moi qui chante si bien!! Une fois j'ai détruit les tympans de trois personnes en chantant cette même chanson!, c'était vraiment marrant car...

Quelqu'un ? Je ne suis pas tout seul!!!! Ami ou ennemi on s'en fiche, il va pouvoir me dire ou on est précisément!!


"GOOD MOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORNING!!! Je me présente pas on s'en fiche, pourriez vous juste me dire ou on est s'il vous plait ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alios94.free.fr
Sigvahad Thoring
Aer
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Clan : Celui qui m'offrira le plus d'argent...

Points
Pouvoir:
10/100  (10/100)
Force:
5/100  (5/100)
Agilité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: la fontaine du brouillard   Mar 7 Oct - 19:06

Il est difficile de faire comprendre à des gens n'ayant jamais connu cette expérience, ce que l'on ressent lorsqu'un homme au cheveux bleux et possédant un énorme marteau hurle à 3 mètres de vous alors que vous essayer désespérement de marchander avec un lutin volant. Il va de soi que la situation parait comique. A vrai dire, je me serais imaginé à tout, sauf à ça.
Un garçon au cheveux bleux et au regard étrange, pénétrant où se lisait quelque chose d'inexprimable, totalement incompréhensible. Me rendant compte que je le regardais béatement depuis quelques secondes d'une façon proche de celle du crapaud devant une mouche, je me ressaisissais et dit.
- euh je ne suis pas de la région, désolez mon brave. Cependant je connais quelqu'un qui pourrait nous indiquer la route à suivre. Puis rebraquant mes yeux sur la pourriture d'elfe idiot que je tenais en mon pouvair, je lui dis sans hésiter.
- Emmène nous dans un endroit où l'on pourrait trouver des gens civilisé comme le euh comme l'homme qui vient d'arriver !
- Bien...bien...bien sur maitre ! bégaya-t-il
- Très bien alors en route.
Et m'adressant à mon homolgue complètement perdu :
- Faisons la route ensemble ! j'ignore ou cette petite chose va nous mener mais s'il nous trompe, nous ne serons pas trop de deux pour lui casser la figure.
Ces paroles étaient autant adressées au garçon pour l'inviter au voyage qu'au lutin pour lui faire peur. Je savais seulement que nous nous trouvions au sud des falaises et au nord de la grande arche. y avait il un village dans les environs ou seulement la forêt, la montagne et un vide humain tout ç fait effroyable. Et si nous trouvions des membres d'autre clans... Ma pensée s'arrêta nette. Cet homme avait le teint typique des membre du clan de l'eau ! il était certainement ici avec comme seul but de me tuer ! et puis ma crainte repartit. Il n'avait pas l'air méchant. Ni gentil d'ailleurs. Juste aussi perdu que moi. Pourtant quelque chose me faisait peur en lui. Dans quelle galère m'atais je encore fourrée ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solia Sorike
Aqua
avatar

Masculin Nombre de messages : 91
Age (RP) : 30
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Quelqu'un veut devenir mon jouet ?

Points
Pouvoir:
15/100  (15/100)
Force:
4/100  (4/100)
Agilité:
29/100  (29/100)

MessageSujet: Re: la fontaine du brouillard   Mer 8 Oct - 8:56

J'avais oublié que je tenais toujours mon marteau glacé avec comme simple décoration du sang de lutin, enfin je ne savais pas que c'était un elfe que j'avais écrabouiller et je m'en fichais royalement.
Le jeune garçon en face de moi avait la même stature que moi, il ne semblait pas être quelqu'un d'agressif. Il tenait quelque chose dans sa main, il m'expliqua que ce petit être, un elfe, savait ou se trouvait la sortie et qu'il nous servirait de guide.


" Très bien, je vous suit, pas de bétise l'elfe... ou tu finiras comme la créature que je viens d'écrabouiller..."

Nous étions sur le point de partir quand le jeune homme en face de moi s'arreta, il me regardait bizarrement, il devait surment avoir remarquer que je suis terriblement beau, que ça force le respect. Ou alors, il avait remarquer, en voyant le marteau, que j 'étais membre de ce clan qui se prénomme Aqua, lui devait surment être membre d'un autre clan mais quel importance, je n'étais pas d'humeur à me battre, j'en ai assez de tout le temps me faire battre.


" Uh ? J'ai quelque chose sur le visage ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alios94.free.fr
Sigvahad Thoring
Aer
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Clan : Celui qui m'offrira le plus d'argent...

Points
Pouvoir:
10/100  (10/100)
Force:
5/100  (5/100)
Agilité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: la fontaine du brouillard   Mer 8 Oct - 17:14

Me rendant enfin compte que j'étais pris en flagrant délit de dévisagement, je répondit simplement à mon interlocuteur :
- euh non pas du tout. Venez, allons-y.
Et nous entamâmes notre chemin. Je lachais l'elfe farceur et contrairement à ce que je pensais au premeir abord il ne s'enfuit pas. Peut être que les elfes avaient le sens de l'honneur ou bien avait il tout simplement peur de nos représailles. S'époussetant un peu, il s'envola quelques mètres en avant de nous mais ne s'éloigné pas plsu que nécéssaire, de sortes que nous pouvions encore vaguement le voir malgré la brume épaisse. Il semblait sur de lui et nous le suivions, totalement perdu. Nous passâmes par des chemins à peine remarquable dans les fourrés resserés de la forêt. Nous descendions presque à pic et je faillis me trodre la cheville en un angle inquiétant un bon nombre de fois. Nous nous semplions nous perdre à chaque instant et pourtant nous sentions que nous suivions un itinéraire bien particulier.
Au matin nous arrivons devant une falaise très escarpée à la base de laquelle on entrevoit une petite grotte . au reflet d'argent. La brume semble être dissipée à cet endroit.
Je me penchais un peu pour regarder et demandai à l'elfe ce qu'il savait de cet endroit. Il me répondit :

- c'est le grotte du brouillard. On raconte qu'il y a une sortie par laquelle on peu aller n'importe où. Mais personne n'en ai jamais revenu par ce côté.
Je me tournai vers mon compagnon :
- que décidons nous ? Allons-y ou pas ?

J'avais besoin d'un avis ? Allions nous ressortir de cet enfer ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solia Sorike
Aqua
avatar

Masculin Nombre de messages : 91
Age (RP) : 30
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Quelqu'un veut devenir mon jouet ?

Points
Pouvoir:
15/100  (15/100)
Force:
4/100  (4/100)
Agilité:
29/100  (29/100)

MessageSujet: Re: la fontaine du brouillard   Jeu 9 Oct - 9:33

J'avoue que j'ai été soulagé quand j'ai compris qu'il ne voulait pas se battre, malgré le fait que j'appartienne à un autre clan, je pouvais continuer mon chemin tranquillement, mais ne me méfiant quand même, on ne sait jamais sur qui on peut tomber. Imaginez il est comme moi, ça craint...
On marchait encore et encore, suivant la petite chose que j'avais envie d'écraser, je suis tomber au moins dix fois par terre en dansant sur le chemin.
Je m'abstenais de chanter, à ce qui parait ça fait mal aux oreilles alors.
Enfin on s'arrete, je n'hésite pas une seconde à m'asseoir à même le sol. Le petit elfe nous raconte quel est cette étrange grotte. Le jeune garçon me demanda si il faut y'aller ou pas, la réponse fut rapide:


"Nous n'avons pas vraiment le choix, j'en ai plus qu'assez de cet endroit. J'avouerai que j'ai un mauvais pressentiment en voyant cette grotte. Mais si c'est un piège petit elfe, je reviendrai et je tuerai tout ceux de ton espèce... Mais si s'en ai pas un, je reviendrai quand même pour jouer avec vous!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alios94.free.fr
Sigvahad Thoring
Aer
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Clan : Celui qui m'offrira le plus d'argent...

Points
Pouvoir:
10/100  (10/100)
Force:
5/100  (5/100)
Agilité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: la fontaine du brouillard   Dim 12 Oct - 21:13

Son compagnon ayant donné son accord, je m'avançai pour entrer dans la caverne. après une ridicule entrée noire dans la montagne on s'apercevait que la grotte descendait à pic. au fond précipice on apercevait des lueurs colorées. M'avançant prudemment je m'assis sur les fesses et me positionnai de façon à glisser le long de la pente, lisse comme un miroir et sombre comme l'ébène. A peine me lançai-je que je compris qu'il serait quasi impossible de m'arrêter avant la fin. La pente était si raide et glissante que c'était tout juste si je ne tombais pas dans le vite. la vitesse augmentait dangereusement.
Bon sang quelle chute ! j'étais mort de trouille. il suffisait que je quitte légèrement la paroi pour m'envoler et aller m'écraser sur le sol quelques centaines de mètres plus bas !! mon compagnon était il derrière moi ? je n'aurais su le dire à cet instant. Soudain je m'aperçus que des endroits semblaits comme hérissés de piquants. Si je touchais ses choses, j'étais certain de me faire empaler vivant !! Esquivant tant bien que mal, j'aterris sur une petite concrétion qui manqua de me propulser vers je ne sais quelle destinée tragique. En contrepartie, je me mis brusquement debout, face au vide,
La gravité ne comptait plus dans cet univers de folle vitesse ou le moindre faux pas était mortel. prarallèle au sol, je glissai sur la paroi verticale à present. Une étrange folie me prit et je commençais à patiner sur cette surface de glace brulante. En effet la température montait rapidement. Soudain je compris la raison de la lueur que j'avais aperçus aavant de me lancer. Des lacs de laves en fusions !!! Nous tombions droits dans un piège ! et évidemment il aurait été très difficile d'en ressortir ! Mon coeur, battant déjà la chamade s'acceléra follement au fur et à mesure que la mare rougeoyante se rapprochait.
Soudain, alors que jusqu'alors des falaises noires bloquaient mon champ de vision, j'entrais dans une immense salle bouillonnante. Plus que gigantesque, elle semblait totalement rouge tant la lave qui en formait le sol était brillante. Au centre de la salle émergeait une fontaine à brouillard reliée à l'extérieur par 5 gros tuyaux. C'était la fontaine principale, qui approvisionnait en brume les 5 fontaines des falaises. Mais pourquoi avoir installé un tel système ? Je voyais que la fin de la pente était proche et se jetait dans le magma bouillonnant. Cependant un mince traits noir semblait ressembler à un tremplin. Il fallait absolument que je l'emprunte. Mais si il servait à quelque chose, il fallait absoluement que ma vitesse soit la plus grande possible. Aussi, je courais presque sur le miroir noir où allait se jouer ma vie. Encore plus vite, toujours plus vite. Je n'étais pas assez rapide !!! Plus vite, encore !!! non c'est sans espoir je n'y arriverais pas ! Dieux du vents aidez moi !!!
Un terrible grondement se fit entendre et je sentis de l'air s'engouffrer violememnt dans la grotte. D'un coup une rafale d'une énorme puissance me poussa plus vite que je n'avais jamais osé imaginé la vitesse. bien centré, je me préparais à sauter. en une seconde j'étais sur la fine rampe montante du tremplin. Elle se retrécissait au fur et à mesure si bien que je gliassais qur un cheveux à plus de 1000 km/h.
Et d'un coup il n'y eut plus rien sous mes pieds. j'avais sauté. Je volais littéralement vers le plafond de la caverne situé très au dessu de moi. C'est alors que j'aperçus comme une cavité creuse située dans le plfond près d'un des tuyaux géants. Arriverai-je si haut ?
Je montais, fulgurant, pret à craquer la voute celeste. Mais ma vitesse baissait rapidement. y-arriverai je ? Je me rapprochais mais pourrais je atteindre la cavité ? Je savais au fond de moi que je n'allais pas assez vite. J'arriverais peut être presque à m'accrocher au rebord de la petite caverne mais je je n'y arriverais pas. J'avais perdu espoir. Et pourtant je tendis la main vers mon but. J'y étais presque !! Mais j'avais arrêté d'avancer. j'allais tomber. Mon destin était scellé.
Je faillis crier lorsqu'une main puissante m'aggripa le bras et me tira violemment vers le haut. Une grande masse sombre ailée me posa sur le sol. Qui était-ce ? où était Solia ? où étais-je ? pourquoi m'avoir sauvé ?
Les questions se brouillaient dans ma tête et je perdis connaissance, évanoui.


HRPG : excuse moi de ne pas avoir répondu tout de suite, j'ai été très pris cette semaine ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solia Sorike
Aqua
avatar

Masculin Nombre de messages : 91
Age (RP) : 30
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Quelqu'un veut devenir mon jouet ?

Points
Pouvoir:
15/100  (15/100)
Force:
4/100  (4/100)
Agilité:
29/100  (29/100)

MessageSujet: Re: la fontaine du brouillard   Dim 19 Oct - 15:21

La jeune homme entra le premier dans la caverne, il s'assit et se laissa glisser. Il disparut rapidement de mon champs de vision, ça avait l'air amusant, alors pourquoi ne pas pimenter la chose?? D'un mouvement de bras un plaque ovale de glace se matérialisa sur le sol. Je l'a mis au bord de l'entrée, je pris mon élan et je sauta dessus, la glace de la plaque entoura mes pieds pour ne pas que je tombe de la plaque. J'allais de plus en plus vite, c'était génial, une sensation merveilleuse.

Je tombais, enfin glissait, de plus en plus bas, est ce que ça allait se terminer un jour ?? Le décor changeait au fur et a mesure que je descendait, je ne voyait toujours pas mon 'compagnon'. Je sentais certaines choses le couper les bras, les jambes et même le visage. Des piques semblaient ressortir du décor!! Je devais quand même faire attention .
Il faisait de plus en plus chaud, je devais me concentrer énormément pour que ma planche de glace ne fonde pas. Le décor changeait encore et encore...

Oh... était ce la cause de la brume ?? on aurait dit.... une fontaine, qui fait de la brume... enfin ce fut bref, la descente continuait encore et encore, la glace fondait lentement. La il y avait une montée, la glace qui fondait me permettait de glisser très rapidement, mais plus je montais plus elle rétrécissait. Pour s'amuser encore plus, je mis mes mains sur mes yeux, j'allais peut être mourir, et c'est ça qui était marrant... Je me sentit partir, plus de plaque de glace, plus rien sous mes pieds, je m'envolais en rigolant.

Le réveil fut plutôt difficile, j'avais mal a la tête, je saignait par ci par la mais sans vraiment que se soit grave, je m'étais littéralement écraser sur le sol. Mon corps me faisait mal, je pense que je me suis casser la jambe droite ainsi qu'une ou deux côtes. Je n'était pas le seul à m'être écrasé, le jeune homme était la lui aussi, probablement mort. Je m'approchais de lui et commença à le gifler très fort, ça me faisait plaisir:


" Eh, réveillez vous!! Eh vite !! Vous êtes mort ? Je peux vous piquer ce que vous avez sur vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alios94.free.fr
Sigvahad Thoring
Aer
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Clan : Celui qui m'offrira le plus d'argent...

Points
Pouvoir:
10/100  (10/100)
Force:
5/100  (5/100)
Agilité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: la fontaine du brouillard   Lun 20 Oct - 19:05

Aoutch ! ma tête me faisait horriblement mal. Et d'ailleurs il n'y avaiut pas que ma tête. Je n 'arrivais même plus à bouger ! Solia avait attéri à côté de moi. Son arrivée avait été plus heureuse que la mienne et il semblait pas en état de choc. Cependant quand il me demanda :
" Eh, réveillez vous!! Eh vite !! Vous êtes mort ? Je peux vous piquer ce que vous avez sur vous ?"
je me demandai vraiment qui de nous deux était le plus touché. Enfin nous étions vivants et c'était le principal. Cependant un autre problème arrivait : l'immense créature ailée qui m'avait empêcher de tomber dans la lave en fusion était revenu vers nous et n'avait vraiment pas l'air commode. Colossale, c'était un géant tout en muscle. Une épaisse armure d'un métal résistant couvrait son corps. Des épaulettes d'argent brillant malgrè la pénombre étaient posées sur ses pectoraux saillants. Ses énormes biceps semblaient plus gros que ma tête tout entière et ses jambes étaient d'une musculature terrifiante. ils nous prit chacun par le col, nous souleva aisément et sans un mot nous emmena dans un couloir. Il va sans dire qu'après cette description, nous n'avions aucune chance de nous échapper de l'étreinte du colosse.
Contrairement à ce que nous croyions au départ, l'immense salle où babortait la lave en fusion n'avait pas de vrai plofond solide. En effet nous marchions directement dessus et bien que nous soyons étonnés par moment de l'étendue du faux plfond, des petits hublots dirigés vers le bas nous rappelaient que nous étions toujours au dessus d'un lac que lave.
Le monstre nous conduisait par des salles tout aussi imposante que sa personne. Elles étaient pleines de machines énormes et de tuyaux d'une largeur comparable à celle du géant.
Nous ne comprenions rien à ce qui nous arrivait et comme notre hote n'était pas particulièrement bavard, nous ignorions de surcroit où nous allions. Tandis que je restais silencieux, à moitié réfléchissant à moitié assomé, mon camarade envoyait des propos incohérents à propos de tout. Il était sûrement très touché.
Au bout d'un couloir particulièrement long étroit et étriqué, nous parvinmes à une salle d'une taille impressionnante et dont le contenu nous impressionna encore davantage. Sur toute la longueur de la salle s'alignaient des rangées et des rangées de boites de verre, de largeurs et de longueurs semblables à celles d'un cercueil. Et en effet, il y avait des corps à l'interieur. Nous aperçûmes des visages figés, aux traits lugubres. Ils semblaient parfois tèrs jeune et pourtant très morts. Cependant, j'avais la certitude au fond de moi qu'il ne s'agissait pas de cadavre. Ils étaient pris d'une étrange torpeur, presque artificielle.
Au centre de la pièce tronait une immense machine de métal, pleine de rouage et d'une complexité démesurée. Une jeune femme aux longs cheveux noirs et soyeux s'affairaient frénétiquement autour de l'engin . La démarche du géant n'étant pas réellement l'incarnation de la discrétion, la jeune femme dit sans même se retourner d'une voix délicate et pure :
- Alors que me ramènes tu Stormel ? Des intrus ?
- Oui Sire Lyrt. Ce sont des garçons ayant été piégé par l'un de nos lutins. Ils ont cependant réussi à atteindre le premier étage en empruntant le tremplin.
- Ouah ! quelle prouesse ! Voyons voir à quoi ils ressemblent.
La jeune femme se retourna. Elle était tout bonnement magnifique. Tout en elle respirait la perfection et davantage. Elle avait le visage pur, doux, ferme, joyeux et déterminé. Des yeux verts magnifiques étaient encadrés par des cils longs et fins. Elle avait le sourire charmeur et des lèvres pulpeuses. Sa tenue, presque inexistante, ne cachait que ses parties les plus intimes et dévoilait généreusement ses formes voluptueuses, de ses seins, fermes et rebondis, jusqu'à son ventre musclé et lisse. Elle avait de longues jambes et la peau finement bronzé. Vous comprenez pourquoi je n'arrivais plus à perdre un regard ahuri paticulièrement crétin lorsqu'elle se retourna. Elle dit :
- ouahou ! ils sont jeunes, et vigoureux. Enferme les dans ma chambre, je veux passer une bonne nuit. Et puis après nous pourrons les mettre en sarcosuccion.
Bien que la première partie de l'expédition semblait très allechante, la seconde partie le semblait beaucoup moins. Bien que je ne susse aucunement le sens du verbe sarcosuccionner, je n'avais nullement envie de le découvrir. Tandis que le géant saluait sa maitresse je profitais d'un moment d'innatention pour donner un coup de poignard dans la main du monstre. Celle-ci, qu'aucune armure ne protégeait fut magnifiquement transpercée et le monstre hurla à la mort et nous envoya valdinguer sur le côté. Ses ailes puissantes s'agitèrent et il monta dans les airs. Il n'avait vraiment pas l'air content. Sortant d'un long fourreaux une immense épée lourde, il se mit à nous chercher des ses yeux cruels. Un combat sans pitié allait commencer pour Solia et moi. Et tandis que la danse infernale commençait, Sire Lyrt souriait malicieusement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solia Sorike
Aqua
avatar

Masculin Nombre de messages : 91
Age (RP) : 30
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Quelqu'un veut devenir mon jouet ?

Points
Pouvoir:
15/100  (15/100)
Force:
4/100  (4/100)
Agilité:
29/100  (29/100)

MessageSujet: Re: la fontaine du brouillard   Lun 27 Oct - 10:41

Extraordinaire, le mot était sortit tout seul de ma bouche, un gros bonhomme pas très beau se tenait devant nous, et il n'avait pas l'air très gentil!! Mais il nous servis plus de guide qu'autre chose, je regardais le décor et je touchais un peu à tout, les murs brulaient tout ce qui les touches, c'était douloureux, mais rigolo!!
La salle des cercueils étaient glauque, mais sympa aussi dans l'ensemble, je m'attendais vraiment à ce qu'il sorte de leur boite... mais ils semblaient mort.

Enfin la salle des...euh...machines?? C'était assez impressionnant, je voulais savoir comment ça marche, mais mon regard se tourna rapidement vers mon futur bonheur: Probablement l'une des plus belles créatures qui m'a été donné de voir, si j'avais des sentiments, j'en serais tomber amoureux, ou j'aurais tout simplement envie d'elle... la bave coulait de ma bouche ,tandis qu'une bosse se formait sur mon kimono entre mes jambes. Bosse qui disparut rapidement, Sigvahad fonça sur le géant pour la planter, et celui-ci pas très content nous envoya valdinguer je ne sais ou. Mon...collègue était à coté de moi, je ne put l'empêcher de l'applaudir:


"Bravo, alors la bravo, maintenant on à le géant vert à nos trousses... à deux contre un on à une chance remarque, mais je ne pense pas que Sire Lyrt nous laisse faire tranquillement, voila ce que je te propose: Soit on fuit et on meurt, soit on se bat chacun contre un des deux et on aura PEUT ÊTRE une chance de survie, bien sur, je te laisse le gros, après tout c'est toi qui a commencer... si elle est ce que je pense, une suceuse......................................de sang, je pense pouvoir m'en sortir, par contre si je suis contre le géant, je ne sais pas si j'ai mes chances... si tu as une meilleur stratégies...c'est maintenant qu'il faut la dire, parce qu'il arrive je crois..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alios94.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la fontaine du brouillard   

Revenir en haut Aller en bas
 
la fontaine du brouillard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Fontaine
» Socle Gardes de la Cour de la Fontaine
» Matin de brouillard (Darth Shakaxhi)
» La Grande Fontaine de Kiri
» nouvelle fontaine à Dubaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chomor d'Ys :: ~¤~ La Vallée des Songes ~¤~ :: ~°~ La Falaise de Brume ~°~-
Sauter vers: