Le Chomor d'Ys

Un forum sur les quatre éléments où tu pourras vivre ta vie, défendre ton clan, te hisser au sommet de la gloire...
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Perdue...

Aller en bas 
AuteurMessage
Seleris del Nabarium
Aqua
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age (RP) : 26
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Jeune femme de 19 ans, mais mental d'une enfant de 10 ans... Qui pourra la rendre enfin femme...?

Points
Pouvoir:
16/100  (16/100)
Force:
2/100  (2/100)
Agilité:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Perdue...   Jeu 21 Avr - 19:19

Le soleil commençait doucement à se lever à l'horizon, tandis que la rivière se trouvant non loin de la Grande Arche semblait s'illuminer quand les rayons la touchaient. Une agréable journée ensoleillée pointait le bout de son nez, si l'on mettait de côté les évènements qui ravageaient actuellement le continent... Oui, elle aurait pu être agréable pour n'importe qui... Mais pas pour la jeune fille inconsciente allongée sur une berge de la rivière.

Bougeant et respirant assez faiblement, elle mit longtemps avant de commencer à ouvrir les yeux, gémissant de douleur. Un violent mal de tête l'avait extirpé de son sommeil, ainsi que toutes les courbatures qui s'étaient emparées de son corps. Pourquoi avait-elle si mal ? Et pourquoi n'entendait-elle plus les gazouillements incessants et si beaux des oiseaux de Nabarium...? Et pourquoi ne sentait-elle plus la douce odeur du lys qui entourait leur maison...? Ce n'était pas normal du tout...

Mais quelques secondes après, tout lui revint en mémoire, la plongeant dans une horreur sans nom. Elle se rappelait de tout : son anniversaire, le bateau que lui avaient offert ses parents, l'océan déchainé, Heldinburg et elle qui dérivaient de plus en plus loin de l'île... La peur la submergea, la faisait aussitôt asseoir. Les yeux vitreux, elle regarda autour d'elle, tremblant. Où avait-elle atterri...? Quelles étaient ces montagnes inconnues...? Et cette magnifique arche géante que l'on apercevait au loin...? Son cœur battit la chamade, tandis qu'elle paniquait. Ce n'était pas son île... Et l'océan Yussien n'était plus visible... Jusqu'où avait-elle dérivé...? Ses parents ne lui avaient jamais parlé d'un tel endroit...

Tremblant comme une feuille, elle parvint, avec beaucoup de difficultés, à se mettre sur ses jambes, et à scruter les alentours. Comment se repérer dans un endroit totalement inconnu, dont elle ignorait même l'existence...? Elle angoissait de plus en plus, ignorait totalement quoi faire, était toute seule... Mais maintenant qu'elle y pensait... OU ÉTAIT HELDINBURG ???!!!


"Held ???!!!! Heldinburg !!! Heldinburg, où te caches-tu !!!??? Je t'en prie, reviens !!!"

C'était impossible, il ne pouvait pas être parti... ou pire ! Seleris refusait d'y croire, il était là, quelque part, sûrement en train de la chercher ! Elle ne voulait pas être toute seule dans cet endroit étranger, elle voulait trouver un moyen de rentrer chez elle, pour revoir ses parents, sa maison, ses amis...

Commençant à verser des larmes et à craquer, elle se recroquevilla sur elle-même, tremblant et gémissant.


" ... Maman... Papa... Heldinburg... V-Venez me chercher... J'ai peur..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Ven 22 Avr - 0:14

L'aube n'était pas encore apparu quand Aliénor décida de quitter la plate forme Aer. Il faisait encore nuit quand elle s'était jetée dans le vide, et la sensation que procurait les zéphyrs fouettant son svelte corps, l'enchantait au plus haut point. Avant qu'elle ne s'écrase au sol, une masse ténébreuse avait foncé sur elle et l'avait happé dans les airs. C'est alors qu'elle se retrouva sur le dos de son compagnon, Shadow. Il attendit que son amie lui donne leur prochaine destination, et se fut avec une légère surprise qu'il accepta de l’emmener jusqu'à la Grande Arche.

Le loup ailé noir déposa sa compagne dans un endroit tranquille, près de la rivière. Ils étaient arrivés juste à temps pour contempler le lever du soleil. Le lupogriffe s'était couché dans l'herbe et Aliénor s'y blottit aussitôt. Elle était si petite à côté de la bête géante qui était bien plus grande qu'un humain. On aurait pensé qu'elle était folle pour s'être attaché à un lupogriffe, mais qu'importe, elle lui confierait sa vie entre ses pattes sans la moindre hésitation.

Le soleil se leva enfin, et les deux voyageurs sentirent aussitôt ses doux rayons. L'eau de la rivière brillait sous son éclat et jamais la grande Arche n'a paru aussi belle et opposante. L'Aer inspira profondément, une vague d'émotion s'engouffrait en elle. Voila longtemps qu'Aliénor n'était pas retournée dans ce lieu. Pourtant, c'est à cause de cette édifice si la jeune femme avait une nouvelle vie. Aller à nouveau à cet endroit, là où tout a commencé, lui donnait tout de même un air nostalgique et lui fit rappeler tout les moments passés au Chomor d'Ys...

Mais soudain, sa contemplation fut dérangée car Shadow relevait la tête en reniflant l'air. " Il a sentit quelque chose..." Comprit la Rôdeuse en se levant à regret.

- Qui y a t-il mon ami ? Demanda-t-elle en touchant ses dagues du bout des doigts, soudain méfiante.

Il partit en direction de l'Arche, toujours en reniflant l'air. La jeune femme le suivit sans attendre et l’emboîta le pas. Elle remarque que plus elle s'approchait de l'édifice, plus elle entendait un bruit singulier semblable à des... Pleurs ? " Mais qu'est-ce que c'est ? " se demanda-t-elle assez préoccupée. Se pourrait-il que quelqu'un soit blessé ? Ou en danger ? A cette idée qui la tourmentait, elle s'empressa de rejoindre l'Arche au plus vite et il semblerait que son compagnon aussi.

Que fut alors sa surprise en voyant une jeune fille recroquevillée sur sois même, gémissant et en pleure. Sentant que sa présence risquait d'effrayer cette belle enfant, Shadow décida de rester à une distance raisonnable, préférant confier cette tâche assez délicate à Aliénor. Cette dernière se rapprochait doucement de la nouvelle venue, prenant soin de pas la faire peur. Parmi ses sanglots, elle réussit à déchiffrer quelques paroles. Apparemment, elle était terrifiée, désorientée et surtout... seule. " La pauvre enfant, si elle savait dans quel monde elle a atterri... Et comment je vais lui expliquer qu'elle ne reverra plus jamais ses proches ? " A cette dernière remarque, elle se mordit les lèvres, redoutant ce moment qu'elle redoutait.

C'est alors qu'elle s'accroupit doucement, et se pencha sur la jeune fille qui semblait plus jeune qu'Aliénor. D'un geste doux et tendre, elle retira quelques mèches qui cachaient son jolie minois et lui murmura d'une vois aussi suave qu'un zéphyr :

- Eh bien belle enfant, qui es-tu et pourquoi des larmes noient-ils ton si jolie visage ?

Tiens, en parlant de visage, Aliénor avait oublié de retirer son capuchon. C'est décidément une mauvaise manie qu'elle avait là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seleris del Nabarium
Aqua
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age (RP) : 26
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Jeune femme de 19 ans, mais mental d'une enfant de 10 ans... Qui pourra la rendre enfin femme...?

Points
Pouvoir:
16/100  (16/100)
Force:
2/100  (2/100)
Agilité:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Ven 22 Avr - 0:48

Seleris n'arrivait plus à contenir ses larmes... Même dans ses rêves les plus fous, même dans ses pires cauchemars, jamais, au grand jamais, elle n'avait songé à se trouver dans un monde inconnu ! Elle ne se doutait même pas qu'un tel endroit existait ! Pourquoi ses parents ne lui en avaient-ils pas parlé avant...? Peut-être aurait-elle été prise moins au dépourvu... Peut-être aurait-elle su quoi faire... Mais elle ignorait tout de ce monde, de ses coutumes... de ses habitants... Car elle se doutait bien qu'elle n'était pas seule... Il devait certainement y avoir des animaux qu'elle n'avait jamais vu sur Nabarium...

Plus elle y pensait, plus son cœur se serrait lorsque l'image de son loup Heldinburg lui venait en mémoire... Elle était capable de donner le peu de choses qu'elle possédait pour le serrer dans ses bras, ne serait-ce qu'une dernière fois... Jamais elle n'avait été séparé de son ami, ou même de ses parents, plus d'une heure... Maintenant qu'elle y pensait... elle savait faire peu de choses sans eux... Et pourtant, aujourd'hui, elle avait 19 ans... Tout ce qu'elle connaissait, elle le tenait d'eux... Sans eux... que deviendrait-elle...?

Elle entendit soudain comme un craquement de branches non loin d'elle. Écarquillant les yeux, elle se recroquevilla encore plus sur elle-même, tremblant de tout son être. Un animal, sans doute... Elle ne pensait pas un seul instant qu'il pouvait être dangereux, croyant que tous les animaux étaient bons (Après avoir vécu 19 ans auprès d'animaux pacifistes, presque végétariens, cela se comprenait...). Non, ce qui l'angoissait, c'était de découvrir une nouvelle créature... Elle n'aimait pas la nouveauté, pourquoi avait-il fallu que son bateau (D'ailleurs, ce ne fut qu'à cet instant qu'elle remarqua, du coin de l'œil, l'épave du petit navire un peu plus loin. La tempête avait été plus que violente...) dérive autant...?


"Eh bien belle enfant, qui es-tu et pourquoi des larmes noient-ils ton si jolie visage ?"

Si la peur ne lui tiraillait pas le ventre et l'empêchait de parler, Seleris aurait déjà hurlé. Ecarquillant les yeux, elle leva son visage bondé de larmes, observant l'animal qui avait doucement retiré des mèches de ses yeux. Et quelle ne fut pas sa surprise (... Ou son horreur, difficile à dire devant pareille situation...)... quand elle s'aperçut qu'il s'agissait d'une femme ! Une FEMME, à peu près comme elle, semblant un peu plus âgée qu'elle, avec une peau beaucoup moins pâle, et un visage recouvert par un capuchon ! Elle qui avait toujours cru que le monde n'était peuplé que d'animaux et de quelques néréides disséminés un peu partout ! Mais bon sang, pourquoi ses parents ne lui en avaient jamais parlé !!??

D'abord choquée, elle ne put s'empêcher de s'éloigner d'elle en se trainant au sol, tremblant comme une feuille, ses yeux vitreux pointés sur elle. C'était juste un cauchemar, elle allait bientôt se réveiller ! Ses parents et Hildenburg allaient se trouver à ses côtés à son réveil ! Elle n'osa rien dire au début, mais elle finit par se calmer petit à petit, non sans cesser de pleurer de peur ; cette jeune... femme (Oui, ce n'était pas une néréide, ça, elle en était sûre...) ne dégageait aucune onde négative, et ne paraissait pas lui vouloir du mal. Oui, elle pouvait lui faire confiance ; de toute façon, elle n'avait pas le choix, il lui fallait quelques réponses...

Rougissant fortement ("Joli minois" ...? C'était bien la première fois que quelqu'un la trouvait jolie, si l'on mettait de côté ses parents, bien sûr), elle joua avec les longues mèches blanches de ses cheveux, baissant le regard avec timidité.


"Je... Je m'appelle... Seleris del Nabarium... En... Enchantée..."

La jeune néréide osa poser son regard sur elle. Son visage était caché par sa capuche, mais elle paraissait être une très belle femme, à en juger par ses jolies formes (Ce qui la fit fortement rougir, elle qui avait toujours l'habitude de porter de longues robes cachant ses petites formes !) et ses yeux qui reluisaient légèrement. Se rapprochant d'elle, elle l'observa sous toutes ses coutures, clignant des yeux avec curiosité, l'observant parfois un peu trop près (Il ne fallait pas qu'elle le prenne mal, après tout, c'était la première fois que Seleris voyait un être comme elle !). Puis, souriant innocemment, elle ajouta :

"A qui ai-je l'honneur ?"

Mais la crainte de ce monde inconnu reprit bien vite le dessus sur son attitude positive et sa curiosité. Se mordant les lèvres, elle la fixa avec des yeux larmoyants, demandant en tremblant :

"M-Madame, o-où sommes-nous...? O-Où est l'île de N-Nabarium...? Q-Quelle genre de créatures ê-êtes-vous...? P-Pourquoi papa et maman n-ne m'ont jamais parlé d-d'un tel endroit...?"

Elle posait beaucoup de questions, mais l'angoisse lui faisait perdre ses moyens. Baissant le regard, elle finit tristement dans un murmure :

"J-Je voudrais rentrer chez m-moi... P-Papa et maman doivent être m-morts d'inquiétude... V-Vous savez où e-est l'océan Yussien...?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Ven 22 Avr - 2:23

Au début, la nouvelle arrivante ne répondit pas à sa question. Elle s'était contentée de lever son visage, les yeux rougeoyant de larmes, et l'observer. Aliénor vit alors une lueur de détresse passer furtivement dans son regard. Elle parut... terrifiée par l'Aer. Si bien qu'elle se traîna loin de la Rôdeuse, tremblante et les yeux écarquillés de terreur. Se fut alors le tour de la jeune femme d'être choquée, ne s'attendant pas à cette réaction de sa part. Mais elle ne tenta pas de s'approcher de la jeune fille, elle ne voulait pas l'effrayer d'avantage.

Elle restait muette, toujours tremblante et les yeux remplis de larmes. Aliénor ne fit rien, comprenant qu'il fallait donner du temps à la nouvelle venue. Elle en profita d'ailleurs pour mieux l'observer : elle avait un corps svelte et un visage fin. Sa peau était étrangement pâle, accompagnant ses longs cheveux aussi blanc que la neige. Elle avait des jolies yeux clairs qui brillaient de curiosité et des lèvres joliment rosées qui contrastaient avec sa pâleur. Oui, c'était un petit bout de femme charmant, qui paraissait pourtant complètement désarmée et perdue.

Tiens, la jeune fille prit enfin des couleurs au niveau des joues et voila qu'elle jouait avec ses mèches, l'air gênée. Elle réussit à avoir son nom : Seleris del Nabarium. Cette dernière osa enfin s'approcher d'elle, ce qui étonna en premier temps Aliénor. D'ailleurs, c'était étrange de voir comment Seleris l'observait. Elle la regardait comme si l'Aer était une créature venue des tréfonds de la terre, examinant ses moindres détails. La Rôdeuse haussa les sourcils, assez étonnée d'être observée de cette manière, mais la laissa tout de même faire son inspection... Même qu'Aliénor soutira un sourire amusé quand la nouvelle venue vient se rapprocher trop prés d'elle en clignant plusieurs fois des yeux.

La contemplation terminée, elle se rassit et sourit innocemment avant de demander le nom de l'Aer. Cette dernière n'eut pas le temps de répondre, qu'elle fut envahie par d'autres questions. Elle se mordit la lèvre en entendant les questions qu'elle craignait de répondre, mais elle ne voulait pas la laisser dans l'ignorance. Sans connaissances, elle serait bien vulnérable dans ce monde. Surtout qu'il semblerait qu'elle en n'ait justement aucune. Inquiète, la jeune fille se remit à trembler et à chuinter.

La Rôdeuse, lâcha un long soupir et sourit tendrement. Elle fouilla dans son sac et sortit une couverture qu'elle déposa, avec des gestes lents, sur les épaules de Seleris. Elle commença à les frictionner tendrement et déclara d'une voix douce et chaleureuse :

- Eh bien, pour commencer, mon nom à moi est Aliénor. Aliénor Isil. Et je suis une humaine... Le loup ailé qui se trouve derrière moi c'est Shadow, mon compagnon.

Le lupogriffe leva la tête en entendant son prénom, et après avoir vérifié que son amie n'avait pas besoin d'elle, il se rendormit. L'Aer sourit, et continua :

- Nous nous trouvons au Chomor d'Ys, et, hélas, je n'ai jamais entendu parler de cette île nommée Nabarium... Cependant, je sais où se trouve l'océan Yussien : elle se situe à l'Ouest du Chomor. Cependant, je ne vois pas en quoi cela pourrait te servir car, si toi même tu ne sais pas où se trouve ton île, comment comptes-tu y retourner ?

Elle avait posé cette question en la regardant droit dans les yeux, voulant lui montrer que la situation était sérieuse. Elle ne pouvait y retourner si elle ne savait pas où se situait son île, c'était se jeter corps perdu au beau milieu de l'océan déchaîné, et Dieu sait ce qui pourrait lui arriver !

- Cependant, je connais un peuple qui pourrait peut-être t'aider... Ils connaissent l'océan mieux que moi, et peut-être qu'ils ont entendu parler de cette île.

Evidemment, Aliénor pensait aux Aquas. Elle connaissait que très peu de chose sur ce peuple car elle n'avait jamais rencontré un membre de ce clan... Tiens, elle se demandait de quel clan pouvait provenir Seleris. Ce n'était pas une pyro, ni une Aer en tout cas. Pour ça, la Rôdeuse en était sûr ! Peut-être une sylva ou une aqua... Va savoir. Elle observa la nouvelle venue du coin de l'oeil comme si elle espérait avoir cette réponse sur son visage, mais c'était de la tristesse et de la terreur qui marquaient son joli minois.

- Ne pleures pas, souffla-t-elle en essuyant ses larmes, on finira par trouver une solution, ne t'inquiètes pas... Et tu verras, ici tu trouveras d'autres personnes qui te ressemblent... Et qui auraient les mêmes pouvoir que toi.

Elle espérait qu'elle lui dise qu'elle sorte de pouvoir avait-elle, pour qu'elle puisse savoir quel clan appartenait-elle. Voulant lui redonner le sourire, elle lui ébouriffa gentiment ses longs cheveux blancs et murmura d'une voix suave :

- Seleris... Tu as un joli nom dis-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seleris del Nabarium
Aqua
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age (RP) : 26
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Jeune femme de 19 ans, mais mental d'une enfant de 10 ans... Qui pourra la rendre enfin femme...?

Points
Pouvoir:
16/100  (16/100)
Force:
2/100  (2/100)
Agilité:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Ven 22 Avr - 13:07

L'attitude neutre et sympathique qu'avait la jeune femme envers Seleris rassura un peu plus cette dernière. Mais, de toute façon, tout le monde était gentil au plus profond de son être ! Il n'y avait qu'à voir les animaux de Nabarium, qui ne se mangeaient pas entre eux, et ses parents ! Non, elle en était maintenant sûre, elle pouvait faire confiance à cette inconnue, et s'ouvrir à elle. Peut-être même accepterait-elle de lui venir en aide pour lui permettre de rentrer chez elle. Elle n'avait pas grand-chose à lui offrir pour la remercier... Non, elle n'avait même rien... Peut-être les gens d'ici n'avaient-ils pas besoin de présents en échange d'un service ?

L'inconnue afficha alors un tendre sourire bienveillant, prouvant une nouvelle fois qu'elle ne serait pas méchante avec elle (Impossible, avec un peu de gentillesse et de tendresse, on pouvait rendre tout le monde gentil, se disait-elle ! Si elle savait...). C'est alors qu'elle sortit une couverture de son sac, qu'elle posa doucement sur ses épaules, avant de les frictionner avec tendresse. Ce geste fit énormément rougir la néréide : jamais elle n'avait été ainsi touchée par quelqu'un, pas même par ses parents... Bon, d'accord, il y avait les câlins qu'elle partageait avec eux et avec Hildenburg, mais c'était très différent ! Elle se mordit fortement les lèvres, rougissant comme jamais et sentant son cœur faire un air de tam-tam dans sa poitrine. Était-ce une coutume d'ici que de masser ainsi les épaules...? C'était agréable, cela la réchauffait et réconfortait un peu, mais c'était... bizarre...


"M-Merci..." , put-elle seulement murmurer avec gêne.

Puis la jeune femme se présenta sous le nom d'Aliénor Isil. Prénom assez étrange et peu commun, pensa-t-elle. Enfin, elle n'avait jamais quitté son île, normal que cela lui paraisse bizarre... Elle sourit doucement devant sa voix si douce, les joues un peu rosées. Elle avait la même attitude réconfortante... que sa maman... Peut-être était-ce pour cette raison qu'elle se sentait si à l'aise avec elle... Elle l'apaisait. Malgré qu'elle soit si différente d'elle (Une humaine ??? Était-ce une nouvelle race d'animaux ??? ), elle lui faisait totalement confiance, et savait qu'elle l'aiderait avec plaisir.

"Une humaine...? Êtes-vous une cousine éloignée du singe...?"

C'est vrai que, si elle devait la rapprocher à un animal, ce serait peut-être d'un singe... Elle se tenait bien sur ses pattes, savait utiliser ses mains, était intelligente. Bon, un singe très développé, en tout cas, vu qu'elle savait parler ! Seleris la regardait toujours avec ces mêmes yeux innocents, ignorant totalement qu'une remarque pareille pouvait légèrement en vexer plus d'un...

Ce ne fut qu'à cet instant qu'elle remarqua l'étonnant animal accompagnant Aliénor. Un loup ailé !!!??? Jamais elle n'avait vu pareil canin sur Nabarium ! Il était magnifique, elle ne put s'empêcher de le fixer avec de gros yeux curieux. Mais rapidement, son cœur se resserra dans sa poitrine, tandis que l'image de son propre loup lui revenait en mémoire... Elle murmura tristement, essayant de calmer ses pleurs :


" ... Il pourrait être frère... avec Hildenburg..."

Elle priait de toutes ses forces pour que rien ne lui soit arrivé... Elle ne pourrait jamais s'en remettre... Car, après tout... C'était de sa faute s'il était monté sur le bateau pour son inauguration...

Essayant de garder espoir, elle reporta son attention sur sa camarade, l'écoutant attentivement. Et ce qu'elle lui dit la fit frissonner. Certes, elle savait où se trouvait l'océan Yussien... Mais jamais ses parents ne lui avaient dit les coordonnées de leur île... Ils ne devaient pas juger ça nécessaire, puisqu'elle n'était pas censée la quitter... La terreur la submergea... Elle ne pourrait... jamais... retourner chez elle...?


" ... Je... Je ne reverrai... jamais plus... mes parents...?"

Elle trembla de plus en plus et, cachant son visage encore plus pâle dans ses cheveux blancs, elle se remit à pleurer à chaudes larmes, gémissant. Elle ne put se retenir, elle se colla contre elle, cherchant du réconfort et un peu de chaleur bienveillante. Elle était perdue... Hildenburg était introuvable... Son île était hors de portée... Elle pouvait dire adieu à ses parents... Tout d'un coup, elle se sentit bien seule, bien mal... Jamais elle n'avait ressenti pareille tristesse, pareille peur... Elle était totalement sans défense, n'ayant aucune connaissance de ce monde... Qu'allait-elle faire...? Qu'allait-elle devenir...? Elle se doutait bien qu'elle ne pourrait pas compter définitivement sur Aliénor, elle avait sans doute mieux à faire que de s'occuper et d'instruire une jeune femme de 19 ans...

Cependant, apprendre qu'un peuple pourrait l'aider fit taire ses larmes, et lui redonna un peu d'espoir. Les yeux embués de larmes, elle releva la tête, l'observant avec des yeux espérant.


"U-Un peuple...? Q-Quel peuple...? I-Il y a d'autres personnes i-ici...?"

Elle n'osait demander si elle pouvait l'y conduire. Après tout, elle faisait déjà tant pour elle... Ce serait abuser de sa bonté, et ses parents lui avaient toujours appris de ne jamais abuser de la gentillesse de quelqu'un (En l'occurrence, les animaux à cette époque)...

Elle la scruta avec des yeux brillants et des joues rouges, les lèvres pincées. D'autres personnes comme elle...? Avec les mêmes pouvoirs...? Clignant des yeux, elle demanda innocemment :


"Vous voulez dire qu'il y a d'autres néréides qui contrôlent l'eau par ici ??? M-Mais papa et maman m'ont dit que j'étais l-la seule... Pourquoi... m'ont-ils caché tant de choses...? , finit-elle dans un murmure.

Non pas qu'elle leur en voulait. Mais elle commençait à comprendre que leur éducation n'était pas du tout complète... Bon sang, ils devaient être morts d'inquiétude, et savoir que jamais ils ne se reverraient, en imaginant que ce peuple des océans ne connaisse pas Nabarium, lui brisait le cœur...

Aliénor annonça alors très gentiment qu'elle trouvait son prénom très joli. Rougissant encore plus, elle baissa la tête, bégayant :


"M-M-Merci... L-Le vôtre aussi e-est très beau... M-Madame Aliénor..."

Seleris n'avait toujours pas remarqué qu'elle était toujours collée à elle, cherchant du réconfort et de la douceur de la part de la seule personne qui, pour l'instant, lui venait en aide. Elle ignorait que de tels gestes pouvaient être mal interprétés, et continuait d'agir et de parler innocemment, croyant que c'était coutume d'agir ainsi ici. Mais elle ignorait encore le pire... Elle ignorait tout de la guerre qui ravageait le continent... De la bataille que se faisait continuellement les 4 Éléments... Elle ignorait encore qu'une Fille de l'Air et qu'une Fille de l'Eau ne devraient pas ainsi se parler et se comporter entre elles... Elle ignorait encore tout de ce monde de brutes... Et espérait toujours, du fond du cœur, y croyant au plus profond de son âme, qu'Aliénor ne la laisserait pas seule ici, à la merci de ce monde, de ces habitants et de ces coutumes inconnus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Ven 22 Avr - 15:36

Assise dans l'herbe, Aliénor tenait une jeune fille dans ses bras encore sous le choc de son long voyage. Seleris s'était jetée sur elle et s'y était blottit comme une jeune enfant. L'Aer ne la repoussa pas, mais fut tout de même étonnée par son comportement. Elle parait à peine plus jeune qu'elle, peut être d'une petite poignée d'années. Mais pourtant, elle était aussi innocente qu'une petite fille. Mais ce qui était le plus choquant, c'était sa naïveté et le manque de connaissances du monde qui l'entoure. C'était une chose qui révoltait la Rôdeuse qui se promis de dire deux mots à ses parents si jamais elle les rencontrait. Car il semblerait, d'après Seleris, que ces derniers lui ont caché bien des choses... " Je vais leur apprendre à laisser une pauvre enfant dans l’ignorance à son âge... " Se dit-elle en jetant un coup d'oeil à son compagnon.

D'ailleurs, il semblerait que Shadow ait un sourire malicieux sur ses babines. Il n'était pas remis de la remarque qu'avait fait la petite Néréide au sujet des humains... Et rien qu'en y pensant, le lupogriffe se remit à grogner, semblable à des rires moqueurs.

- Ravales tes couleuvres, Shadow, ou tu vas m'entendre... Murmura-t-elle à l'intention de son ami qui se payait de sa tête.

Ce dernier se tut, mais un sourire malicieux planait toujours sur ses babines. Aliénor lâcha un long soupir exaspéré, et frictionna le dos de la jeune fille, comme aurait fait une mère pour la rassurer. Elle la serra dans ses bras et déposa son menton sur sa petite tête à la chevelure claire. Peut-être que le loup ailé voulait admirer ce spectacle touchant de plus prés, parce qu'il s'était levé pour se rapprocher un peu plus des deux jeunes filles. Il était à présent derrière sa compagne et il s'était couché comme un gros pacha. Alors Aliénor put prendre appui sur lui et se blottir contre son corps, toujours la petite Aqua dans les bras. Elle avait l'air pensive, et surtout embarrassée... Elle annonça cependant d'une voix toujours aussi suave :

- Il semblerait que tes parentes t'aient caché beaucoup de chose, ma petite Seleris. Si tu habites bien dans l'océan Yussien, ils t'auraient dut apprendre qu'une autre " île " existe. Ici, au Chomor, tu trouveras beaucoup de personne. Elles peuvent être des Néréides, comme toi... Mais parfois, ces personnes viennent d'autres races. La plus part sont des humains, comme moi. Nous ne sommes pas les cousins du singe d'ailleurs, (Ajouta-t-elle avec un sourire amusé) mais on peut dire que nous sommes des cousins trèèès éloigné de vous, les Néréides. Comme tu peux le voir, notre physique est à peu près le même. Mais chez les humains, nous pouvons être grands ou petits, avoir la peau claire ou la peau foncée, avoir des longs cheveux ou pas, les avoir blonds, châtains, brun, roux et tant d'autre chose qui font qu'il n'y aura jamais deux humains qui se ressemblent... Hormis les jumeaux. Il y a aussi d'autres races qui existent parmi nous, mais te les dire tous serait impossible. Il y a par exemple des Anges qui sont comme les humains, mais ils ont de grandes ailes sur leur dos... Ça fait qu'ils peuvent voler.

Elle fit une pause, le temps d'organiser ses esprits, et reprit d'une voix plus sérieuse :

- Mais ce que tu dois savoir, avant tout, c'est qu'il y a des clans sur le Chomor. Ils sont au nombre de quatre : Les Aers, les Aquas, les Pyros et les Sylvas. Chaque personne qui font partis de ces clans maîtrisent un élément : Les Pyros maîtrisent le feu, les Sylvas la terre, les Aers l'air, et les Aquas... L'eau. Tu fais donc partit de ce clan, Seleris. Pour ma part, je suis une Aer. Les quatre clans ne s'entendent pas, vois-tu, ils ne s'aiment pas beaucoup... C'est pour ça que tu dois être méfiante, ma petite Seleris, et être toujours sur tes gardes... Et je pense que si tes parents t'ont caché la vérité sur ce monde, c'était sûrement pour te protéger car ils t'aiment beaucoup... Comprends-tu tout ce que je viens de dire, Seleris ?

Elle n'avait pas cessé de caresser doucement les cheveux de la petite Aqua, l'air pensif. Elle avait volontairement oublier de dire qu'il y avait une guerre entre ces quatre clans. La pauvre enfant était assez apeurée comme ça, il ne fallait pas en rajouter plus. " Je lui dirais quand elle sera prête à l'entendre... " Pensa-t-elle en s'imaginant la réaction qu'elle pourrait avoir.

- Au fait, qui est Hildenburg ? Demanda subitement Aliénor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seleris del Nabarium
Aqua
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age (RP) : 26
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Jeune femme de 19 ans, mais mental d'une enfant de 10 ans... Qui pourra la rendre enfin femme...?

Points
Pouvoir:
16/100  (16/100)
Force:
2/100  (2/100)
Agilité:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Ven 22 Avr - 22:30

Plus la jeune femme restait dans les bras de sa compagne, plus elle avait l'impression de retrouver la chaleur apaisante de sa mère... Elle avait presque la même manière de lui caresser les cheveux pour la réconforter... Le même parfum de gentillesse... La même âme emplie de bonté... Elle venait à peine de la rencontrer, mais c'était comme si elle la connaissait depuis toujours... Mais peut-être était-elle trop naïve... Peut-être qu'au contraire, si elle lui disait cela, Aliénor la rejetterait, dégoûtée, et la laisserait toute seule ! Cette pensée remplit d'effroi la pauvre Seleris, qui cacha son visage au creux de l'épaule de sa compagne, gémissant. Si elle se retrouvait toute seule, qui savait ce qu'il adviendrait d'elle...?

Silencieuse, elle ne cessait de se coller à elle, les yeux mi-clos continuant de verser des larmes de cristal. Son regard se posait de temps en temps sur le dénommé Shadow, le magnifique loup ailé, qui ne tarda pas à les rejoindre pour venir se coller à sa maitresse. Réprimant ses larmes, elle tendit une main timide, et caressa très doucement et tendrement la fourrure de la splendide créature. Elle ne put s'empêcher de sourire chaleureusement, tandis qu'elle le contemplait avec majesté et émotion. Il avait la même fourrure douce que Heldinburg... Se remémorer un tel souvenir lui fit arrêter son geste, tandis qu'elle se mordit tristement les lèvres, détournant le regard. Qui plus est, ce n'était que maintenant qu'elle se doutait qu'une telle caresse ne lui plaisait pas forcément, lui qui avait déjà une maitresse. Car, après tout, même si tous les animaux (Du moins ceux de son île) avaient le cœur pur, certains préféraient la solitude (Elle se souvenait de la fois où elle avait tenté de jouer avec un ours à cornes, et où celui-ci, sans la blesser, l'avait repoussé).

Puis elle reporta son regard clair sur la jeune femme. Un regard rempli de peur, de tristesse, d'innocence et de naïveté. N'importe qui aurait trouvé cela grotesque pour une femme de 19 ans. Oui, mais vu la vie qu'elle avait mené, elle restait une jeune femme de 19 ans avec le coeur d'un enfant de 10 ans... Elle avait énormément de choses à apprendre sur la Vie... Car même si ses parents lui avaient enseigné beaucoup de choses, plus des trois quarts manquaient... Ce fut presque avec des yeux pleins d'espoir qu'elle regarda Aliénor. Elle ignorait encore que sa présence, sa trop grosse demande d'affection et son attitude pourraient finir par l'énerver. Car, oui, elle croyait toujours que les gens aidaient les autres avec plaisir, sans se poser de questions... S'il y avait bien une chose qu'Aliénor devrait apprendre à Seleris, c'était de ne plus être aussi naïve...

Et arriva alors la première leçon sur ce monde, le Chomor d'Ys (Chomor d'Ys ? Maintenant qu'elle y pensait, sa mère, quand elle était petite, lui racontait de merveilleuses histoires sur des créatures enchanteresses et bienveillantes vivant sur un monde appelé Syremohc... Un anagramme de Chomor d'Ys ??? Ses parents lui auraient-ils donc indirectement appris des choses sur cet endroit ??? A y réfléchir...). Et elle écarquilla les yeux de stupeur devant toutes les connaissances que lui apporta Aliénor : ainsi, de nombreux habitants habitaient cette île géante, en plus des néréides et des humains, comme ces êtres fabuleux ailés ??? Et tous étaient différents les uns des autres ??? Elle qui avait toujours cru que les quelques habitants vivant au-delà de Nabarium avaient tous la peau pâle, les cheveux blancs et les yeux clairs ! Seleris ne fut pas effrayée par cet amas d'informations, mais énormément curieuse et émerveillée. Cet endroit avait l'air si fabuleux ! Plus Aliénor avançait dans son récit, plus un sourire magnifique s'affichait sur son visage. Ses yeux étincelaient de mille feux, tandis qu'elle écoutait d'une oreille attentive sa camarade.


" ... Whow..."

Ce fut la seule chose que la néréide put dire. Clignant les yeux comme un petit chaton, elle sautilla très légèrement sur place, excitée comme un coucou.

"C'est fantastique, comment mes parents ont-ils pu ignorer l'existence d'un tel monde merveilleux, avec une telle variété de créatures !? C'est incroyable ! Et je pourrai tous les rencontrer !? C'est magique, en plus, on est des cousines éloignées, c'est super, hihihi !"

Et oui, savoir qu'elle possédait tout de même un petit lien avec cette femme si exceptionnelle au cœur extraordinairement pur la rendait folle de joie ! Son père avait raison depuis le début : toutes les créatures peuplant cette planète étaient plus ou moins frères ! S'il avait été là pour entendre ça, il aurait hurlé de joie ! Elle avait tellement hâte d'en apprendre plus sur ce monde, et mieux, de le découvrir ! Comme ça, si elle parvenait à rentrer chez elle avec l'aide de ce fameux peuple, elle aurait énormément de choses à leur apprendre ! Et elle aurait l'occasion de leur demander pourquoi ils lui avaient caché tant de choses... Car, même si elle l'ignorait encore, elle en devenait très vulnérable...

Mais la suite fit rapidement disparaitre sa joie... Au début, elle fut assez curieuse d'apprendre qu'il existait 4 peuples pouvant chacun contrôler l'un des Éléments vitaux de ce monde... Le Feu de Vie et de Mort... La Terre Mère... L'Air de la Sagesse... Et l'Eau Purificateur... Elle se rappelait toutes ces histoires que lui avaient raconté ses parents à ce sujet... Elle se souvenait également du lien si fort qu'elle entretenait avec l'Eau, et ce depuis qu'elle avait appris à le maitriser sous toutes ses formes... Alors, comme ça, elle était... une Aqua...?


"Et ce sont eux... qui pourraient me dire où se trouve mon île...?"

Mais lorsqu'elle apprit la rivalité qui se trouvait entre ces 4 peuples, la peur la submergea à nouveau. Seleris contempla Aliénor avec des yeux vitreux, et ne put s'empêcher de se retirer de la chaleur si douce de ses bras, reculant légèrement en tremblant.

" ... Vous... Vous me détestez... parce que je suis... une Aqua... et pas une Aer...?"

Elle refusait de croire à une telle possibilité... Elle était si gentille avec elle... Apprendre qu'elle était une Aqua pouvait-elle lui faire changer d'avis...? La rejetterait-elle...? Ou... pire...? Elle avait parfaitement compris tout ce qu'elle lui avait dit, mais à ce moment-là, la terreur l'empêchait de raisonner clairement... Tout, plutôt que de perdre celle qui lui donnait un peu d'affection devant une si terrible épreuve...

"M-Mais... P-Papa m'a toujours dit que seul l-l'amour devrait gouverner l-le monde... P-Pourquoi ces peuples s-se détestent-ils...? M-Madame Aliénor, j'ai... j'ai peur d'apprendre... que tout ce qu'ils m'ont dit... ne soit que mensonge... I-Ils... ne se détestent pas... au point de se battre...? Hein...?"

Se mordant les lèvres, et s'empêchant avec beaucoup de difficultés de pleurer, elle baissa la tête, tremblant de tout son corps. Elle qui avait toujours cru que les êtres étaient aussi bons et innocents que les animaux... Elle s'était trompée ouvertement... Gémissant, elle finit dans un murmure :

" I... Il y a forcément... de la lumière... en chacun... n-non...?"

Ce fut une bonne chose qu'Aliénor parla de Hildenburg. Entendre le nom du loup blanc la fit sortir un temps de ses esprits, tandis que Seleris observait tristement sa camarade, puis Shadow."

" ... Hildenburg est mon meilleur ami depuis que je suis toute petite... Il a une fourrure aussi blanche que mes cheveux, et des yeux aussi verts que la forêt qui nous entoure... Il est généreux, il est doux, il est gentil... Il a toujours fait attention à moi... C'est... le plus beau loup blanc du monde... E-Et par ma faute, i-il est peut-être..."

Elle porta son attention sur l'épave de son petit bateau, et ne put s'empêcher de verser des larmes de crainte et de tristesse. Jamais elle ne s'en remettrait si elle était la cause de sa... Non, elle ne voulait pas y penser... Ou elle n'aurait plus rien à quoi s'accrocher...

La contemplant avec des yeux brillants, elle finit dans un soupir :


" ... Vous êtes arrivée aussi par l'océan, Madame Aliénor...? Ou bien... par les étoiles...? Une gentille et belle Fille de l'Air provient certainement de la Voûte Céleste, je ne vois pas autre chose..."

Peut-être que dire des choses gentilles (Qu'elle pensait, bien évidemment !) la ferait rester un peu avec elle, malgré qu'elle venait d'apprendre que les Aqua et les Aer ne s'aimaient pas... Affichant un sourire innocent, elle essuya ses larmes, essayant d'oublier la douleur qui continuait d'inonder son cœur pur, et la scruta avec tendresse, attendant une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Sam 23 Avr - 1:02

Rassurée, Aliénor constata que Seleris avait bien compris ce qu'elle venait de lui dire. Elle parut même émerveillée, voir curieuse, quand elle apprit qu'il y avait d'autres Races dans ce monde. C'était à la fois touchant et amusant de voir une jeune fille ouvrir de grands yeux et qui buvait goulûment les paroles de l'Aer. D'ailleurs, cette dernière comprenait à présent ce que pouvait ressentir son maître quand elle lui posait tant de questions et qu'elle l'écoutait parler, excitée de savoir de nouvelles choses. La remarque de la Néréide au sujet des liens qu'elles pouvaient avoir toute les deux fit sourire la Rôdeuse. Décidément, cette petite Aqua était délicieuse à vivre.

Cependant, sa bonne humeur s'était vite éteinte quand elle avait appris la vérité au sujet du Chomor d'Ys. Elle prit même peur et s'était éloignée de ses bras. Elle vit alors avec tristesse son désespoir, sa peur, mais surtout sa détresse l’immerger en elle. Aliénor en fut attristée de la voir ainsi. Ce n'était pas voulu, mais elle ne pouvait pas lui cacher quelques chose d'aussi important. Ça serait la mettre en danger. Si jamais elle devait se retrouver seule, et qu'elle rencontrerait des membres d'autres clans, il faut qu'elle sache qu'elle doit se méfier d'eux et qu'elle sera réellement en sécurité que en présence de ceux de son clan. Avec douleur, elle écouta ses questions à propos de la guerre qui pourrait exister et la " pureté " des âmes de chacun. Bon sang ! Ses parents sont irresponsable de faire croire à leur fille que tout être dans ce monde est bon ! Jamais Aliénor n'avait vu ça !

C'est alors qu'elle lui raconta l'identité de son ami Hildenburg. C'était son ami canin, un loup blanc dont elle s'est attachée. Il semblerait qu'il était avec elle le jour où sa vie fut ébranlée. L'Aer voyait bien que l'idée que son ami n'ait pas survécu au naufrage lui brisait le coeur... Et puis vient le moment ou la petite Aqua lui demanda innocemment si elle était venue des océans ou des étoiles, disant qu'elle était bien gentille et bien belle pour une fille de l'Air. C'est alors qu'Aliénor sourit, amusée par ces propos, avant de glousser tout bas. Décidément, cette petite Seleris lui plaisait bien.

- Ah, Seleris... Souffla-t-elle en lui caressant ses cheveux. Écoutes moi bien. Le Chomor d'Ys est un monde immense où tu feras beaucoup de rencontres... Les personnes de ton clan pourront te venir en aide et ils seront les êtres dont tu pourras toujours avoir confiance. Quant aux autres membres des autres clans, n'oublies pas, méfies toi d'eux... Eh bien que j'appartiens aux Aers, je ne pourrais pas te détester, Seleris, après tout, qui pourrait te détester ? Mais sache qu'il n'y pas que l'amour qui règne dans ce monde... Oui, il y a des combats... Mais aussi il y a des personnes qui ont un bon coeur et qui voudraient que cette guerre cesse. Moi même j'ignore pourquoi et comment les quatre clans s'ont venu à se détester...

Elle jeta ensuite un coup d'oeil à son ami Shadow et annonça d'une voix qui se voulait rassurante :

- Shadow peut t'aider, je suis sûr qu'il peut retrouver ton ami, ne perds pas espoir...

Shadow l'affirma d'un grognement. Il n'était pas né de la dernière pluie celui qui échapperait à son regard de faucon. Puis le jeune femme regarda la grande Arche, l'air pensif.

- Je ne viens ni de l'océan, ni de la voûte céleste... Je viens de cette grande arche que tu vois là. J'habitais dans un autre monde, jusqu'au jour ou j'ai prit la rivière pour rejoindre la grande Arche... Et j'ai atterri ici. Comme pratiquement tout les personnes qui habitent au Chomor. Seleris, si tu es venue de cette Arche se n'est pas pour rien... C'était sûrement ton destin, car tu as sûrement quelque chose d'important à accomplir dans ce monde...

Elle afficha un doux sourire et caressa tendrement ses cheveux blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seleris del Nabarium
Aqua
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age (RP) : 26
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Jeune femme de 19 ans, mais mental d'une enfant de 10 ans... Qui pourra la rendre enfin femme...?

Points
Pouvoir:
16/100  (16/100)
Force:
2/100  (2/100)
Agilité:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Sam 23 Avr - 13:10

Malgré la présence réconfortante d'Aliénor, et les quelques moments sympathiques qu'elles partageaient, la peur s'emparait de plus en plus du corps de Seleris ; elle tentait, par tous les moyens, de rester positive, comme elle avait toujours eu l'habitude de faire... Mais en vain... Des images de plus en plus terribles ravageaient son esprit... Hildenburg noyé... Sa famille avouant qu'il ne lui avait raconté que des mensonges... Aliénor qui la rejetait, parce qu'elle était une de ces Aqua... Son petit cœur si pur, si innocent, si enfantin, commençait à entrevoir le monde impitoyable du Chomor d'Ys... Il était encore loin de tout savoir, et était toujours aussi naïf (Il n'était pas facile pour elle de rejeter ce en quoi elle avait cru pendant toutes ces années... Malgré les paroles de sa camarade, elle pensait toujours que la lumière était présente en chacun, même dans l'être le plus maléfique du monde... Cachée au fond de lui, mais tout de même là...), mais il n'était plus aussi aveugle...

*Maman... Papa... Pourquoi ne m'avoir rien dit...? Était-ce... pour ma protection...? Pour que je n'ai pas peur de ce monde sans pitié...? Ou parce que vous pensiez que jamais je ne m'y rendrai...? Mais à cause de ça... je ne sais plus quoi faire... Papa... Maman... Malgré tout l'amour que vous me portiez... j'aurais préféré connaître la vérité...*

Seleris ne leur en voulait pas. Elle ne pouvait en vouloir à personne, elle était comme ça, et il faudrait un miracle pour rendre ce cœur plus... femme... Car même si elle l'ignorait encore, elle était un joli bout de femme... avec l'âme d'une enfant de 10 ans... Il lui faudrait beaucoup de temps pour comprendre tous les sens des paroles d'Aliénor... Pour enfin entrevoir tous les côtés de ce monde, qu'ils soient bons ou... mauvais... Elle ignorait si elle y parviendrait, mais, apparemment... Elle n'avait pas le choix...

Les larmes ne coulaient plus le long de ses joues ; apparemment, elle avait assez pleuré comme ça... Mais la tristesse et la crainte du lendemain ne cessaient de la chagriner... Être dans les bras de sa camarade aurait pu la réconforter, mais, désormais, elle craignait sa réaction si elle venait à avoir trop d'affinités avec elle... Si les Aers et les Aquas étaient ennemis... pouvaient-elle être amies...? Elle refusait de lui apporter des ennuis auprès de son propre clan, et elle ne voulait pas paraître comme une sangsue... Elle avait extrêmement peur de se débrouiller toute seule, mais cette situation semblait être sans issue...

Honteuse et très triste, elle baissa le regard, ne cessant de trembler. Quelle ne fut pas sa surprise quand, de nouveau, Aliénor caressa doucement ses cheveux, lui parlant avec énormément de douceur. Rougissant énormément, elle la contempla avec des yeux brillant d'émotion et d'incompréhension. Elle ne craignait pas les répercussions que cela pourrait avoir...? Elle reprit alors la parole. Seleris se mordit fortement les lèvres. Et si elle annonçait, de manière assez douce, que leur entretien se terminait là, qu'elle ne voulait pas être amie avec une Aqua...?


"Ah, Seleris... Écoutes moi bien. Le Chomor d'Ys est un monde immense où tu feras beaucoup de rencontres... Les personnes de ton clan pourront te venir en aide et ils seront les êtres dont tu pourras toujours avoir confiance. Quant aux autres membres des autres clans, n'oublies pas, méfies toi d'eux..."

Tremblant de plus en plus et l'observant avec peur, elle commença à craindre de plus en plus la suite. "Méfies-toi d'eux, comme tu dois te méfier de moi..." ... "Méfies-toi d'eux, et arrête de me coller, sale Aqua !" ... Étaient-ce les mots qu'elle allait prononcer...? Elle savait que se boucher les oreilles était très impoli, mais si elle le pouvait, elle le ferait immédiatement... Elle ne voulait pas entendre de telles phrases, cela la briserait encore plus... Elle aimait déjà beaucoup Aliénor, malgré qu'elle venait à peine de se rencontrer... Elle ne voulait pas la perdre, lui dire ses adieux...

"Eh bien que j'appartiens aux Aers, je ne pourrais pas te détester, Seleris, après tout, qui pourrait te détester ?"

Ces mots eurent comme l'effet d'une bombe au creux de sa poitrine. Écarquillant les yeux, elle la contempla avec des yeux étincelants et larmoyants, les lèvres tremblant sous le coup de l'émotion. Profondément touchée, et affichant un sourire ravie, elle parvint à dire :

"Vous... Vous m'aimez donc... un peu...?"

Même si elle ne pleura pas, Seleris ne put se contenir, et se jeta dans les bras de sa camarade, tremblant et gémissant de bonheur. La voix troublée, elle ne put que murmurer :

"Merci..."

Malgré l'horreur de la situation... Malgré toutes les informations qu'elle venait d'entendre... Malgré qu'elle ait perdu pour toujours ses parents adorés, et peut-être son plus cher ami... Elle se sentait en sécurité... Appréciée... A moitié bien... Elle savait qu'elle n'était plus toute seule, qu'elle avait... une amie merveilleuse... Une...

" ... Je... Je peux vous appeler... Aliénor...? Ou... Onee-san...? Les... Les Néréides utilisent ce terme... pour parler de leurs sœurs du cœur..."

Elle ne se doutait pas que de telles relations étaient interdites entre des membres de deux clancs différents... Mais à cet instant, même si elle l'avait su, elle s'en serait moquer. La joie d'avoir une amie la rendait plus que joyeuse, peu lui importait qu'elle soit une Aer. Quand il s'agissait de l'amitié, on ne se souciait pas de l'origine de l'autre. Elle la regardait avec énormément de tendresse et son sourire si innocent, heureuse.

... Et l'amour...? Encore une chose qu'elle ne connaissait pas dans son ensemble... Bien sûr, elle savait ce que c'était, ses parents étant très proches l'un de l'autre. Elle savait qu'il s'agissait d'un sentiment très fort unissant deux personnes, et que de cet amour pouvait naitre un enfant. Mais cela s'arrêtait là... Elle ignorait tout des baisers, de la véritable conception d'un enfant, etc... Car, de nouveau, ses parents lui avaient bien caché ce point, pensant que les sous-catégories de l'amour (Comme ce mot commençant par s...) n'étaient pas à porter aux oreilles d'une enfant si pure. Voilà pourquoi jamais elle ne les avait vu s'enlacer, s'embrasser... et autre... Encore une fois, elle avait ÉNORMÉMENT de choses à apprendre...

Une autre explosion se fit dans son cœur quand Aliénor lui proposa d'utiliser le flair de Shadow pour retrouver Hildenburg. Les yeux brillants énormément, elle regarda d'abord l'animal majestueux avec espoir, puis scruta son amie.


"Vous... Vous pourriez faire ça... pour moi...? Oh Aliénor, j-je ne sais pas quoi dire... Je...... Merci..."

Son magnifique sourire suffisait à montrer toute sa reconnaissance et sa joie, elle n'avait pas besoin de mots pour ça. Non seulement elle lui donnait son amitié mais, en plus, elle lui proposait de l'aider à chercher le loup blanc ! Elle la serra un peu plus fort contre elle, souriant, les yeux fermés et le cœur battant la chamade. Elle lui devait beaucoup. Un jour, elle la remercierait comme il se devait...

Aliénor lui parla alors de sa venue dans ce monde si étrange. Clignant des yeux, elle la regarda avec beaucoup de surprise. Un autre monde ??? Comme tous les habitants du Chomor d'Ys ??? Elle n'arrivait pas à y croire ! Bon sang, elle qui avait toujours pensé qu'il n'existait que Nabarium, l'océan Yussien et d'autres îles disséminées un peu partout ! Elle observa la Grande Arche avec beaucoup d'émotions ; maintenant qu'elle se sentait bien mieux, elle pouvait s'apercevoir à quel point cet édifice était splendide... Tant de majesté, de grâce et de puissance dans un seul monument... Et il était à la fois si... mystérieux... Il dégageait une aura presque... magique...


"Un autre monde...? Vous... Vous voulez bien me parler de cet autre monde... et de vous...? J'ai beaucoup parlé de moi, à vous maintenant !"

Elle ricana innocemment, comme l'enfant qu'elle "était". Mais elle stoppa bien vite son rire devant ces mots :

"Seleris, si tu es venue de cette Arche se n'est pas pour rien... C'était sûrement ton destin, car tu as sûrement quelque chose d'important à accomplir dans ce monde..."

Elle ne répondit rien à ces mots, regardant la Grande Arche avec des yeux étonnés. Était-ce son destin... que d'être venue ici...? Avait-elle quelque chose... à accomplir...? Une chose... importante...? Elle ignorait quoi, et elle en doutait un peu. Elle n'avait aucune connaissance de ce monde, comment pouvait-elle y faire quoi que ce soit d'important...?

Mais une hypothèse vint en elle petit à petit... Une hypothèse presque impossible... Seleris avait horreur de la violence, et était une profonde pacifiste... L'océan Yussien l'avait-il conduit sur le Chomor d'Ys... pour arrêter cette guerre...? Aliénor lui avait bien dit qu'il existait d'autres personnes qui souhaitaient que la guerre cesse... Peut-être qu'en s'entraidant... Peut-être qu'en ouvrant les yeux aux gens... Cette guerre sans intérêt s'arrêterait...


" ... Les 4 Éléments ne sont rien s'ils ne travaillent pas ensemble... La Terre a besoin de l'Eau pour l'abreuver, du Feu pour la réchauffer, et de l'Air pour la faire respirer... Le Feu a besoin de la Terre pour se nourrir, de l'Air pour vivre, et de l'Eau pour la stopper... L'Air a besoin du Feu pour la réchauffer, de la Terre pour faire danser les forêts, et de l'Eau pour faire pleuvoir...... Et l'Eau a besoin de la Terre pour donner la vie, de l'Air pour abreuver la planète, et du Feu pour être complète...... Cette guerre n'a aucune raison d'exister, Aliénor... Il y a eu trop de morts, trop de blessés, trop de souffrances, au nom d'une guerre qui n'a pas lieu d'exister... Les 4 Éléments devraient pas unis, pas ennemis... J'ignore encore quel est mon destin... Mais je le jure... Je ferai tout pour l'arrêter... Pour convaincre les gens de ne plus se battre... Je le jure, sur l'Eau..."

Pour la première fois de sa vie, ce n'était plus une enfant qui venait de parler... Mais une femme... L'espace de quelques secondes, son regard était devenu moins innocent, plus sérieux... Son aura était devenu moins enfantin, plus adulte... Son cœur était devenu moins naïf, plus déterminé... Tout ceci avait été très rapide, mais le changement avait été radical... Elle-même ne l'avait pas remarqué... Mais elle pensait tous les mots qu'elle avait prononcé... Elle n'était peut-être qu'une fourmi dans ce monde si immense... Mais elle ferait tout pour le changer...

Puis, comme si de rien ne s'était passé, elle observa de nouveau Aliénor avec ses yeux si innocents, disant avec gaieté :


"Vous croyez qu'un jour, la guerre s'arrêtera ??? Moi, je l'espère, ça serait bien que les 4 Éléments deviennent amis, non ???"

---------

A plusieurs kilomètres de là, de l'autre côté de la rivière, une masse blanche, encore couverte par l'eau et par la saleté était étendu au sol, ne bougeant quasiment plus. La rivière l'avait doucement emporté jusqu'à la berge, après qu'il ait nagé des heures pour sauver sa vie. Épuisé, et n'ayant aucun moyen de se reposer, il faillit périr noyé... Ce fut un miracle d'avoir survécu, après une tempête pareille !

Gémissant et respirant faiblement, il cracha encore l'eau qu'il n'avait cessé d'avaler, et tenta de bouger. Mais, rien à faire, il était encore trop faible pour faire quoi que ce soit... Mais il ne devait pas rester là, il devait aller absolument se remettre... et se mettre à la recherche de son amie...

Le loup blanc Hildenburg ouvrit des yeux épuisés, et observa, avec un regard flou, les alentours. Il ne voyait plus l'océan Yussien, et ne reconnaissait pas ce lieu... Il avait dérivé loin de l'île... Mais là n'était pas le pire... Il n'y avait aucune trace de Seleris... Il se souvenait qu'il avait été éjecté du bateau à cause de la violence de la tempête, et avait vu avec horreur le bateau et son amie s'éloigner de plus en plus de lui... Il ignorait ce qu'il était advenu de sa meilleure amie... Il ignorait même si elle était encore vi...

Non... Il refusait d'y croire... Son sixième sens aurait sonné la sonnette d'alarme si elle n'était plus de ce monde... Elle était encore vivante, il le savait... Il devait absolument se mettre à sa recherche. Qui sait sur quoi elle pouvait tomber...? Mais ce fut avec rage qu'il constata qu'il était trop faible ne serait-ce que pour bouger une oreille... Gémissant de colère et de crainte, il ferma les yeux, tremblant... et espérant que rien n'arriverait à Seleris le temps qu'il reprenne ses forces... Il ne pourrait jamais se pardonner s'il venait à lui arriver quelque chose... Elle lui était très précieuse, et leur lien était très forte, malgré qu'elle soit une Néréide, et lui un loup blanc... Il fallait qu'il la retrouve... A tout prix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Sam 23 Avr - 16:13

Si la petite Aqua s'était éloignée de ses bras, à peine la jeune femme avait terminé ses mots qu'elle la retrouva collée à elle. Elle semblait beaucoup plus rassurer que tout à l'heure, et si heureuse de savoir qu'Aliénor ne voulait pas le rejeter. Certes, elles étaient issus de deux clans différents et la Rôdeuse se doutait bien des représailles qu'elle pouvait engendrer en sympathisant avec son adversaire. Mais elle arrivait tout simplement pas à détester une personne sans la connaitre. Et de toute façon, ce n'était pas la première fois qu'elle transgressait les lois ; rappelons qu'elle s'était attachée à une Sylva. " Je vais me mettre les Fondateurs à dos si ça continue comme ça... " Se moqua-t-elle intérieurement. Oui, c'était risqué ce qu'elle faisait, mais l'idée de laisser cette pauvre enfant à son sort la révoltait. Elle voyait bien qu'elle n'avait aucune connaissance de ce monde, même pire, elle n'avait aucune connaissance de la vie !

Elle ne savait pas quoi faire avec Seleris. Si ça ne tenait qu'à elle, elle l'aurait prit sous son aile, mais Dieu sait quelles représailles cela pouvaient engendrer. " Je la mettrai sûrement en danger... " Remarqua-t-elle avec inquiétude. Il est vrai que la vie de la Rôdeuse n'était pas un long fleuve tranquille, elle aimait beaucoup voyager, explorer des lieues inconnues et goûter la saveur exquise de l'aventure et du danger. " Devrais-je peut être l'emmener jusqu'aux Aquas ? " Pensa-t-elle en regardant le fleuve. C'était la meilleur des solutions, mais atteindre leur territoire, et qui puis est ennemi, n'était pas chose facile.

Elle lâcha un long soupir, assez tracassée par cette situation, et posa à nouveau son menton sur la petite tête de Seleris. Shadow grogna et Aliénor le vit du coin de l'oeil que ces yeux de faucon pétillaient de malice et qu'un sourire narquois planait sur ses babines. Elle le connaissait que trop bien pour comprendre ses pensées " Tu ferais une très bonne mère tu sais... " En guise de réponse, elle lui donna un coup de coude dans ses cottes, mais un grognement amusé sortit de sa gueule.

- Tu vas voir, toi... Souffla-t-elle en lui lançant un regard menaçant.

C'est alors que Seleris lui confia qu'elle voulait que cette guerre cesse, et qu'elle ferait tout ce qui était en son pouvoir pour réconcilier les quatre clans. Elle l'a juré, sur son élément. Pendant un moment, Aliénor sentit qu'il y avait quelque chose de changer en elle, comme si sa naïveté avait disparu, pour laisser place à une jeune femme pleine de détermination. L'Aqua voulait y croire, elle espérait arrêter ce massacre. Et la Rôdeuse en fut touchée.

- Cette guerre dure depuis la nuit des temps, Seleris... Je ne sais pas si un jour les quatre éléments puissent un jour se réconcilier, mais je l'espère de tout coeur... Mais saches que les rancunes que peuvent garder les clans ne s’apaiseront pas en un claquement de doigts. Je pense que, même si il y aurait une trêve, jamais ça ne sera comme avant... Mais, gardons espoir. Cela nous fait vivre.

Elle s'était ensuite levée, ainsi que son compagnon qui s'étirait ses grandes ailes noires.

- Allez, nous allons voir où peut se cacher ton ami... Au fait, appelles moi comme ça te plairas. Tant que tu m'appelles pas Madame, ça me convient ! (Un sourire moqueur s'était dessiné sur ses lèvres) Quant à mon histoire, peut-être te la raconterais-je un jour... Mais elle n'est pas très agréable, ni intéressante à écouter... Par contre je voudrais savoir la tienne.

Elle avait aidé la jeune fille à se relever, tandis que Shadow l'humait. Il sentit la moindre parcelle de sa peau, de ses moindres cheveux, mais le lupogriffe éternua. Seleris sentait beaucoup trop le sel, essayer de retrouver l'odeur du loup blanc était impossible.

- On va utiliser la vieille méthode, déclara Aliénor d'un air déterminé. Ouvres la voie Shadow, enfant de la lune, et guide nous à travers les cieux !

A peine avait-elle terminé ses mots que le lupogriffe prit son envol, provoquant une grande bourrasque de vent. Il allait essayer de retrouver son " cousin " par la voie des airs et peut-être sentira-t-il son odeur à travers les zéphyrs.

- Suivons le, lâcha l'Aer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seleris del Nabarium
Aqua
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age (RP) : 26
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Jeune femme de 19 ans, mais mental d'une enfant de 10 ans... Qui pourra la rendre enfin femme...?

Points
Pouvoir:
16/100  (16/100)
Force:
2/100  (2/100)
Agilité:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Sam 23 Avr - 18:35

La chaleur que dégageait Aliénor lui faisait indirectement comprendre qu'elle acceptait cette situation, faisant chanter le cœur de Seleris. Elle qui n'avait pas de grand frère ou de grande sœur, elle était ravie d'en avoir une à ses côtés. Elle se sentait très bien avec elle, et si cela ne tenait qu'à elle, elle n'irait pas rejoindre le clan des Aquas, et resterait avec celle qu'elle considérait comme sa Onee-San ! Elle n'aurait pas peur de tout ce qui l'attendrait, tant qu'elle serait avec elle. Et puis, elle savait pertinemment qu'elle apprendrait énormément de choses en sa compagnie. Peut-être bien plus qu'en 19 ans...

Elle releva son visage, et ouvrir la bouche, s'apprêtant à lui demander si elle pouvait rester avec elle. Mais elle remarqua avec une certaine confusion l'expression pensive de son visage, ce qui la fit cligner des yeux de surprise, et demander innocemment :


"Ça va pas, Onee-san...? J'ai dit quelque chose qui ne fallait pas...?"

Ce ne fut qu'après quelques secondes de réflexion qu'elle comprit enfin ce qui pouvait la troubler. Elles ne pouvaient pas être ensemble définitivement... Malgré son profond attachement pour elle, elle savait que leur amitié était interdite, à cause de cette stupide guerre (Encore une autre raison pour la stopper, se dit-elle)... Et que si elle restait avec elle, cela pourrait lui créer des problèmes... De graves problèmes... Seleris refusait que, par sa faute, Aliénor ait des soucis... Ce fut le cœur serré qu'elle referma la bouche et détourna le regard, les lèvres pincées. Bientôt, elle le sentait, elles devraient se séparer... Il lui faudrait trouver les Aquas toute seule... Elle n'avait pas le choix... Tout, plutôt que la mettre dans une situation inconfortable...

" ... Non... Finalement... Oubliez ce que j'ai dit... Je veux pas... vous créer de problèmes... Je me débrouillerai toute seule..."

Elle se décolla très légèrement d'elle, son regard triste posé sur la Grande Arche au loin. Tant que cette guerre ne serait pas finie, aucune amitié durable ne serait possible avec les autres clans... Du moins, les amitiés secrètes seraient faisables, mais pas en public... Tant que cela continuerait, elle ne pourrait pas vivre avec elle... Et puis, maintenant qu'elle le pensait... Le souhaitait-elle...? Car, après tout, prendre soin de et vivre avec une jeune femme au caractère enfantin n'était pas de tout repos... Qui sait si elle n'en aurait pas assez au bout de quelques heures... ou moins...?

Mais Aliénor avait raison sur un point... Même si la guerre en elle-même s'arrêtait, les tensions existeraient... Cela paraissait être un cercle vicieux sans fin... Elle murmura tristement, les yeux larmoyants :


"Mais alors... Il n'y a rien à faire...? Cette guerre ne s'arrêtera jamais...? Mais... Mais je veux pas me battre... Je déteste la violence... Et je... Je veux pas devoir me battre contre vous..."

Elle baissa le regard, recommençant à trembler. Tout, sauf ça... Si elle venait à blesser quelqu'un... A la blesser... Ou pire... Elle ne s'en remettrait pas...

Aliénor et Shadow se levèrent alors, proposant de se mettre à la recherche de Hildenburg. Elle n'afficha qu'un petit sourire, et se fit lever par la jeune femme, sans pour autant dire un mot. Oui, elle l'autorisait à l'appeler Onee-San... Mais elle voulait à tout prix éviter de lui créer des problèmes... Si les Aers avaient connaissance de leur relation...


" ... D'accord... Aliénor..."

Puis sa camarade lui demanda de lui raconter sa propre histoire, prétextant que la sienne n'était pas jolie à entendre. On ne pouvait pas dire que la sienne était géniale non plus... La regardant tristement, elle conta :

"C'est pas intéressant non plus... Je suis née sur l'île de Nabarium, j'ai été élevée pour avoir un cœur entièrement pur, je vivais une vie très douce avec mes parents et mes amis les animaux... Et je me suis retrouvée ici après avoir dérivé sur le bateau que mes parents m'avaient offert pour mon anniversaire... Voilà... C'est pas intéressant, je vous l'avais dit. Et je suis certaine que la vôtre l'est."

Elle fit un petit rire timide et triste, jouant avec une mèche de ses cheveux blancs, tête baissée. Non seulement ce n'était pas intéressant mais, en plus, elle ne voulait pas la déranger avec ses histoires... Déjà qu'elle en faisait beaucoup pour elle, elle ne voulait pas en demander trop...

Shadow se mit alors à la renifler, la faisant cligner des yeux. Ah oui, il essayait de trouver une odeur de Hildenburg pour pouvoir le flairer. Mais le sel le remporta sur son flair, le faisant éternuer, ce qui la fit légèrement rire. Vraiment majestueux et adorable, si cela ne tenait qu'à elle, elle l'embrasserait, comme elle le faisait avec son ami ! Mais après de belles paroles poétiques d'Aliénor, le lupogriffe s'envola avec majesté, survolant la forêt et la rivière à la recherche de son compagnon. L'Aer s'apprêta à le suivre, mais l'Aqua attrape alors doucement la main, la regardant avec peur et tristesse.


" ... Aliénor... Aider une Aqua vous créera des ennuis... n'est-ce pas...? Je... Je veux pas que vous ayez des problèmes à-à cause de moi... Je... Je peux me débrouiller toute s-seule pour retrouver Hildengard... E-Et pour trouver le clan des A-Aquas... Vous... Vous avez sûrement mieux à faire... que de vous occuper... d'une gamine..."

Croisant et décroisant ses doigts avec peine et angoisse, elle acheva, plus faiblement :

"V-Vous pouvez le d-dire... J-Je ne veux pas v-vous déranger... V-Vous causer de problèmes... J-Je sais que je n'aurais p-pas du vous appeler O-Onee-san... Je... A-Au fond, j-j'aurais voulu r-rester avec vous... J-je suis bien avec vous... M-Mais je sais que c'est i-impossible... Je...... Pardonnez-moi..."

Gémissant, elle secoua la tête avec angoisse, et se détourna, se mettant dos à elle pour cacher sa peur, sa tristesse... et les nouvelles larmes qui coulaient le long de ses joues.

" ... Je veux pas... créer des problèmes... à Onee-San..."

---------

Plus les minutes passaient, plus Hildengard recouvrait de ses forces. Enfin, il y avait une certaine amélioration. Malgré la fatigue qui le submergeait, il arrivait maintenant à bouger quelques-uns de ses membres. Mais, malheureusement, quand il essaya de se lever, ses pattes ne purent retenir son poids, et le firent tomber. Il émit un grognement de frustration, et soupira. Nager n'avait jamais été son fort, cela le rendait si faible... Et sa fourrure était encore complètement trempée, ce qui le rendait si lourd...

Gémissant, il posa sa tête sur le sol mouillé, pensant encore à son amie pour se donner du courage. Il irait vite mieux, et il se mettrait alors immédiatement à sa recherche. Tel qu'il la connaissait, elle devait être totalement paniquée, et vu l'éducation de ses parents (Qui, personnellement, l'avait toujours choqué : étant un loup... Bon, okay, un loup végétarien qui ne devait manger de la viande qu'une fois tous les 3 mois... Bref, étant un loup, il avait tout de suite vu qu'elle n'avait aucune connaissance suffisante pour survivre seule dans la nature. Il avait, plusieurs fois, tenté de l'instruire... Sans succès...), elle ne devait pas savoir quoi faire...

Soudain, son sixième sens sonna la sonnette d'alarme. Grognant, il leva la tête, et aperçut à plusieurs centaines de mètres au-dessus du sol, à un ou deux kilomètres de sa position, une forme noire... volante... et surtout imposante... Bon sang, s'il s'agissait d'un prédateur, il était dans de beaux draps... D'autant plus qu'aucun arbre ne le cachait... Il n'avait quasiment aucune chance, mais si c'était nécessaire, il se battrait... Car il ne devait pas mourir, pour Seleris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Sam 23 Avr - 23:28

Alors qu'elle s'apprêtait à suivre le lupogriffe, elle sentit quelque chose lui prendre doucement la main. Elle se retourna et découvrit la petite mine défaite de Seleris. Elle comprit aussitôt qu'elle allait lui annoncer quelque chose qui lui tracassait, voir important. Alors Aliénor fixa Shadow et lui fit comprendre qu'il devait continuer sans elles. Et dès qu'il trouverait le loup de la jeune fille, il devra lui avertir. Le loup ailé hocha la tête et partit sans attendre à la recherche de son " cousin "

La Rôdeuse se retourna alors vers la petite Aqua et écouta en silence ce qu'elle avait à dire. Elle fut touchée par la peine qu'elle ressentait. Bien qu'elle réagissait comme une enfant de dix ans, elle avait vite compris que les relations entre clans pouvaient être mal vu. Mais ce qu'il lui brisait le coeur, c'était quand Seleris s'était retourné et qu'elle avait annoncé d'une voix presque muette (que le vent lui a gentiment apporté) qu'elle ne voulait pas créer des problèmes à sa grande soeur de coeur.

C'est l'âme en peine qu'elle vit cette jeune fille souffrir en silence. Bien que la Rôdeuse avait forgé un fort caractère, elle en était pas moins sensible. Elle détestait faire de la peine à une personne, surtout si c'était sans le vouloir. Elle s'approcha donc doucement de l'Aqua et l'enlaça par la taille. Elle prit au passage ses petites mains et lui murmura à l'oreille :

- Écoutes moi... Il est vrai qu'aider un membre d'un autre clan est... Pas très bien vu. Mais jamais je n'aurais autant d'ennuie en étant avec toi. Vois-tu, j'ai eu une enfance assez... Misérable. Je n'ai pas eu la chance d'avoir des parents qui s'occupaient de moi. A dire vrai, j'en ai jamais eu... Alors pour survivre, je volais et de ce fait, j'avais beaucoup d'ennui. Tu peux pas savoir à quel point ! (elle avait rit doucement...) Tu me dérange pas ma petite Seleris, tu es délicieuse à vivre... Et je suis touchée de savoir que tu voudrais rester avec moi... Je ne refuserais pas de te prendre avec moi, je me sentirais moins préoccuper de savoir que tu ne seras pas seul dans ce monde qui t'es inconnu... Mais c'est à toi de décider, Seleris. J'aime m'aventurer à travers le Chomor, découvrir de nouveaux paysage, vivre des aventures et frôler le danger... Si tu veux me suivre, tu devras subir tout cela et mettre ta vie en danger. Je te protégerais, sois sans crainte, mais saurais-tu capable de vivre à mes côtés ? Oh oui, ça pourrait me faire des ennuis, mais tu veux connaitre un secret ?

Elle s'approcha encore plus de son oreille et murmura :

- J'en ai rien à faire, ne laisses quiconque voler ta liberté. Nous appartenons à personne, nous sommes les seuls maîtres de nos actes, de nos choix... de notre vie !

Elle se retira de son étreinte et lança :

- Et de toute façon, j'ai déjà sympathisé avec un membre d'un autre clan...

Oui, cela ne la dérangerait réellement pas de la prendre sous son aile. Bien qu'elle était de nature solitaire, elle aimait avoir de la compagnie, surtout si la personne lui plaisait beaucoup. Et sans se rendre compte, une pensée d'une future apprentie passa aussi furtivement dans son esprit qu'un oiseau au vol. A son âge, elle devrait déjà avoir un apprenti... Mais elle avait toujours repoussé ce moment.

*~*~*

Shadow survolait le Chomor d'Ys avec beaucoup d'intention. Ses yeux de faucon pouvaient repérer un gibier à des kilomètres de là, alors un loup blanc, il pouvait facilement le repérer. Alors qu'il s'éloignait de la grande Arche, il remarqua une masse blanche qui gisait au sol. Son regard perçant l'identifia comme un canin... C'était peut-être lui. Il replia ses ailes et se laissa tombait dans le vide. Il descendit alors tel comme une flèche noire vers la terre ferme, et alors qu'il s'apprêtait à s'écraser, il ouvrit ses ailes et une bourrasque de vent balaya les alentours, soulevant la poussière et les feuilles.

Quand tout cela fut terminer, le lupogriffe se secoua pour retirer la crasse et replia ses ailes. C'est alors qu'il vit le loup blanc aux yeux aussi vert que des émeraudes. Il tentait de se relever, mais mon Dieu dans quel piteux état il était. Ses pattes ne le retenait même pas ! Et pourtant, la détermination se lisait dans ses yeux.

Shadow inclina la tête sur le côté, comme s'il demandait à son " cousin " si il allait bien. Il semblait bien frêle et désarmé... Peut-être est-ce le fait qu'il soit deux fois plus petit que lui. Il avait d'ailleurs oublié que les loups n'étaient pas aussi grands que les lupogriffes. Le loup ailé grogna, en espérant qu'il comprenne ce qu'il vient de dire, après tout, ils étaient quasiment de la même famille.

- Ne serais-tu pas Hildenburg ? Seleris te cherche de partout, tu sais... Elle s’inquiétait pour toi, elle avait peur que tu périsses dans les flots. Elle sera heureuse de savoir que tu vivant. Pas en un seul morceau, mais vivant...

Puis, Shadow hurla à la mort. Son cri se répercuta aux alentours faisant trembler Mère Nature... Il savait qu'Aliénor allait l'entendre et qu'elle viendrait le plus vite possible. Puis il posa à nouveau son regard sur le loup blessé et lui demanda d'un aboiement :

- Un coup de patte ?

*~*~*

La Rôdeuse frémit quand elle entendit le hurlement de son ami. Son cri était semblable à une douce caresse sur la peau, mais poignante comme une lame, transperçant son âme... Alors elle comprit son message :

- Il l'a trouvé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow The Hedgehog
Pyro
avatar

Masculin Nombre de messages : 51
Age (RP) : 23
Clan : Pyro
Célibataire (RP) ? : Oui

Points
Pouvoir:
20/100  (20/100)
Force:
20/100  (20/100)
Agilité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Dim 24 Avr - 1:36

La forme de vie vous épiez du regard , toujours avec un regard glacial
les jambe croisé assis sur l'arche les pied dans le vide.


hmph ! cela change...des membre d'autre clan pacifiques ? j'aurai tout vu...


Le pyro fît un bon pour arriver prés de vous soulevant la poussière le cachant totalement, seuls ses yeux était visible.. ils brillait d'un air assez effrayant mais cachant une lueur amicale. Quelques seconde après la poussière se levât laissant voir l'homme qui avait les couleur des pyro dans ses cheveux et ses yeux...Shadow restat silencieux en vous regardant d'un air neutre

(veuillez m'excuser pour ce peu d'imagination... ca me fait defaut ces temp ci...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seleris del Nabarium
Aqua
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age (RP) : 26
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Jeune femme de 19 ans, mais mental d'une enfant de 10 ans... Qui pourra la rendre enfin femme...?

Points
Pouvoir:
16/100  (16/100)
Force:
2/100  (2/100)
Agilité:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Dim 24 Avr - 2:14

C'était le cœur déchiré que la jeune femme si enfantine attendait le verdict final. Autant qu'elle soit direct, afin que la douleur ne soit pas trop intense. Alors qu'elle croyait s'être fait une véritable amie, une sœur de cœur... Voilà que cette fichue guerre venait tout gâcher ! Et ce fut avec un étonnement plus que fort qu'elle ressentit pour la première fois... de la colère... Oui, son petit cœur pur ressentait, pour la première fois, un sentiment négatif, chose qu'elle n'avait jamais vécu auparavant... Ce fut très bref, car son innocence et sa naïveté reprirent très vite le dessus... Mais cela était arrivé... Elle venait à peine d'arriver, et elle ne supportait déjà plus cette guerre... Oui, elle se le jurait sur l'Eau lui-même... Elle ferait tout pour arrêter ce conflit...

Mais malheureusement, il lui faudrait accomplir ce Destin qu'elle s'était jurée de faire... seule... Car plus elle y pensait, plus elle se doutait que se rendre dans le clan des Aquas n'était pas une bonne idée... Après tout, n'allaient-ils pas lui enseigner l'art de la guerre...? N'allaient-ils pas tout faire pour la faire détester les autres clans...? Pour la forcer à tous les tuer sans pitié... amis compris...? Non, Seleris se refusait à cette éventualité... Non seulement parce qu'elle détestait la violence, mais parce qu'elle n'accepterait jamais de blesser, ou de tuer Aliénor si on le lui ordonnait... La jeune néréide préférait encore voyager seule au sein du Chomor, effrayée et sans défense, plutôt que de les rejoindre... Elle se mettait encore plus en danger... Mais elle n'avait désormais plus personne vers qui se tourner...


* ... Papa... Tu as toujours cru que les 4 Éléments étaient faits pour cohabiter... Mais je viens de comprendre... à quel point tu t'es trompé...*

Gémissant et continuant de pleurer, elle ne put s'empêcher de pousser un petit cri quand elle sentit les bras d'Aliénor enlacer par derrière sa taille, prenant tendrement ses mains et l'entourant à nouveau de sa chère bienfaitrice. Rougissant comme jamais, elle la scruta avec de gros yeux larmoyants, les lèvres tremblantes sous le coup de l'émotion. Et ce fut avec un certain choc qu'elle en apprit un peu plus sur le passé de la jeune femme... Seleris eut le cœur serré en apprenant qu'elle n'avait jamais connu ses parents... Elle se sentait honteuse d'avoir parlé à cœur ouvert de sa famille et de sa vie si belle... Elle qui avait surtout vécu la misère, la désolation... La peur... La tristesse... Malgré qu'elle disait ça avec un ton doux et le sourire, et ce pour la rassurer, la néréide se doutait bien qu'il s'agissait d'un sujet sensible...

La scrutant avec des yeux brillants de tristesse, elle susurra, serrant tendrement sa main dans la sienne en signe de soutien :


" ... J-Je suis triste... q-quand je vous entends dire ç-ça... V-Vous êtes une femme si gentille... V-Vous méritez tellement de bonheur..."

Elle ne put s'empêcher de verser une larme à la suite de ses mots. Aliénor avait une âme noble et pure, accentuée par un cœur d'or... Elle méritait bien plus... Et Seleris souhaitait tant le lui donner... Mais... le pouvait-elle...?

Mais ce fut surtout la suite qui la rendit totalement stoïque...


"Tu me dérange pas ma petite Seleris, tu es délicieuse à vivre... Et je suis touchée de savoir que tu voudrais rester avec moi... Je ne refuserais pas de te prendre avec moi, je me sentirais moins préoccuper de savoir que tu ne seras pas seul dans ce monde qui t'es inconnu... Mais c'est à toi de décider, Seleris. J'aime m'aventurer à travers le Chomor, découvrir de nouveaux paysage, vivre des aventures et frôler le danger... Si tu veux me suivre, tu devras subir tout cela et mettre ta vie en danger. Je te protégerais, sois sans crainte, mais saurais-tu capable de vivre à mes côtés ?"

... Elle l'acceptait... Aliénor était d'accord pour qu'elle reste avec elle... S'il le pouvait, le cœur de Seleris se serait mis à chanter... Sa joie était immense, ce qui fit couler des larmes abondantes le long de ses joues... Elle se fichait des conséquences que cela pourrait avoir, et avait magnifiquement rajouter :

"Oh oui, ça pourrait me faire des ennuis, mais tu veux connaitre un secret ? J'en ai rien à faire, ne laisses quiconque voler ta liberté. Nous appartenons à personne, nous sommes les seuls maîtres de nos actes, de nos choix... de notre vie !"

Cette phrase si belle et si parfaite eût pour effet de la faire craquer. Pleurant de joie comme jamais, elle se retourna et la serra fort dans ses bras, gémissant comme une enfant de dix ans :

"O-Onee-san, j-je veux vivre a-avec toi, j-je veux pas être t-toute seule, j-je veux pas rejoindre ces A-Aquas qui m'apprendront à-à détester les autres clans !"

Ne cessant de pleurer, elle la fixa avec des yeux brillants sous le coup de l'émotion, affichant un sourire merveilleusement innocent et heureux, et continua entre deux pleurs :

"J-Je veux découvrir le Chomor a-avec toi, j-je veux apprendre ce qu'est l-la vraie vie avec toi, O-Onee-san ! J-Je me fiche du danger, j-j'apprendrai à me protéger s-sans user de la violence avec toi ! O-Onee-san, j-je suis si contente que tu ne me rejettes pas ! Je..."

Au même instant, un hurlement déchirant et magnifique troubla le silence de la forêt. Sursautant, et s'accrochant un peu plus à elle, elle observa les alentours avec une certaine angoisse. Mais quel ne fut pas son soulagement quand elle reconnut le hurlement si beau des loups, en l'occurrence celui de Shadow. Et lorsqu'Aliénor lui interpréta ce message, Seleris crut qu'elle allait défaillir...

" ... Hildenburg... Il... Il est vivant...? O-Onee-san... HILDENBURG EST VIVANT !!!"

Pleurant de bonheur, elle sauta une dernière fois dans ses bras, embrassant avec joie sa joue en lui murmurant un merci sincère, avant de courir à toute allure vers la direction du hurlement, trop excitée pour l'attendre. La situation redevenait merveilleuse et colorée, elle ne pouvait rêver mieux...

----------

Ce fut avec méfiance et anxiété que Hildengard voyait de plus en plus cette masse énorme s'approcher de lui. Bon sang, il l'avait bien repéré ! Tant mieux, s'il venait lui chercher des ennuis, il goûterait de ses crocs, qui savaient se rendre utiles quand il le fallait ! Il essaya de bouger... en vain... La situation n'était vraiment pas à son avantage, il avait intérêt à trouver vite une solution...

Mais quelle ne fut pas sa surprise quand il constate que la masse géante... était un loup foncé énorme... et ailé !!! Clignant des yeux, il l'observa avec une certaine méfiance ; ami... ou ennemi...? Cela avait beau être un cousin éloigné, il n'en restait pas moins étranger...


"Ne serais-tu pas Hildenburg ? Seleris te cherche de partout, tu sais... Elle s’inquiétait pour toi, elle avait peur que tu périsses dans les flots. Elle sera heureuse de savoir que tu vivant. Pas en un seul morceau, mais vivant...
-C-Comment connais-tu mon nom !? E-Et où Seleris !? E-Elle va bien !? Bon sang, comme je suis soulagé !"

L'étrange loup ailé (Qui, soit dit en passant, faisait certainement deux, même trois fois sa taille !) se mit soudain à hurler en l'air, pour une raison que le loup blanc ignorait. Puis, toujours avec son accent un peu particulier, il lui proposa son aide. Au début, Hildengard ne répondit rien, le regardant toujours avec suspicion. Puis, comprenant très bien qu'il n'arriverait à rien tout seul, il grogna :

"D'accord... Mais je voudrais d'abord savoir ton nom... La raison pour laquelle tu connais Seleris... Et comment ça se fait que tu aies des ailes sur ton dos ! J'avoue que cela me surprend..."

--------

Le cœur en fête, Seleris se dépêchait de rejoindre la source du hurlement... quand, sans prévenir, un autre homme, cette fois-ci un homme, sauta à quelques mètres devant elle, faisant voler la poussière autour de lui. Gaspant, la néréide recula de plusieurs pas, clignant des yeux. Cet homme dégageait une de ces... chaleurs ! Et ses cheveux noirs et rouges...


" ... Vous êtes un Pyro...?"

Cela paraissait assez logique. Seleris, comme d'habitude, ne parlait pas méchamment, et avait toujours cette voix si innocente. Mais elle se rappelait bien des paroles de son amie : ne pas faire confiance à tout le monde... Elle saurait s'en souvenir... Les lèvres pincées, elle recula encore de plusieurs pas, se rapprochant d'Aliénor. Un Pyro, d'après elle, était un ennemi. S'il osait lui faire du mal... elle ignorait ses réactions... Pourtant, il ne paraissait pas dégager une aura néfaste... Mais sait-on jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Dim 24 Avr - 3:50

Aliénor fut touchée par la réaction de la petite Néréide. Elle paraissait si heureuse, comme si ce qu'elle venait d'annoncer était la plus belle chose qu'elle aurait dite durant toute sa vie. Elle s'était littéralement jetée dans ses bras et avait pleuré de joie. Ces larmes avait noyé son si jolie minois et ses yeux brillaient de reconnaissance. Elle lui avoua alors ses souhaits, elle voulait être avec elle, rester avec elle... Découvrir le monde avec ses yeux, apprendre la vie et savoir se défendre sans pour autant user la violence. Elle ne voulait pas aller chez les Aquas qui étaient pourtant ses " frères ", elle préférait vivre comme une exilée avec l'Aer, reniant le danger et les représailles qu'elle pouvait rencontrer.

Tout ceci touchait Aliénor au plus haut point. Jamais elle aurait pensé que d'avoir une enfant dans les pattes (terme qu'utilisait son sarcastique de maître) pouvait la remplir de joie. Elle savait que cela lui donnerait beaucoup de responsabilité, tout comme elle savait que cela lui donnerait beaucoup de bon moments. Elle l'avait très bien vu dans le regard de son ancien maître qu'il était heureux et fier à chaque fois qu'il la regardait en silence. Elle espérait seulement, et de tout son coeur, qu'elle sera digne de la prendre sous son aile.

Folle de joie de savoir que Shadow avait retrouvé son ami, et vivant, la petite Aqua lui offrit un bisou et ses sincères remerciement. Alors, son coeur se gonfla de joie et elle l'observa partir sous un regard malicieux et un doux sourire aux lèvres.

*~*~*

Heureux de savoir qu'il comprenait sa langue, Shadow s'approcha de son confrère.

- Comment je sais ton nom ? Eh bien, c'est Seleris qui nous l'a dit... D'ailleurs, elle est avec ma compagne, nous l'avons trouvé sur la berge après que votre bateau ait fait naufrage... Ne t'inquiètes pas, Aliénor veille sur elle. C'est une délicieuse créature que tu as comme amie... Bien que son âme est aussi pur qu'un jeune louveteau qui vient de sortir de sa tanière ! Mon nom est Shadow, fils de Flèche d'Argent... Et si j'ai des ailes, c'est parce que je suis un lupogriffe, mon ami. Et à voir ta surprise, il semblerait qu'il en existe pas là d'où tu viens !

Il eut un petit rire moqueur. Il attrapa Hildenburg par le cou et le remit sur patte avec une grande facilité. C'est qu'il était léger par rapport à ses frères ! Il du utiliser son museau à plusieurs reprises pour l'empêcher de défaillir. Il était si faible qu'il avait du mal à se tenir sur ses pattes.

- Accroches toi à moi... Ah moins que tu veuilles que je te porte sur mon dos ?

*~*~*

Alors qu'elle veillait sur sa nouvelle protégée du coin de l'oeil, une voix qui lui était étrangère alla jusqu'à ses oreilles et à peine cessa-t-elle, qu'une vague de poussière s'était levée. Tout les sens de la jeune femme furent en alerte et elle s'est précipitée sur la Néréide qui faisait à présent face à l'inconnu. Aussitôt, sa cape claqua et s'abattit sur Seleris. Aliénor la plaça doucement à ses côtés tandis que l'Aqua était à présent cachée dans la cape de la Rôdeuse. Hors de question pour la jeune femme de la laisser en avant. Et c'est avec une certaine inquiétude qu'elle vit que le nouvel arrivant était un Pyro. Oui, parce que vu les cheveux et les yeux qu'il avait, c'était sûrement pas un Aqua !

- Qui es-tu, Pyro ?! Lâcha-t-elle d'une voix assez froide.

Si il y avait bien un clan dont se méfier Aliénor, c'était bien les fils du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow The Hedgehog
Pyro
avatar

Masculin Nombre de messages : 51
Age (RP) : 23
Clan : Pyro
Célibataire (RP) ? : Oui

Points
Pouvoir:
20/100  (20/100)
Force:
20/100  (20/100)
Agilité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Dim 24 Avr - 7:48

Le pyro vous regardait d'un air froid.. et triste a la fois.. le regard d'un homme qui n'as jamais connu le bonheur..

...Mon nom est Shadow... je suis la forme de vie ultime. Et oui je suis un pyro .. enchantée


Le pyro s'inclinât avec grâce, il vous regardait toujours avec le meme regard il vous avez entendu parler...il etait troubler et surpris de voir que des membre d'autre clan cherchait autre chose que la guerre

Bahamut...dit moi si ils sont sincère...

Un petit enfant etait juste a coté sans avoir été remarquer... Bahamut avait un air calme et detendu il vous regardait avec un grand sourire

Ils le sont Maitre shadow !

Tres bien...alors comme cela vous pensez vous aussi que cette guerre est inutile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seleris del Nabarium
Aqua
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age (RP) : 26
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Jeune femme de 19 ans, mais mental d'une enfant de 10 ans... Qui pourra la rendre enfin femme...?

Points
Pouvoir:
16/100  (16/100)
Force:
2/100  (2/100)
Agilité:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Dim 24 Avr - 13:05

Le loup blanc, attentif, écoutait les paroles de son cousin éloigné silencieusement, et ne put s'empêcher de pousser un soupir de soulagement en apprenant que Seleris n'avait rien, et qu'elle était entre de bonnes mains. Ce qui était rassurant, c'est qu'elle n'est pas dérivée trop loin de lui ; avec son aide, il pourrait facilement la rejoindre, et la réconforter, car il se doutait bien que sa meilleure amie était terrorisée.

"Dans ce cas, merci, me voilà rassuré de la savoir entre de si bonnes mains. Je crois que je vous dois une fière chandelle."

Tandis qu'il essayait de se remettre sur pattes, il ne put s'empêcher de soupirer devant la remarque de son cousin :

"Je sais... Ses parents l'ont élevé pour qu'elle soit aussi pure qu'une jeune louveteau... j'ai plusieurs fois tenté de la rendre moins naïve, mais rien à faire... Mais elle reste une vraie perle, j'ai beaucoup de chances."

Ses babines montrèrent un semblant de sourire. Oh oui, il était chanceux d'avoir une créature aussi gentille pour amie. Peut-être trop gentille, mais cela changerait avec le temps... Du moins l'espérait-il... Et Hildengard était encore plus attaché à Seleris depuis que cette dernière l'avait sauvé de la noyade, en découvrant son contrôle sur l'eau. Il lui était reconnaissait, et s'était juré, depuis ce jour, de la protéger. Et il tiendrait parole !

La remarque sur le fait qu'il n'avait jamais vu de... lupogriffe le fit légèrement grogner (de rire), tandis qu'il hochait la tête en affichant un sourire amusé. Oh non, pour sûr, il n'avait jamais vu, déjà, de bête aussi énorme (Même les ours de Nabarium étaient plus petits !)... avec des ailes ! Parce qu'un loup, logiquement, ce n'était pas censé avoir des ailes ! Ce monde était vraiment étrange...

Sans être prévenu, le dénommé Shadow s'approcha, l'empoigna doucement par le cou, et le leva avec une étonnante facilité (Bon sang, il se sentait vraiment tout petit à côté de lui...). Au début, il s'écroula par terre plusieurs fois, mais avec son aide, il finit par à peu près tenir sur ses pattes flageolantes. Il lui proposa alors de monter sur son dos. Grognant en signe de désapprobation, et le fixant avec des yeux qui en disait long, il rétorqua en ricanant :


"Tu devrais savoir qu'un loup, ailé ou pas, a une fierté à défendre. C'est gentil, mais je me contenterai de me coller à toi le temps que mes pattes retrouvent toutes leurs forces."

Ce qu'il fit. Gémissant très légèrement, il commença à marcher en sa compagnie, dans la direction où devait se trouver son amie. Au début, ce fut très laborieux, et surtout très lent. Mais, au fil des minutes, il put petit à petit accélérer le pas. Il fallait que ses muscles retrouvent leur souplesse, après, il ne collerait plus Shadow.

Baissant le regard, il constata avec dégoût que sa fourrure était encore bien trempée, et assez sale. Bon sang, personne ne pourrait deviner qu'il s'agissait d'un loup blanc ! Grognant de frustration, il observa les alentours avec curiosité et méfiante, humant l'air. Tout était si différent, il n'avait absolument aucun repère... Et cela ne sentait pas le sel, l'océan Yussien n'était sûrement pas à côté...


"Cet endroit est si étrange, si différent de mon île... Tu es né ici ?"

-------

Sans qu'elle puisse y faire quoi que ce soit, Seleris se retrouva très vite cachée sous la cape d'Aliénor, tandis que celle-ci fixait avec froideur l'inconnu, exigeant gravement son nom. De sa cachette, la néréide observa silencieusement, les lèvres pincées, le jeune homme aux cheveux si particuliers ; et ce fut avec le cœur serré qu'elle constate toute la peine dissimulée dans ses yeux... Elle se doutait fort que la vie de cet homme n'avait pas été facile tous les jours, et était surmontée de nombreuses épreuves douloureuses... Son regard, froid, était déchirant... Elle ne pouvait détester et se méfier d'un individu pareil... Et son attitude prouva qu'il n'était pas venu en tant qu'ennemi.

Affichant un petit sourire, elle se retira doucement de la cachette que lui avait offerte son amie, et lui prit avec tendresse la main, la fixant avec douceur.


"Tout va bien, Onee-San, il ne nous veut aucun mal. Si c'était le cas, je crois qu'il nous aurait déjà attaqué depuis longtemps. Pas vrai, Monsieur ?"

Riant d'une manière adorable, elle les contempla avec des yeux remplis d'innocence. Elle ne voyait pas réellement tout le sérieux et la gravité de cette situation ; mais qu'importe, elle ne sentait aucun danger venir.

Vint alors un second individu, un enfant, du nom de Bahamut. Seleris cligna fortement des yeux, se demandant ce que leur conversation voulait dire. Sincères ??? Quoi, sincères dans leurs paroles ??? Seleris n'avait jamais menti, et ce n'était pas aujourd'hui qu'elle allait commencer ! Devant son interrogation, elle ne put s'empêcher d'afficher un doux sourire, répondant :


"Les 4 Éléments sont faits pour vivre en harmonie, pas pour se faire la guerre. Alors, oui, cette guerre est inutile. Tant de morts, de blessée et de souffrances pour rien... Non, elle n'a pas de raison d'être."

Tout cela, une nouvelle fois, durant un laps de temps très court, avait été dit de façon calme, beaucoup plus mature, plus sérieuse. Seleris ne l'avait toujours pas remarqué, et avait très vite retrouvé sa naïveté naturelle.

"Enchantée également, moi, c'est Seleris !"

Elle ne préféra pas annoncer le nom de sa grande sœur de cœur. Malheureusement, contrairement à elle, elle ne faisait pas autant confiance aux individus. Mais si elle vivait avec elle... cela pourrait changer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Dim 24 Avr - 16:02

Des grognement saccadés sortit de l'abdomen du lupogriffe noir quand son " cousin " déclina son offre en rétorquant qu'il avait une certaine fierté à tenir.

- Le contraire m'aurais réellement étonné...

Oui, il s'attendait qu'il déclinerait son offre. Même lui aurait fait la même chose si un ami lui aurait proposé de le porter sur son dos. Comme le dit si bien Hildenburg, lupogriffes ou loups, chacun avait une fierté à tenir. C'est qu'ils étaient têtus et trop fier ces bébêtes.

Finalement, le loup blanc, ou presque blanc, vu la crasse dont il était recouvert, se colla à Shadow et entama sa marche avec lui. Les premiers pas furent assez difficiles et le loup ailé prit bien soin de marcher à son rythme. Il veillait du coin de l'oeil à ce qu'il tombe pas ou qu'il ne se prenne pas une branche dans les pattes... Oui, il n'y avait pas qu'avec les humains que les lupogriffes étaient attentionnés.

Mais il vit très vite que son compagnon n'était pas à l'aise. Il reniflait sans cesse l'air et jetait des coups d'oeil assez inquiets et méfiants aux alentours. Shadow ne pouvait que comprendre, c'était assez déstabilisant de se retrouver dans une nouvelle terre inconnue. On a plus de repaires et les odeurs diffèrent de leurs monde natals... D'ailleurs, Hildenburg lui confia que tout ceci lui était inconnu et il voulait savoir si il était né ici.

- Non, je ne suis pas d'ici... Je suis né dans un monde nommé Terria ainsi que ma compagne. Mais un jour, elle décida de quitter ce monde car elle sentait qu'elle n'avait plus sa place parmi les siens. Son ancien maître ne l'a pas retenu et il lui conseilla de rejoindre une grande Arche qui surplombait la rivière du Serpent. Cette Arche n'était autre qu'un passage qui menait à ce monde dont tu foules les pattes, mon ami... Et j'ai décidé de la suivre.

Le lupogriffe noir parut soudain pensif, très loin du Chomor d'Ys. Il se rappelait de ce fameux jour où il avait décidé de quitter son père et sa meute pour rejoindre Aliénor... Cette dernière n'a jamais su pourquoi avait-il fait son sacrifice pour elle, lui en était pas sûr d'ailleurs...

*~*~*

Le regard dont lançait le Pyro était déstabilisant, empreint à la fois de tristesse et de froideur... Ce qui était assez étonnant vu la nature des membres de ce clan. Assez orgueilleux, sûr d'eux et sarcastiques... Ainsi étaient la plupart des Pyros. C'est alors que l'inconnu s'inclina respectueusement à la manière des nobles en offrant son nom : Shadow.

Quel fut alors la surprise d'Aliénor en entendant le nom de son compagnon. Shadow ! Mon dieu que le monde pouvait être petit ! Ce qui était sûr, c'est que cela ne va pas beaucoup plaire au lupogriffe noir si il apprenait qu'un Pyro portait le même nom que lui... En même temps, c'est pas comme si il avait volé son nom, il avait le droit de s'appeler ainsi.

Soudain, elle sentit que sa protégée s'éloignait de son étreinte, arrachant la Rôdeuse de ses pensées. Elle avait prit doucement sa main et lui offrit un sourire plein d'innocence, avant d'assurer que le nouveau venu ne leur voulait aucun mal. L'Aer soupira en silence et constata qu'elle avait encore beaucoup de chose à apprendre. Comme la méfiance. Si elle s'assurait de leur innocence qu'avec la première impression que les inconnus dégageaient, elle risque de se mettre en danger !

- Bahamut... Dis moi si ils sont sincères...

Sa voix la fit tirer de sa rêverie et n'avait-elle pas eu le temps de se demandait qui pouvait être ce Bahamut, qu'un petit garçon, venant de nul part, répondit à son " maître " qu'elles étaient sincères. " Sincères pour quoi ? " Se questionna-t-elle en fronçant les sourcils. Elle eu très vite sa réponse quand le Pyro leur demandèrent s'ils pensaient, eux aussi, que cette guerre était inutile. Les yeux d'Aliénor s'ouvrirent en grand, un peu déconcerté. Un pyro pensait que cette guerre était insensée ! Elle aura tout vu dans ce bas monde ! Un pyro ? Mais c'est eux qui remuaient le plus le couteau dans la plaie des rancunes que portait chaque clan !

Pendant qu'elle dévisageait Shadow d'un air toujours aussi méfiant, la petite Seleris lui offrit son jugement à propos de cette guerre avec beaucoup de sérieux avant de se présenter à lui. L'Aer comprit que c'était son tour de se présenter si elle voulait être respectueuse. Elle le fit donc, avec une certaine méfiance :

- Mon nom est Aliénor.

Cependant, le fait qu'elle ait confié son nom ne voulait pas dire qu'elle lui accordait sa confiance. Dissimulée sous sa cape, sa main caressa du bout des doigts ses dagues. Si jamais il y avait le moindre problème, elle les dégainera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow The Hedgehog
Pyro
avatar

Masculin Nombre de messages : 51
Age (RP) : 23
Clan : Pyro
Célibataire (RP) ? : Oui

Points
Pouvoir:
20/100  (20/100)
Force:
20/100  (20/100)
Agilité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Dim 24 Avr - 17:04

Shadow recula des qu'il vît les yeux de l'aqua..

Ne..t'approche pas

le pyro n'aimait pas le contacte amical.. il faut dire qu'il n'en a jamais eu. il etait perdu.. ne savait pas si il devait se mefier ..ou tout simplement vous donner sa confiance

...enchantée...Aliénor ...Seleris... jamais l'idée ne me serai venu a l'esprit... je n'attaque pas les gens... en general c'est eux qui m'attaquent.

le pyro parlait avec une voix calme...Tres calme, il vît l'Aer prete a degainer ses arme puis il compris qu'il etait un peu pointer du doigt..il degaina son épée.. et vous la tendit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seleris del Nabarium
Aqua
avatar

Féminin Nombre de messages : 17
Age (RP) : 26
Clan : Aqua
Célibataire (RP) ? : Jeune femme de 19 ans, mais mental d'une enfant de 10 ans... Qui pourra la rendre enfin femme...?

Points
Pouvoir:
16/100  (16/100)
Force:
2/100  (2/100)
Agilité:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Lun 25 Avr - 0:06

Bon, ce qui était rassurant, c'était que le lupogriffe n'avait pas mal pris le rejet de sa proposition (Non mais, sans blague, certains animaux pouvaient se vexer très très vite, il se rappelait de la fois où les lapins de l'île avaient très mal pris le fait qu'il n'aimait pas les carottes ! La jaunisse qu'ils lui avaient fait...). Silencieux, il suivit avec lui la direction que Shadow prenait, faisant tout pour marcher à peu près à la même vitesse (Bon sang, il était un loup blanc, et malgré qu'il n'ait pas d'ailes, et qu'il soit bien plus petit, il refusait de paraître plus faible ! Cette pensée le fit discrètement ricaner ; les loups, effectivement, savaient se montrer très fiers, et, apparemment, il en était de même pour les cousins ailés !).

Mais malgré qu'il tentait de rester calme et plutôt détendu, Hildengard ne pouvait s'empêcher de "stresser" un peu. Tout était si confus, il lui faudrait énormément de temps avant de prendre de nouveaux repères. Mais il savait qu'il lui faudrait faire vite, car c'était de ça dont dépendrait leur survie... Il s'était juré de protéger Seleris, et il le ferait. Maintenant qu'il y pensait, c'était l'occasion de payer sa dette.

Vint alors la brève description du lupogriffe sur sa vie passée. Le loup blanc le contempla avec calme et beaucoup de sérieux. Alors, comme ça, il venait d'un autre monde ? Il le battait à coup sûr, lui qui venait juste d'une île très éloignée du continent. Il lui apprit qu'il était arrivé avec cette Aliénor par une grande arche. La même que celle qui se trouvait à plusieurs kilomètres de leur position, qu'il pouvait voir facilement de là où ils étaient ?

A la fin de son récit, Shadow devint alors très pensif. Clignant des yeux, Hildengard le regarda, grognant très légèrement d'étonnement. Ignorait-il toujours pourquoi il l'avait suivi ? Allons, cela devait lui paraître très évident ! Faisant un ricanement canin, le loup blanc dit :


"Je constate que tu ne sais toujours pas pourquoi tu as suivi cette petite humaine. La réponse est pourtant évidente, et je peux parler en connaissance de cause : tu aimes cette jeune femme, tu te sens très proche d'elle. Elle est ton amie, ta sœur de cœur, ta moitié humaine, avec qui tu partages tout, avec qui tu peux passer le reste de ta vie. C'est l'amour que l'on porte pour un être cher, l'amitié. Tu ne pouvais supporter de perdre ta moitié pour toujours, alors, tu as préféré la suivre. Ce n'est pas si étonnant, j'aurais fait de même avec Seleris. Ce qui m'étonne, par contre, c'est que cela ne t'est jamais venu à l'esprit."

Faisant un petit grognement amical, il le contempla en souriant. Il était assez impatient d'avoir sa réponse face à de tels propos.

--------

Comme elle l'avait prévu, Aliénor ne montra aucune signe de confiance à son égard. Mais cela pouvait se comprendre, Seleris n'allait pas en vouloir à sa grande sœur de cœur ! Cependant, elle ne remarquait pas que sa trop grande naïveté et son innocence la blasaient légèrement et, surtout, l'inquiétaient. Elle ignorait encore que les Pyros étaient le clan à ne surtout pas faire confiance. Mais tant que son cœur resterait aussi pur, la néréide ferait confiance à sa première intuition ! Après tout, ce Shadow (Oh, comme c'est mignon, il a le même prénom que le lupogriffe d'Onee-San, se dit-elle joyeusement) ne paraissait pas être un danger. Mais peut-être était-ce un piège... Mais cette idée ne lui traversa pas du tout l'esprit !

Mais ce qui l'étonna énormément fut l'énorme crainte que ressentit le Pyro quand Seleris lui montra un signe d'amabilité. Ben quoi ??? Les Pyros n'aimaient pas qu'on soit gentil avec eux ??? Clignant des yeux, elle lui sourit tendrement, disant d'une voix douce :


"Allons, vous n'avez pas à avoir peur, je suis incapable de faire du mal aux gens. Vous ne souhaitez pas qu'on discute gentiment, Monsieur Shadow ?"

Elle parvenait à voir la tristesse et la solitude qui rongeaient ce cœur. Innocente et amicale comme elle l'était, elle n'hésiterait pas à devenir sa première amie s'il le souhaitait ! Il lui faudrait du temps, mais cela en vaudrait la peine ! Et oui, elle se rappelait des conseils d'Aliénor, elle ferait quand même (un peu) attention, se promit-elle.

Seleris ne put s'empêcher de pousser un soupir de soulagement quand Aliénor annonça enfin son nom. Bon, déjà, c'était une bonne avancée, timide, certes, mais une bonne avancée quand même ! Lui souriant avec joie, elle reporta son attention sur Shadow, et se mordit les lèvres devant sa dernière remarque.


" ... Ne vous inquiétez pas, je ne vous attaquerai pas... Je déteste la violence... Vous n'avez rien à craindre de moi, Monsieur Shadow."

Mais son sourire disparut bien vite quand elle constata que Shadow dégainait son épée, et qu'Aliénor avait les mains sur ses dagues, prête à attaquer. Son cœur accéléra dans un mouvement de panique, tandis que sa peau était à la limite du cadavérique. Tout, mais pas ça... Elle refusait que sa sœur de cœur se batte, et puisse être blessée... Et elle ne voulait pas qu'un individu innocent en paye aussi le prix... Le fait que le Pyro tende le pommeau de sa lame vers eux en guise de pacifisme ne changea rien à sa terreur.

Tremblant de la tête au pied et gémissant, elle recula jusqu'à être collée à un arbre, et les observa avec peur, bégayant :


"S-S'il vous plaît, n-ne vous battez pas... J-Je vous en prie, l-la violence ne mène à r-rien... C-C'est parce que les gens s-sont trop méfiants que la guerre n-ne s'arrêtera pas... S-S'il vous plaît..."

Pour l'instant, la vue d'armes la terrorisait. Peut-être qu'avec le temps, Seleris deviendrait moins chochotte, moins effrayée... Mais seule leur entente passagère réussirait à la calmer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Lun 25 Avr - 23:26

Les pensées du lupogriffe furent soudain interrompu par les ricanements de son cousin éloigné. Tout d'abord, il fut assez étonné de le voir réagir ainsi, mais fut nullement offensé. Hildenburg lui dit alors une longue explication sur les raisons de son départ. Il écoutait en silence et plus il parlait, plus sa cadence ralentissait... Il finit par marcher aussi lentement que le loup blanc, l'esprit toujours dans les vagues. C'est avec un long soupir qu'il répondit :

- Je le sais que trop bien, mais...

Il lâcha à nouveau un long soupir. Oui, il le savait que trop bien les raisons de son départ. Mais ce qu'Hildenburg ne savait pas, c'était l'énorme sacrifice qu'il a dut faire pour rejoindre sa tendre compagne. Oui, beaucoup de sacrifice, il a tout simplement abandonné sa famille à son sort. Fils de l'alpha, seul héritier du chef, c'était à lui que revenait le flambeau quand son père ne sera plus de ce monde. Il était fidèle à la meute, et il aimait beaucoup ses frères et soeurs. Mais voilà, quand il a su qu'Aliénor devait quitter Terria pour ne plus jamais revenir, il était déboussolé, angoissé, redoutant le jour ou il devait choisir entre sa famille ainsi que son devoir pour la meute, et une humaine... Son père ne l'a pas retenu, comprenant le sentiment que Shadow ressentait à l'égard de la jeune femme. Non, et en y repensant... Il aurait même un peu poussé à partir.

A présent, regrettait-il son choix ? Il en est pas sûr... Et plus il pensait à ça, plus des frissons lui parcouraient l'échine. Il était heureux avec Aliénor, mais le fait d'avoir laissé sa meute ne lui permettait pas d'avoir l'esprit en paix. Oh oui, il en avait honte...

- Non rien... Finit-il par grogner dans un souffle.

Il reprit sa cadence qu'il avait et son regard, qui semblait vitreux, étincela à nouveau... Comme si de rien n'était. Il voulait changer de sujet, alors il questionna son " consin " d'un grognement sourd :

- Au fait, comment as-tu rencontré ta protégée ?

*~*~*

Aliénor fut étonnée de voir la réaction du Pyro devant la petite Aqua. Étonnant de voir quelqu'un avoir peur d'une si petite et innocente créature comme Seleris... La Rôdeuse se mordit la lèvre, l'empêchant ainsi de sourire. Oh, pas quelle se moquait de Shadow, mais l'image de voir la petite Aqua brandissant une épée avec des yeux perfides et de la bave dégoulinant de sa bouche acérée de dents pointus, l'amusait au plus haut point... Elle écoutait d'une oreille distraite les paroles réconfortante de la petite Seleris, toujours avec son air innocent. Elle la laissa parler, parce que si c'était Aliénor qui parlerait, ça serait avec tout, sauf avec de la sympathie.

Mais soudain, le Pyro dégaina et Aliénor, ayant des vifs réflexes en fit de même. Elle le dévisagea avec un regard haineux, plein de méfiance. Elle fut alors surprise de le voir présenter son pommeau, en signe de pacifisme. Oui, cela la déconcertée. Pourquoi diable avoir dégainé son arme si c'est pour présenter son pommeau ? Il comptait quoi ? Qu'elle la prenne ? Certes, c'était un geste qui montrait qu'il ne voulait faire aucun de mal... Mais diable ! Qu'il ne dégaine pas son arme ainsi !

- S-S'il vous plaît, n-ne vous battez pas... J-Je vous en prie, l-la violence ne mène à r-rien... C-C'est parce que les gens s-sont trop méfiants que la guerre n-ne s'arrêtera pas... S-S'il vous plaît...

La voix bégayante de Seleris eu l'effet d'une gifle pour la jeune femme. Elle la dévisagea et vit avec horreur son état. Elle était cadavérique, tremblant de peur et collée contre un arbre. Elle était si terrifiée et cela faisait mal à la Rôdeuse. Cette dernière rangea ses dagues et jeta un dernier regard au Pyro d'une lueur à la fois de reproche et de méfiance.

Elle alla ensuite doucement rejoindre la petite Aqua et la prit tendrement dans ses bras. Elle caressa ses doux cheveux et y déposa un baiser sur son front.

- Pardonnes moi Seleris... chuchota-t-elle au creux de son oreille. Pardonnes moi.

Elle la berça doucement, comprenant que si elle voulait qu'elle se calme, elle devra mettre sa méfiance de côté. Plus facile à dire qu'à faire. Mais elle tentera de le faire... Pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow The Hedgehog
Pyro
avatar

Masculin Nombre de messages : 51
Age (RP) : 23
Clan : Pyro
Célibataire (RP) ? : Oui

Points
Pouvoir:
20/100  (20/100)
Force:
20/100  (20/100)
Agilité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Perdue...   Lun 25 Avr - 23:48

Shadow avait simplement tendis son épée pour vous prouver son pacifisme... il ne s'attendais pas a voir la peur dans les yeux de l'aqua... c'est alors qu'il eu un flash... un de ces souvenir revenait... Maria.. sa protéger...

M...Maria...

Le pyro revis le jour de la mort de Maria...tué par les humain..par sa faute. Il se releva puis s'approcha de l'aqua...en ayant planté son épée dans le sol

Je vois en toi... tu est l'innocence pure.. je dois protéger l'innocence... de maria

Oui... Seleris lui rappelait Maria...elles avait la meme innocence...

N'ait pas peur.. je n'ait pas l'intention de me battre de toute façon.. je n'ai aucun pouvoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdue...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdue...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La Route Perdue"
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Cybèle, l'elfe perdue
» A la recherche de la bouteille perdue!
» NALA CANICHE ABRICOT F 13 ANS PERDUE DANS LE 34

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chomor d'Ys :: ~¤~ Au Commencement ~¤~ :: ~°~ La Grande Arche ~°~-
Sauter vers: