Le Chomor d'Ys

Un forum sur les quatre éléments où tu pourras vivre ta vie, défendre ton clan, te hisser au sommet de la gloire...
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Lun 31 Jan - 22:44

...Aujourd’hui, son amour est un souvenir
Un fantôme dans la brume
Il hisse les voiles une dernière fois
En disant adieu au monde
L’ancre jetée à l’eau
Les profondeurs abyssales en dessous
De l’herbe restée sous ses pieds
Et un sourire sous les sourcils...

La pluie était battante, donnant une certaine mélodie à ces paroles oubliées. Les tonnerres se déchirèrent du néant et un bruit assourdissant fit trembler la terre. C'est sous cet orage qu'une ombre encapuchonnée parcourait les Contrées du Savaa, un sourire singulier aux lèvres. Beaucoup aurait prit cette étrangère pour une folle à la voir jubiler dans la noirceur de la nuit. Elle se réjouissait de sentir la pluie s'abattre sur ses épaules et d'écouter la colère des Dieux assaillir le commun des mortels, tandis que sous ses piedsn la terre semblait trembler d'effroi. Mais alors que sa voix se perdit dans les ténèbres et que son corps devint une ombre parmi les ombres, un endroit bien singulier attira son intention. Les yeux écarquillés et le souffle court, elle abaissa doucement son capuchon comme si le simple fait de le retirer pourrait éclaircir sa vue.
Au pied de la montagne, une grotte des plus singulière s'élevait de toute sa splendeur. Creusée dans la pierre, une entrée aboutissait dans l'antre de la Terre... Ou étais-ce des Enfers ? Aucune lueur n'en sortait dans ce gouffre obscur. Le sol était parsemé de pierres sombre et polit, tandis que le plafond était soutenu par des grands arcs de pierres qui offrait une touche mythique en ce lieu. L'entrée était allumée par deux torches dont les flammes se battaient ardemment contre l'orage. Par réflexe, Aliénor leva les yeux vers les cieux chaotiques. Se fut une tête de serpent, taillée à même la roche, qu'elle trouva. L'air des plus menaçant, il avait la gueule grande ouverte et semblait vouloir mettre en garde à quiconque oserait franchir le pont. Oui, la jeune femme était séparée de la grotte par un pont en bois, rongé par le temps.
Aliénor avala de travers sa salive. C'était sans nul doute l'endroit le plus... attrayant qu'elle est put voir dans les Contrées du Chomor. Une vive lumière se déchira des ténèbres tandis qu'un bruit assourdissant fit tressaillir la Rôdeuse. Ce serpent semblait soudain plus terrifiant que jamais, elle avait l'impression que son regard transperçait son âme. C'était vraiment désagréable...
Par un effort surhumain, elle réussit à dévier son regard et examina les alentours, l'air perdu. Alors, y aller ou pas ? Aurait-elle assez de cran pour oser s'aventurer... Dans les tréfonds de la Terre ? Ou bien, serait-elle lâche... Elle secoua vivement la tête comme si cette idée était des plus absurde. Déterminée, elle regarda ce serpent dans les yeux et entama la traversée du pont. Le bois grinçait sous son poids, un bruit qui était en rien rassurant. Muscles tendus, les dents serrés, elle ne quitta pas du regard l'entrée et elle avançait prudemment.
Soudain, tandis qu'elle posait à nouveau son pied sur le plancher, elle sentit le sol se dérober et la jeune femme eut tout juste le temps de se jeter en avant. Le cœur battant, elle suivit du regard ce morceau de bois qui tombait dans le vide. Bien que la pluie était assourdissante, aucun bruit qui aurait put lui dire à quel distance se trouver le fond lui vint à ses oreilles.
- Charmant, souffla-t-elle.
Elle fit encore quelque pas, et la voilà au seuil de la grotte. Elle jeta un dernier coup d'oeil derrière son épaule, avant de poser son regard sur l'entrée. Elle eut soudain le souffle coupé, cet endroit était si... Imposant ! Elle se sentait, bien malgré elle, oppresser. Comme si une force inconnue dominer tout son être. Et alors que l'orage se déchainait, elle s'avança vers l'antre d'un pas hésitant. Protégée de la pluie, elle resta un moment à contempler les ténèbres.
Soudain, une bourrasque de vent sortit de la bouche des Enfers et happa au passage Aliénor. Des lamentations terrifiante lui virent souffler aux creux de son oreille et les cheveux de la jeune femme se dressèrent sur son crâne. Oui, ça pouvait être le vent, mais cela ne suffisait pas pour rassurer la Rôdeuse. « Allez Aliénor, tu as connu pire ! C'est pas une grotte qui va te faire perdre tout tes moyens tout de même ! » Se dit-elle en son fort intérieur. Elle gonfla sa poitrine, plus déterminée que jamais, et alla détachée une des deux torches se trouvant à l'entrée. Cette seule source de lumière ne suffisait pas à percer l'obscurité qui y régnait, c'était à peine si elle voyait au delà des deux mètres...
- Allons-y... Murmura-t-elle en s'avançant avec prudence.
Une vive lumière se détacha du ciel obscure tandis qu'un bruit assourdissant fit trembler la montagne. Mais la silhouette d'Aliénor n'était plus là, elle avait disparu dans la Grotte du Temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Vedelim
Sylva
avatar

Nombre de messages : 65
Clan : Mon nom est écrit en vert, non ?... Tss, c'te question...
Célibataire (RP) ? : En voilà une question qu'elle est bonne !

Points
Pouvoir:
8/100  (8/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Mer 2 Fév - 16:52

[HRP : coucou ! Je me suis permis de faire en sorte que Cornélia était déjà dans la caverne, histoire de ne pas répéter (entièrement) ce que tu avais déjà écrit... Ca te convient ? Sinon, j'édite ! Wink ]


Depuis un bon moment, le ciel coléreux déversait une pluie diluvienne sur les terres les plus sombres des Contrées du Savaa. Les nuages noirs et menaçants ne cessaient de se déchirer en éclairs et en grondements sourds. Cornélia, qui cette fois s'était chaudement vêtue, avait parcouru une vallée d'un bout à l'autre avec courage et avait vu arriver la tempête de loin. L'orage avait déjà éclaté quelques fois lorsqu'elle tomba sur une grotte à l'entrée sinistre et peu avenante.
De l'autre côté d'un ravin, une caverne noire comme une gueule ouverte dessinait une tâche sombre dans le rocher. La jeune femme se trouvait dans un couloir de pierre plein de courants d'airs et le pont de bois qui la reliait à cet étrange abris semblait suffisamment solide pour qu'elle n'hésite pas à se choisir cet endroit le temps que la pluie cesse. Un peu perplexe mais n'ayant pas le choix, elle posa le pied sur la première planche et s'agrippa aux cordes. Son geste déclencha un mouvement de balancement peu rassurant mais Cornélia ne se découragea pas. En quelques instants, elle se retrouva de l'autre côté.
Deux torches aux flammes rassurantes indiquaient l'entrée de la grotte. La jeune Sylva les contempla pendant quelques secondes, dubitative, puis se souvint qu'elle avait dans sa sacoche une petite lanterne. Elle la sortit et se servit d'une des deux flammes pour allumer la mèche de la bougie qui se trouvait à l'intérieur. Cornélia n'aimait pas beaucoup le feu libre et donc incontrôlable que lui aurait offert une torche : elle préférait la faible lumière d'une lanterne, enfermée dans une prison de verre.
Méfiante, elle tendit le bras afin d'éclairer l'intérieur de la grotte. Les parois étaient de roche humide et la galerie faisait un virage, raison pour laquelle elle ne pouvait savoir où menait ce sinistre couloir. Le peu qu'elle pouvait apercevoir était à cinq mètres devant elle, pas plus. Un long soupir s'échappa de ses lèvres. Prudente, elle détacha un de ses éventails et le garda en main fermement. Elle jeta un coup derrière elle, frissonna, et se décida à avancer. Ses pas résonnaient sur le sol, elle ne voyait pas grand chose et ressentait sur ses épaules le poids et la froideur de son manteau humide.
La lumière qui la précédait fit fuir plusieurs chauves-souris qui frôlèrent son visage en lançant de petits couinements.

Le décor semblait de plus en finir, et cela commençait à inquiéter Cornélia.


- Si cela continue, je vais me poser au beau milieu de cette galerie... soupira-t-elle.

Depuis tout à l'heure, copiant ses gestes tout en restant silencieux et discret au point que sa propre maîtresse aurait pu oublier sa présence, Ash marchait à pas lents mais surs, aux côtés de la Sylva. Il semblait peu importuné par la pluie mais son pelage ne ressemblait plus à rien. Au bout de plusieurs minutes de marche, il se mit à trotter pour dépasser Cornélia et marcher devant elle. Lorsqu'il fut à bonne distance, il s'ébroua avec frénésie. Cela fit sourire la jeune fille. L'animal reprit son chemin presque aussitôt.
Alors que les deux compagnons commençaient à croire qu'ils n'arriveraient jamais à bout, ils arrivèrent dans une salle d'environ neuf mètres de large. Elle se situait sur le côté, alors que le chemin se poursuivait en contrebas. Il y avait des stalactites et des stalagmites grises au sol et au plafond, des dessins tortueux dans la roche érodée et des creux dans les murs. La Sylva et son compagnon s'y installèrent. La jeune fille s'assit sur un rocher plat après avoir posé la lanterne près d'elle. Elle était un peu contrariée à l'idée de n'avoir pas un seul bout de bois à brûler. Elle ouvrit sa sacoche et farfouilla. Rien à part une réserve d'éventails et de la nourriture. Elle laissa un nouveau soupir s'échapper. Ses vêtements étaient humides, sa lanterne ne produisait aucune chaleur. Ash vint se coller à elle mais le contact d'une hyène encore un peu mouillée n'était pas très agréable. La jeune fille sourit tendrement et le laissa prendre soin de son amie comme il le pouvait. Elle passa une main dans son pelage et balaya l'antre du regard.
Elle constata alors qu'ici et là, de pauvres mousses sèches avaient réussit à pousser. Cornélia s'interrogea d'abord sur leur aptitude à naître dans un tel endroit mais après tout, elle vivait bien sur la carapace d'un être géant. Elle s'approcha alors de l'une d'elle et tendit la main. La mousse grossit, se gonfla comme une éponge et prit la taille d'un arbuste, léger comme une plume. La jeune fille la détacha délicatement et jeta un coup d'oeil au trou qu'elle venait de déboucher. C'était une petite fissure. La jeune fille approcha son visage afin de savoir si elle sentait une once de terre. Une minuscule racine se présenta alors à elle, pour son plus grand plaisir. Un sourire ravi illumina son expression, et elle fit croître la souche comme elle l'avait fait avec la mousse. Très vite, la petite racine tomba, visiblement rattachée à quelque chose de trop faible pour durer plus longtemps. Cornélia la ramassa et refit les deux mêmes expériences avec les autres touffes de mousses présentes. Elle installa le tout au milieu de l'endroit et utilisa la bougie de la lanterne pour y mettre le feu. Le brasier ne durerait sûrement pas très longtemps mais elle eut l'occasion de se réchauffer un peu.

La jeune Sylva et son compagnon profitait du foyer depuis une petite minute lorsque des pas se firent entendre. Tous les sens des deux voyageurs se mirent en éveil. Cornélia bondit sur ses éventails et lança d'une voix pas très rassurée :


- Il y a quelqu'un ?


Dernière édition par Cornélia Vedelim le Jeu 5 Mai - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Jeu 3 Fév - 23:04

[Oui, ne t'inquiètes pas, ça me convient Wink]


Une faible lueur se détachait de l'obscurité et se déplaçait prudemment en longeant les parois de la Grotte. Tel comme un fantôme, son déplacement se faisait silencieux et avec svelte, comme si elle espérait qu'on ne l'entende pas. Grâce à sa présence, elle veillait à ce qu'il n'y ait pas de danger dans la noirceur de ces lieux...
C'était rassurant pour Aliénor d'avoir cette torche, elle n'aurait surement pas eut le courage de s'aventurer dans ce long couloir à l'aveuglette. Le seul soucis était qu'elle ne pouvait pas utiliser son arc à présent qui lui restait une main valide. Il ne restait que ses dagues pour se protéger d'une quelconque menace, c'est pourquoi elle avait constamment la main posée sur la paume d'une de ses lames. Elle avançait avec prudence et beaucoup de méfiance, à l'affut du moindre geste, du moindre bruit.
Cet endroit était bien mystérieux. Voilà longtemps qu'elle arpente le Chomor d'Ys et à ses lointains souvenirs, elle n'avait jamais eut vent de cette grotte. Pourtant, la jeune femme sentait qu'elle recelait bien des mystères encore jamais découvert... À cette idée, un frisson parcourut son échine tandis qu'un sourire en coin se dessinait sur ses lèvres. Cela promettait d'être bien intéressant alors ! « Quel dommage que Shadow ne soit pas là... » pensa-t-elle en regardant derrière son épaule, comme si elle aurait espéré que son compagnon surgisse des ténèbres.
Aliénor poussa un long soupir exaspéré, elle trouvait le temps rudement long ! Ses pieds lui faisaient souffrir car cela fait depuis midi qu'elle n'avait pas fait une pause. Oui, elle avait marché toute la journée et quand vint l'orage, accompagné de la douce nuit, elle fut prise au dépourvu et elle s'est forcée à continuer sous la pluie, jusqu'à qu'elle trouve un abris.
C'est avec un gémissement plaintif qu'Aliénor finit par s'assoir sur une pierre qui trainait là. Sortant sa gourde en peau, elle se désaltérait tandis qu'elle avait l'esprit ailleurs. Y avait-il au moins une fin à cette escapade ? Cela ne voulait pas dire qu'elle était démotivée, non, loin de là ! Seulement, elle espérait que ça valait le coup de continuer son chemin...
La jeune femme était recroquevillée sur elle même, les jambes contre sa poitrine, tandis qu'elle approchait la torche de son visage. Elle était trempée, sa cape gonflée par l'eau devenait un véritable fardeau à ses épaules. Le froid mordait sa chaire et son corps fut prit par des tremblement incontrôlable. Alors, bien que cette flamme rougeoyante ne procurait que très peu de chaleur, elle fut soulager d'avoir cette torche dans ses bras...
Une légère brise caressa son visage et fit frissonner la jeune fille. Elle entendit le vent gémir dans les tréfonds du néant, comme s'il appelait l'Aer à le rejoindre. Cette dernière, avec regret, se releva et scruta les ténèbres au bout du chemin. Un zéphyr vint à nouveau caresser le corps de la jeune fille qui sentit comme une main la pousser en avant. Hésitante, elle fit tout de même confiance à son élément, et entreprit d'un pas déterminé son aventure.
Les minutes s'écroulèrent, et le temps se fit à nouveau long... Quand soudain, une lueur apparut dans l'obscurité. Aliénor crut d'abord à un mirage, mais plus elle avançait, et plus la lumière s'accroit et dévorait les ténèbres, tel comme un levé de soleil. La jeune femme sentit son cœur battre à tout rompre par l'excitation, tandis qu'elle découvrit que cette clarté provenait d'une ouverture à sa droite. Elle pensait avoir fait preuve de prudence, mais soudain une voix surgit des Enfers et alla se répercuter dans ce couloir sans fin. Elle s'est faite repérer !
- Il y a quelqu'un ?
Aliénor hoqueta de surprise, ne s'attendant pas à trouver quelqu'un dans cet endroit. D'ailleurs, elle avait une envie irrésistible de retourner sa question à cet inconnu... Inconnu ? Non, la Rôdeuse a déjà entendu cette voix quelque part... Elle lui était si familière... Elle était prête à mettre sa main à couper ! Et c'est le cœur battant et la sang glacé qu'elle osa s'approcher de l'entrée de la salle.
La lumière n'était autre qu'un feu de camp dansant, tel comme un esprit vicieux, au milieu de cette salle. Cette dernière ne l'intéressait pas, l'attention de l'Aer était plutôt portée sur l'inconnue... Une peau aussi pale que la neige, des cheveux blanc coiffés de deux couettes ravissantes et des grands yeux de la même couleur que les plus belles émeraudes...
Le cœur d'Aliénor s'arrêta subitement et un magnifique sourire illumina son visage.
- Cornélia c'est toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Events
Evénements Rp
Evénements Rp
avatar

Nombre de messages : 6

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Dim 6 Fév - 17:29

Alors qu'elles venaient tout juste de faire leur rencontre, Aliénor et Cornélia entendirent toutes deux un étrange son provenir de l'entré de la grotte. Des roches et des pierres tombèrent sur le sol à l'endroit où le monstre des lieux avait été encastré. De la paroi de pierre surgit un énorme serpent la à peu rocailleuse et au regard meurtrier. Il se glissa silencieusement au sol en direction de la chaleur et des vibrations qu'il avait ressentit.

Un légé bruit trahissait les mouvements de son corps massif, c'était celui que faisait le métal lorsqu'il se cognait à la pierre. Ne possédant aucune partie ou membrane de métal, ce son semblait plutôt venir de l'intérieur du monstre. Que pouvait-il cacher?

Quoi qu'il en soit, les deux amis allaient bientôt devoir user de leur force et de leur savoir-faire puisque le serpent de roche se dressa devant eux, la bouche ouverte et la queue bien tendue. Une figure menaçante les avertissaient du danger que représentait cette créature. Alors que son corps se raidit, Aliénor et Cornélia entendirent de nouveau ce son étrange provenir de l'intérieur du monstre, que cachait-il?

Choisissez la facon dont vous désirez combattre cet adversaire. Voici ses caractéristiques afin de vous aider et guider votre choix. Il vous est possible de combiner vos points de caractéristique pour outrepasser la sienne, soit de même caractéristique ou une autre. Ex: agileté Cornélia + force Aliénor = 14. À vous de choisir comment vous orienterez vos attaques et comment vous vous y prendrez!
Serpent de pierre:
Pouvoir: 10
Force: 25
Agileté: 15

*Spécial lorsque vous achevez le monstre, le compte Events postera une fois l'adversaire vaincu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Vedelim
Sylva
avatar

Nombre de messages : 65
Clan : Mon nom est écrit en vert, non ?... Tss, c'te question...
Célibataire (RP) ? : En voilà une question qu'elle est bonne !

Points
Pouvoir:
8/100  (8/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Lun 7 Fév - 17:03

[HRP : désolée du retard mais en ce moment, il faut que je fasse semblant de travailler sur mes TPEs...]

Les pas se rapprochaient, lentement. Cornélia sentait ses tempes marteler et son coeur battre mais elle s'en voulait déjà de ressentir de la peur. Et puis la voix retentit. Une voix familière qui l'appela par son prénom. Une jeune fille sortit de l'ombre et pénétra dans la salle.

- Aliénor ! s'exclama Cornélia rassurée. En un bond, elle se leva pour aller saluer l'Aer. C'est incroyable qu'on se retrouve ici ! dit-elle amusée.

Alors qu'elle allait la rejoindre, les deux Chomordiennes entendirent un grondement sourd raisonner. La terre trembla sous leurs pieds alors que plusieurs stalactites s'agitèrent dangereusement. Cornélia dû se protéger d'une d'elles qui manqua de lui arracher le bras. Un rugissement se fit entendre au fin fond de la grotte qui fit tressaillir la jeune Sylva.

- Mais qu'est-ce que c'est ? murmura-t-elle... Elle regarda Aliénor dans les yeux : étaient-elles maudites ? Etaient-elles condamnées à devoir affronter un monstre chaque fois qu'elles étaient réunies ? L'heure était grave : la bête s'approchait sans faire de bruit, si ce n'est un petit son métallique qui paraissait curieux pour un monstre d'écailles. Soudain, sa tête surgit, immense et plutôt hideuse. Ses yeux minuscules paraissaient aveugles mais il sentait la chaleur des jeunes filles pétrifiées. Le reptile sortit une longue langue fourchue et siffla, perçant ainsi les tympans des deux jeunes filles. Cornélia eut un nouveau frisson...

** Quelle horreur... ** songea-t-elle...

La situation était plutôt critique... Elle avait beau être armée, ses éventails n'auraient aucun effet sur une peau aussi dure, ainsi que dans un environnement fermée et étroit. Etant des armes de jets, ces objets étaient ici inoffensifs. Tout ce qu'elle pouvait faire était utiliser les pierres du décor, et pourquoi pas les stalagmites, mais seulement une fois qu'Aliénor ait commencé à attaquer. L'idée stratégique était de lui percer les yeux de façon à réveiller une certaine souffrance, puis, affaiblit, elles pourraient l'achever en lui plantant quelque chose dans le coeur... A condition bien sur de trouver comment le retourner.
Cornélia tenta de faire comprendre à Aliénor ses pensées en clignant exagérément des yeux. Il fallait faire vite car l'animal essayait déjà de se dégager du couloir étroit et semblait d'une rapidité plutôt étonnante pour un animal rampant...


[HRP 2: je sais que c'est hyper court mais là, l'inspiration ne vient pas...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Sam 12 Fév - 0:22

[Toi aussi tu as TPE ? Toutes mes condoléances... Razz Quant à moi, désolée du retard ! Mais j'ai le BAC blanc Sad Marre de réviser...]

Elle sentit son coeur se réchauffait à la vue de la Sylva, cela faisait si longtemps qu'elles ne s'étaient pas vues. Et bien que ses dernières paroles, datant de leur dernière rencontre, résonnaient encore dans l'esprit de la jeune femme, elle était heureuse de la retrouver. Oui, soulagée de la revoir saine et sauve.
Aliénor s'avança pour le rejoindre, le sourire aux lèvres... Quand soudain, un grondement sourd résonna dans la grotte. La Rôdeuse s'arrêta net, le visage décomposé par l'inquiétude. Sous ses pieds, la terre tremblait tandis qu'au dessus de sa tête, les stalactites s'agitaient et menacés la vie des deux jeune femmes. Aliénor se jeta sur le côté, juste à temps pour éviter le bloc de pierre qui s'écrasa au sol. Elle se relava habilement et un rugissement se répercuta dans les parois de la grande salle. La chaleur du sang de la jeune femme se déroba, et par pur réflexe, elle serra de toute ses forces son arc en main.
C'est alors qu'elle croisa le regard de Cornélia. Et à ce moment précis, la Rôdeuse pensa que les Dieux voulaient décidément tout faire pour les nuire. Bien qu'elles étaient issues d'un clan différent, cela donnait-il le droit aux Divinités de faire leur rencontre un bain de sang ? Étaient-elles si maudites pour qu'elles ne puissent pas profiter de leur retrouvailles autour d'une bonne tasse de thé ?
Aliénor jura et maudit la Destiné.
La Rôdeuse appréhendait la suite, redoutant le danger qui planait sur elles. C'est alors qu'un bruit singulier vint lui chatouiller ses oreilles. C'était semblable à un impact métallique, comme faisait le forgeron quand il battait le fer. Oui, c'était étrange... Ses pensées fut subitement interrompu par l'arrivée de la chose. Aliénor fut prit alors de tremblements incontrôlable, tandis que son teint perdit tout sa couleur pour laisser place à une pâleur inquiétante. Cette chose était... Un serpent géant ! Ce dernier se déplaçait silencieusement vers son prochain quatre heure, tandis que le bruit singulier résonnait à nouveau. Il se releva de toute sa splendeur et examina les deux Chomordiennes. Bien sûr, il ne pouvait pas les voir, mais comme tout les serpents, c'était grâce à la chaleur corporel des deux jeunes femmes que le reptile pouvait ressentir leur présence. Soudain, il siffla et un frisson parcourut l'échine d'Aliénor.
Elle se maudissait. Maudissait de ne pas avoir fait attention à cette stupide mise en garde ! Cette tête de serpent qui ornais l'entrée de la grotte l'avait prévenu ! Elle n'avait pas pris en compte l'avertissement que lançait cette effigie en pierre, qui devait sans nul doute être le maître de ces lieues. A présent, le voilà réveillé et prêt à faire qu'une bouché des deux jeunes femmes...
Une idée qui révoltait Aliénor du plus profond de son âme. Il était hors de question qu'elle se laisse faire ! Non, si elle devait mourir, ça ne sera pas sous ses crochets ! Elle réfléchit à un moyen d'en finir avec lui : ses flèches étaient inutiles face à cet ennemi, jamais elles ne s’enfonceront dans sa chaire avec ses écailles qui le protégeaient. Il ne restait alors que ses dagues, et espérons que cela pourrait suffire.
Cornélia la fit retirer de ses pensées. Elle clignait plusieurs fois des yeux, comme si... Aliénor fronça les sourcils et regarda le reptile qui s'approchait d'elles, puis à nouveau la Sylva. L'Aer croit comprendre ce qu'elle voulait dire et la Rôdeuse hocha la tête pour lui montrer qu'elle avait compris. C'était pas une mauvaise idée, les yeux étaient un point sensible de l'animal. Une flèche suffirait à les crever. L'arc tenu fermement en main, elle alla chercher un projectile dans son carquois d'un geste lent, très lent... Le serpent siffla et son visage se braque subitement sur la Rôdeuse, les yeux brillant de haine.
- M.e.r.d.e... souffla Aliénor tandis que le serpent se dressait devant elle.
Le corps de l'animal, ayant perçu le mouvement de la jeune femme, se raidit...
C'était la position d'attaque.
Un lourd silence régnait dans la pièce, seul les sifflement, que produisait la langue fourchue du serpent, se faisaient entendre... Ainsi que la respiration d'Aliénor. Une perle de sueur ruisselait sur son front, tandis que ses doigts caressaient le bois de sa flèche. Le regard perdu dans celui du reptile, elle tentait de garder son calme alors que son coeur battait à tout rompre dans sa poitrine.
Oeil pour oeil, dent pour dent...
Aliénor décrocha sa flèche, le serpent se jeta sur elle... Et un cri effroyable se répercuta dans la grotte. La rapidité de cette chose eut raison d'elle, elle n'a pas pu viser les yeux. Mais sa flèche se planta moelleusement dans le palais de l'animal. Ce dernier, outragé, hurlant de douleur, se jeta à nouveau sur l'Aer qui eut tout juste le temps de se jeter sur le coté. Sa mâchoire goûta les parois de la grotte qui se mit à trembler. Les stalactites bougèrent à nouveau dangereusement et certains lâchèrent prise. Aliénor se roula sur le côté, évitant ainsi et de justesse une pluie de stalactites. Elle se releva habilement, le souffle court, et regarda Cornélia dans les yeux... Elle était inquiète, cet ennemi se présentait bien plus coriace que le Troll qu'elles avaient affronté.
Le serpent siffla à nouveau, étourdit par le choc qu'il venait de recevoir.

[Désolée, ce post est long ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Vedelim
Sylva
avatar

Nombre de messages : 65
Clan : Mon nom est écrit en vert, non ?... Tss, c'te question...
Célibataire (RP) ? : En voilà une question qu'elle est bonne !

Points
Pouvoir:
8/100  (8/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Ven 18 Mar - 21:56

[HRP: désolée pour le très gros retard mais je n'étais (toujours) pas très inspirée. Mais la force de mon RP a repris du poil de la bête ! ^^]

Le message se fit comprendre rapidement. Aliénor hocha la tête sensiblement, et prépara une flèche dans de très lents gestes, prenant garde à ne pas attirer l'attention sur elle. Malheureusement, cela ne suffit pas : le serpent tourna vivement sa tête vers elle et attendit le dernier moment pour lancer sa gueule remplie de longs crochets vers l'Aer. Cornélia sentit son coeur faire un bond et fut rassurée de voir que la jeune femme avait parvenu à esquiver. Le gros serpent vint s'écraser contre la paroi rocheuse, faisant tomber quelques stalactites. La Sylva fut forcée d'effectuer un mouvement très vif pour éviter une d'entre elle, ce qui attira le regard de la bête. Ses yeux noirs, petits proportionnellement au reste de son corps mais de la taille d'un visage humain, luisants de malveillance, se posèrent sur elle en une seconde. Elle n'était pas si loin et pouvait se faire dévorer à n'importe quel moment.
Collée contre la roche, Cornélia tenta de garder son calme, balayant l'endroit du regard. Elle tomba alors sur une petite stalactite pointant le bout de la gueule allongée du reptile. Tout son corps se réchauffa en un instant, ce qui était plutôt mauvais signe. A la vue de tâches de couleurs de plus en plus vives, l'animal remua son corps dont la moitié parvenait à se dégager de la roche. Il frétillait déjà à l'idée de faire un festin. La jeune androïde retint un frisson avec peine et commença déjà à rapprocher lentement une main de sa ceinture. Son bras tremblait mais elle parvenait à aller suffisamment lentement pour ne pas inquiéter le monstre. Elle sentit alors son éventail accroché à sa taille. Elle le fit glisser sous la bande de cuir, et le garda en main solidement pendant encore quelques secondes. Puis, du plus rapidement qu'elle put, elle le déploya d'un geste et le lança sur la stalactite, mouvement qui alerta la bête. Le serpent de roche se jeta sur elle, la gueule grande ouverte dans laquelle demeurait la flèche d'Aliénor. La stalactite fut ébranlée, mais tomba un peu trop tard. Seules deux pauvres écailles furent endommagées par sa chute, sur le côté de sa mâchoire. Cornélia dut se jeter sur le côté en protégeant son visage et ne put faire autrement que tomber sur les restes rocheux d'une stalagmite brisée. Son bras se déchira en une large ouverture pourpre qui lui aurait arraché un hurlement s'il elle ne s'était pas mordu la lèvre avec violence. Son visage se tordit en un rictus de douleur, mais elle n'avait pas le temps de se plaindre : l'animal pouvait se retourner en un instant et ne faire qu'un bouchée de la Sylva. La pauvre jeune femme se releva difficilement et courut rejoindre Aliénor de l'autre côté de l'antre. Elle récupéra son éventail au passage, et se colla à la paroi de la roche.
Actuellement, les deux jeunes femmes se trouvaient plutôt en situation de domination. Il leur tournait le dos, en quelque sorte, et ne regardait pas dans leur direction. Au moment où il se retournerai, Aliénor pourrai lui décocher une flèche dans un oeil, et peut-être que le temps qu'il laisse échapper un cri de souffrance, la Sylva aurait le temps de courir jusqu'à lui et de lui planter quelque chose dans le second globe oculaire.

De son côté, le feu s'éteignait peu à peu et les trois prisonniers de la grotte se trouveraient bientôt dans un noir presque complet. En effet, la torche de l'Aer gisait un peu plus loin et était hors d'atteinte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Mar 5 Avr - 22:38

[Sorry du retard ! Mais avec les cours cela devenait impossible d'écrire en paix (combinant en plus avec le manque d'imagination) Voilà ! J'espère que le post est en règle et si il y a le moindre problème, n'hésites pas à me le dire et je le rectifierais ^^]


Ainsi, se fut le tour de Cornélia d'agir. Alors qu'Aliénor voguait dans ses pensées, elle vit du coin de l'oeil la Sylva prendre doucement son éventail. La Rôdeuse fronça les sourcils, se demandant se qu'elle avait l'intention de faire. Il ne fallut pas longtemps pour qu'elle ait sa réponse. Tout se passa très vite : à peine avait-elle lancé son arme, que le serpent se jeta sur elle. Aliénor hoqueta et un frisson d'horreur parcourt son échine. Un stalactite tomba au contact de l’éventail et malheureusement, les dégâts subit sur le serpent fut minime. Quant à Cornélia, elle eut tout juste le temps de se jeter sur le côté pour éviter l'attaque. L'Aer respira à nouveau, son amie a réussit à s'en tiré... Tout comme cette bête ! " Mais que pouvons nous faire ! " Rugit la jeune femme en son fort intérieur. Elle ne quitta pas le reptile du regard tandis que la Sylva se hâta de la rejoindre.
Il n'y a pas à dire, elles sont toutes les deux dans une situation délicate...
Mais était-ce son imagination, où il faisait de plus en plus noir dans cette grotte ?
Et se fut avec horreur qu'Aliénor prit conscience que le feu était en train de s'éteindre !
- Il ne manquait plus que ça ! Maugréa-t-elle entre ses dents. Si jamais le feu s'éteint, nous pourrons qu'attendre que la mort nous happe dans les ténèbres !
Mais elle ne pouvait rien faire. Sa torche était bien trop loin, et si par malheur elle tenterait de la reprendre... Elle n'aurait pas fait un pas, que le serpent lui aurait fait qu'une bouchée ! Demander à Cornélia de protéger ses arrières ? Non, elle ne voulait pas, hors de question pour elle de l'exposer au danger !
Bien. Réfléchissons. Cette chose qui ressemble à un serpent est fait entièrement en pierre. Et de ce fait, le feu et les armes ne lui font aucun effet. La seul fois où elle a pu lui attaquer c'était de sa flèche. Flèche qui fut combinée par son pouvoir aérien pour augmenter sa puissance de tire. Le résultat fut sans appel, elle avait réussis à lui faire goutter la pointe de son projectile qui s'est plantée dans son palais en fondant la paroi de pierre qui recouvre son corps... Elle pourrait continuer ainsi, mais combiner son pouvoir d'Aer et son attaque à distance lui consomme tout de même de l'énergie... De plus, c'est à peine si elle lui faisait des égratignures.
" Si seulement cette salle était à l'air libre, j'aurais put le réduire en cendre en lui faisant goutter mes éclairs... " Songea-t-elle avec regret en levant les yeux au ciel. En effet, l'endroit où se trouvait les deux jeunes femmes était un trou à rat... Soudain, sans crier garde, le serpent resurgis à nouveau et se jeta sur la jeune femme.
Aliénor hoqueta et vit sa dernière heure arriver.
C'est alors qu'une masse ténébreuse surgit des ténèbres et alla se percuter violemment contre le monstre. La mâchoire du reptile goûta le vide, avant de s'écraser contre les parois. La terre trembla et Aliénor dut se mettre ventre à terre pour se protéger des débris. Quand les tremblements cessèrent, la Rôdeuse, recouverte de poussière et des terre, releva la tête. Elle reconnu alors l'être qui venait tout juste de lui sauver la vie...
- Shadow... Murmura-t-elle.
Le lupogriffe se posa à ses côtés. Laissant derrière lui son adversaire. Il n'avait plus beaucoup de temps, le serpent s’apprêter à contre-attaquer. Aliénor se jeta dans ses "bras", le coeur battant la chamade. Il était bon de revoir son vieil ami.
- Tu es enfin revenu !
Il lui répondit d'un grognement en hochant la tête.
- Comme au bon vieux temps, murmura-t-elle d'un grand sourire.
A peine avait-elle terminer ses mots, qu'elle s'empressa de grimper sur le dos de son compagnon. La Rôdeuse remit son capuchon en place et bonda son arc, pendant que lu lupogriffe s'étirait les ailes. Aliénor s'adressa ensuite à la Sylva :
- Cornélia, je pensais à une chose. Cette créature est faite en pierre... Ne pourrais-tu pas faire quelque chose contre lui, toi, fille de la Terre ?
Si elle contrôlait la terre, ne pouvait-elle pas le contrôler ? Ou même le détruire ? Mais avait-elle assez de pouvoir et de puissance pour intervenir sur la roche ?
Le serpent se remit de son attaque et dirigea son regard vers le loup volant qui portait sa coéquipière sur le dos. Voyant qu'ils étaient en danger, Shadow prit son envol et survola la salle. Ils vont essayer de détourner son intention et esquiver ses attaques. Ils en profiteront par la même occasion de trouver son point faible.
Alors qu'elle faisait face au serpent dans les airs, Aliénor se retourna vers la Sylva, attendant sa réponse. La créature persifla, et la jeune femme combina à nouveau son pouvoir d'Aer sur sa flèche, préparant à tirer si ça devait dégénérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Vedelim
Sylva
avatar

Nombre de messages : 65
Clan : Mon nom est écrit en vert, non ?... Tss, c'te question...
Célibataire (RP) ? : En voilà une question qu'elle est bonne !

Points
Pouvoir:
8/100  (8/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Jeu 5 Mai - 18:21

[HRP: et un mois plus tard... Je suis désolée du retard, ma force de RP est tournée vers d'autres forums en ce moment, et ma force tout court vers le lycée... -_-'. En revanche, je te propose qu'on imagine que le serpent est fait de roche sur le dos mais que son "ventre" est en chair, sinon je ne vois vraiment pas comment on pourrait l'occir... S'il y a un problème, on en parlera aux admins, mais je ne vois pas d'autre solution.]

Cornélia sentait son coeur battre de plus en plus fort dans sa poitrine, ses tempes martelaient et sa respiration se faisait difficile. Elle serrait la blessure de son bras avec force mais ne pouvait empêcher la douleur de se faire plus grande. Collée contre la paroi de la grotte, la jeune Sylva sentait les aspérités saillir dans son dos et meurtrir ses omoplates. A quelques mètres, le serpent s'agitait nerveusement dans des bruits de frottement inquiétants. Les murs et le sol tremblaient dangereusement, chaque stalactique menaçant de venir se fracasser sur le crâne des deux Chomordiennes.
Dans une cavité proche, Ash, recroquevillé, fixait de ses yeux noirs l'animal de pierre et grognait en montrant ses crocs. Le long de sa colonne vertébrale voûtée comme celle d'un chat, ses poils se hérissaient et son museau se fronçait, menaçant. Le hyénidé ne pouvait pas grand chose contre le monstre mais refusait de constater que sa maîtresse était encore en danger alors qu'il restait impuissant. Il cherchait un plan pour lui venir en aide mais la panique et la peur prenaient ses méninges en otage...
Un peu plus loin dans la caverne, le feu ne cessait de faiblir. Les mousses se consumaient de plus en plus vite et s'évanouissaient avec les flammèches en quelques secondes. Déjà, une fumée grisâtre s'échappait du pathétique brasier, annonçant sa fin proche. Cornélia pesta contre son infortune, tout comme Aliénor qui imagina le pire scénario. L'androïde jeta un regard neutre à sa compagne sans réellement savoir quoi penser.

Le serpent lança une nouvelle offensive après s'être violemment retourné. Il se jeta sur l'Aer, laissant à la Sylva l'espace nécessaire pour s'écarter. Elle fut forcée de se serrer contre la paroi, du côté de son bras endommagé. Elle retint à nouveau un hurlement et sentit sa vue se brouiller ainsi que ses joues s'humidifier. Des larmes qu'elle ne pouvait retenir tant la douleur était insupportable. Mais un bruit attira son attention : un bruit fracassant. Elle tourna la tête, vive comme l'éclair, et constata que le lupogriffe de l'Aer lui avait encore une fois sauvé la vie. L'animal se rapprocha de sa propriétaire qui grimpa sur son dos en quelques instants.
Cornélia, toujours un peu sonnée, entendit la voix de son alliée résonner dans la caverne.
Autant que ses poumons lui permettaient, elle lui répondit d'une voix forte sans se soucier de l'ouïe du monstre (peut-être inexistante).


- Je ne suis pas toute puissante ! Je ne maîtrise que la pousse des végétaux, je ne peux rien contre la pierre ! Cette faiblesse évidente fit remonter sa colère, qui faillit d'ailleurs s'adresser à Aliénor elle-même.
Cornélia lui en voulait presque de la croire capable de choses qu'elle ne pouvait faire... Et aussi de songer qu'elle n'aurait pas pensé à user de son pouvoir plus tôt si elle avait contrôlé la matière minérale... Ainsi était le caractère de la jeune femme. Mais elle savait au fond d'elle que l'humaine n'y était pour rien et qu'elle ne méritait pas son ressentiment, surtout pas en de telles circonstances ! Le sentiment de rancune qui naissait en elle disparu donc aussi vite qu'il était venu.

Cornélia était réellement impuissance dans cette grotte : ces éventails étaient de faibles armes qui portaient d'ailleurs mal ce nom, et il n'y avait pas un végétal à l'horizon. Le sang ne cessait de couler de son bras et sa main valide lui servait à ralentir l'hémorragie. Heureusement, Aliénor, perchée sur son lupogriffe, avait prévu la chose et était prête à tirer. Cornélia sécha ses larmes et saisit une de ses accessoires dans sa main droite, abandonnant la blessure à son flot abondant. Elle cria à l'Aer ces mots :


- Essaye de le coincer face contre la paroi un instant, nous pourrons user de tes flèches et de mon éventail pour lui crever les yeux... Ces dernière paroles lui arrachèrent un rictus de dégoût. Ensuite, nous pourrons peut-être atteindre son coeur, d'un moyen ou d'un autre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Lun 13 Juin - 13:01

La réponse de Cornélia fut d'empreint de colère et la Rôdeuse se demanda un instant si ce n'était pas elle qui l'avait énervé par inadvertance, ou si c'était cette situation des plus délicate qui mettait les nerfs des deux femmes à rude épreuves... Quoi qu'il en soit, la réponse de la Sylva confirma les pensées de l'Aer. Elle était peut être fille de la Terre, mais elle ne pouvait pas contrôler la pierre, seulement les végétaux...

La serpent persifla à nouveau et se jeta sur le lupogryffe qui esquiva vivement. Mais le reptile ne le laissa pas la moindre chance de se reprendre et il répliqua aussitôt avec la ferme intention de le gober tout cru. Cette fois, se fut Aliénor qui intervint en décrochant une de ses flèches sur lui. Cette dernière se planta moelleusement au niveau du cou et sur le coup de la douleur l'ennemi referma sa mâchoire et eu un mouvement de recul, permettant ainsi à Shadow d'échapper à ses crocs. La voix de Cornélia couvrit à peine le brouhaha produit par les attaques incessantes des deux adversaires. Elle proposait à la Rôdeuse de le coincer contre la paroi le temps de s'occuper de ses yeux. " Plus facile à dire qu'à faire... " Pensa alors Aliénor en serrant sa mâchoire. En effet, la furie du serpent faisait qu'il devenait incontrôlable et que ses attaques devenaient de plus en plus vicieuses. A peine se heurtait-il à la paroi de la grotte qu'il enchaînait vivement une offensive qui mettait l'agilité de Shadow à rude épreuve... De plus, la jeune femme se fatiguait très vite : elle combinait ses flèches avec son pouvoir d'Aer pour augmenter la puissance de tire, mais elle n'était guère aussi puissante qu'un Fondateur et elle sentit très vite ses forces l'a quitter.

Elle fut subitement retirée de ses pensées quand le serpent persifla. Quand elle se retourna, elle vit avec effroi qu'il était presque sur eux ! Elle n'avait plus la force d'utiliser une de ses flèches pour lui faire fermer son clapet et l'éloigner de son compagnon qui commençait, lui aussi, à fatiguer. Déterminé, Shadow faisait des virages des plus serrés en longeant la paroi, mais l'ennemi ne le quittait plus et il le poursuivait en n'hésitant même pas à raser la paroi.

- Shadow ! Monte vers les cieux ! Je vais essayer le tout pour le tout ! Hurla-t-elle en rangeant ses flèches et son carquois.

Le Lupogriffe abdiqua et prit soudain son envol. Il monta à la vertical et la Rôdeuse du s'accrocher de toute ses forces à son ami pour ne pas tomber en arrière. Comme elle le craignait, le serpent suivit ses victimes en allongeant son immense cou, la gueule grande ouverte. Cette fois, il n'allait faire qu'une bouchée !

- Souhaite moi bonne chance... murmura-t-elle au creux de l'oreille du loup ailé.

Soudain, elle dégaina ses dagues et se qui entraîna sa chute. Avant de tomber dans le vide, elle prit appui sur son ami et poussa des jambes pour se propulser hors de la gueule du vicieux serpent. Elle se laissa donc tomber, les bras ouvert et les membres détendus. D'un mouvement fluide, elle se retourna faisant ainsi face aux yeux perfide de son ennemi. Elle prit une grande inspiration et souleva ses lames... Avant de les abattre dans un cri de guerrière et les planta avec sauvagerie dans les yeux du serpent... La scène n'avait duré que quelque seconde.

L'ennemi lâcha un cri de douleur qui fit trembler la grotte. Alors il secoua la tête en tentant de déloger la créature qui venait de créer tout ses maux. Fermement accrochée à ses orbites, la Rôdeuse tenta de rester sur place en vain. Serrant les dents quand son cri perçant lui déchira ses tampons, ses dagues lâchèrent finalement prise quand il fit un geste brusque de sa tête. Elle fut alors projeté avec violence contre la paroi. Elle sentit son dos se réduire en miettes et elle aurait voulu hurler sa douleur mais le sang remonta dans sa gorge et étouffa son cri. La substance rouge s'échappa de ses lèvres et le corps de la jeune femme tomba comme une poupée de chiffon. Elle s'écrasa au sol, sans aucun signe de vie.

Furieux et complètement désorienté, le serpent se cogna à plusieurs reprise contre la grotte en hurlant de douleur. Alors à nouveau le plafond se mit à trembler et des pierres s'écrasa dangereusement au sol. Shadow s'élança aussi vivement qu'un faucon au vol et alla se poser sur sa compagne. Utilisant son propre corps comme bouclier, il la protégea ainsi des éboulements.

Le reptile se releva alors de toute sa splendeur et hurla à plein poumons, laissant son ventre sans protection. C'était le moment ou jamais pour Cornélia...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Vedelim
Sylva
avatar

Nombre de messages : 65
Clan : Mon nom est écrit en vert, non ?... Tss, c'te question...
Célibataire (RP) ? : En voilà une question qu'elle est bonne !

Points
Pouvoir:
8/100  (8/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Lun 27 Juin - 19:31

Cornélia demeurait dans une position difficile : elle tenait un éventail dans une main et l'autre bras invalide s'avérait totalement inutile. Sa blessure béante laissait aller un flot de sang chaud qui avait déjà recouvert ses délicats gants de soie. Mais la jeune Sylva avait autre chose à penser que l'état de ses gants : elle tremblait de ton son être en sentant son énergie la quitter. De plus, Aliénor, son lupogriffe et le monstre ne cessaient de s'agiter dans tous les sens et de recevoir des coups. La complicité de l'Aer avec son familier rappela à Cornélia qu'Ash était toujours caché, sûrement loin d'être en sécurité. Elle le chercha du regard et vit que le hyénidé était toujours cloitré dans un renfoncement où des stalactites menaçantes se fissuraient dangereusement. Un petit sifflement de la part de sa maîtresse suffit à le mettre en garde et l'animal se recroquevilla du bon côté.
La jeune Sylva vit alors son alliée monter sur le dos du lupogriffe et tenter une impressionnante acrobatie. En une fraction de seconde, elle bondit et planta deux dagues dans les yeux du serpent qui, d'un seul coup, répliqua en l'envoyant se fracasser le dos contre la paroi de la grotte. Cornélia grimaça en imaginant la douleur, puis sentit son coeur faire un bond lorsqu'elle se rendit compte que l'Aer était inanimée. La jeune fille tenta de faire abstraction pour un instant et constata que le ventre non rocailleux de la bête lui était offert. La Sylva prit son deuxième éventail dans la même main et le déploya. Alors elle s'élança à travers la grotte avec le peu de forces qui lui restaient et attendit le dernier moment pour agir.

Lorsqu'elle fut à quelques centimètres du ventre du monstre qui grognait de plus belle, Cornélia fit habilement tournoyer les deux éventails dans sa main pour lacérer l'épaisse peau du reptile des lames de ses armes, à l'emplacement précis de son coeur -puisqu'elle se doutait qu'il en avait un. L'animal se tortilla mais Cornélia ne renonça pas : elle était déjà couverte de son sang qui lui giclait à la figure et la bête menaçait à chaque instant de se retourner et de l'écraser de tout son poids... Mais la rage de l'androïde la protégeait : jamais elle n'avait été aussi rapide et la peau se déchirait peu à peu, chaque couche ne résistant pas à plus de cinq coups. Enfin, elle commença à apercevoir l'intérieur de la créature, une chose qu'elle n'aurait jamais souhaité voir et qui s'annonçait par une odeur fétide et des bruits écœurants. Elle enfonça alors ses deux éventails non déployés dans les organes spongieux du reptile qui se débattait du mieux qu'il pouvait et y appliqua toute sa force jusqu'à s'y retrouver plongée jusqu'au coude. Lorsque les pulsations de l'aorte vinrent se faire ressentir jusque dans son propre bras, elle fit le geste de déployer ses éventails dans le monstre, ce qui déchira le coeur et donna naissance à un flot de sang inévitable. Elle retira sa main (et un éventail) dans un cri de rage et vit une masse anthracite se jeter sur la déchirure sanguinolente qu'elle avait ouverte. Ash plongea ses crocs dans le coeur du monstre et déchira les organes alentours de quelques coups de pattes. Lorsque le hyénidé sortit le museau de ventre du serpent, ce dernier ne bougeait plus. Les deux compagnons étaient couverts d'hémoglobine. Les cheveux d'ordinaire immaculés de la jeune fille dégoulinaient, ses vêtements étaient condamnés et que dire de son bras ? Ou plutôt de ses bras : l'un était couvert de son sang, l'autre de celui de l'animal. Elle déchira d'ailleurs (et à regret) le bas de son jupon pour bander la plaie et faire office de garrot. Un soupir s'échappa de ses douces lèvres écarlates et la jeune femme sourit à son compagnon. Elle se dirigea alors vers la gueule du monstre pour vérifier sa respiration et constata qu'il était bel et bien mort. Elle s'assit alors près d'Aliénor et posa deux doigts sur sa carotide en retenant son souffle.


** Elle est vivante... ** songea-t-elle rassurée. Sans hésiter, elle attira le corps de l'Aer vers elle pour inspecter son dos : pas de trop grosse déchirure. Son crâne paraissait en plutôt bon état et aucune aspérité ne l'avait agressé aux endroits les plus fragiles. Elle la secoua légèrement mais Aliénor demeura dans les bras de Morphée. Cornélia adressa donc un regard interrogateur au lupogriffe.

- Je dois lui mettre une claque ? demanda-t-elle à la fois au loup et à l'hyène.



[HRP: je propose que tu te réveilles et qu'on attente l'intervention d'un Fondateur pour nous dire ce qui faisait "Ding ding" ... Ca te va ? Si oui, je pense que tu peux faire un post très court... Si tu veux. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Mar 5 Juil - 14:19

[Oh ! Toi aussi tu as pensé au "Ding Ding" ? ^^ Je me posais justement la question à ce sujet... Je me suis dit qu'il fallait peut-être éventrer la bête 8B (Chose inutile vu le carnage que tu as fait sur sa carcasse... Et c'est qui va nettoyer tout ça maintenant ?) *Zbaf* ! Oui ze me tais Razz]



Shadow se secoua énergiquement après l'effondrement de la paroi sur lui et sa jeune humaine. Heureusement, ce n'était que des pierres assez petites et le lupogriffe n'eut aucune blessures graves, bien que maintenant il ressentit certaines douleurs musculaire au niveau du dos. Il était recouvert de poussière et de crasse qui fit perdre à son pelage toute sa noirceur. Il respirait bruyamment et n'avait plus la force de lever ses ailes. Eh bien, voilà longtemps qu'il ne s'était pas mit dans cet état pour un ennemi. Il prenait petit à petit conscience qu'il n'était plus tout jeune et ce genre de chose n'était plus de son âge. Enfin, il se laissa tomber à terre, près du corps de sa compagne. Il jeta un coup d'oeil vers la Sylva et la hyène qui faisait face à la bête. Ils avaient l'air de s'en sortir sans lui, alors il les laissa achever le travail et il donna toute son attention à Aliénor. Shadow renifla la Rôdeuse en gémissant quelque peu, inquiet de savoir si elle était vivante et en un seul morceau. Elle ne répondait pas à ces coups de museau, ce qui inquiétait le lupogriffe noir qui se hâta de poser sa tête sur son torse. Fermant les yeux, les oreilles collées à son crâne, il attendit le signe qui pourrait lui faire comprendre qu'elle était encore en vie. Et à son plus grand soulagement, ce fut des battements de coeur faibles et sa poitrine qui se relevait avec difficulté qui perçut. Il lâcha alors un long soupir, le voila rassuré...

Soudain, un bruit sourd se répercuta dans la grotte et le sol se mit à trembler. Quand Shadow leva la tête, il vit le serpent s'écroulait, sans vie. Il en sortit alors du nuage de poussière les deux assassins qui était vraiment... repoussant. Quand la Sylva et la Hyène rejoignit le lupogriffre, ce dernier éternua violemment quand l'odeur corsée du sang lui chatouilla ses narines. Il observa ensuite Cornélia examinait sa compagne avec curiosité, se demandant ce qu'elle faisait à la Rôdeuse. Enfin, le fille de la Terre demanda aux deux animaux si elle devait donner une claque à Aliénor qui ne se réveillait pas. A ses mots, le loup ailé noir leva aussitôt la tête au ciel, l'air désespéré, et lâcha un grognement rauque en se mettant sur ses pattes. Il se plaça aux côtés de sa petite humaine et commença à lui lécher l'oreille. Si au commencement c'était des coups de langues lents, il se fit alors plus insistant et il n'hésitait pas à lui mordiller quelque peu l'oreille. Au début il n'y avait aucunes réactions, mais il reçut très vite de la part de la jeune femme des gémissements. Satisfait, il continua sous les plaintes de la Rôdeuse qui lui demandait d'arrêter d'une voix faible... Mais il ne cessa que quand cette dernière leva son bras pour s'accrocher au cou de son compagnon. Aliénor toussa violemment et un bruit singulier résonna dans sa gorge. Comprenant qu'elle suffoquait, Shadow se précipita de relever la jeune humaine qui s'accrocha à son pelage. Aussitôt assise, ses tripes remontèrent et une substance rougeâtre sortit des lèvres de la Rôdeuse. Elle vomit le peu qu'elle avait dans l'estomac et son propre sang qui l'avait étouffé quand elle avait tenté de crier.

- Shadow... pas.... les oreilles... murmura-t-elle à bout de souffle.

Ah les oreilles ! Elle détestait quand son compagnon lui léchait à cet endroit ! Elle ne savait pas combien de fois elle devra lui répéter qu'il ne doit pas s'amuser à ce petit jeu ! Pourtant, il continuait à l'enquiquiner à ce sujet... Bon, cette fois elle le pardonne car c'était pour une bonne cause.

- Dieu du Ciel... J'ai l'impression... de m'être écraser contre un mur... Gémit-elle en se tenant le dos.

Shadow ricana quelque peu à cette remarque qui était dans le vrai. Aliénor se retourna alors vers Cornélia et eu un sursaut d'horreur... Avant d'éclater de rire. Elle ne s'attendait pas à revoir la Sylva dans cet état ! Mais elle comprenait petit à petit la situation quand elle vit la carcasse du serpent de pierre gisait au sol, le ventre éventré et les organes grouillant au sol.

- Tu fais pas dans la fine dentelle, Nélia... S'égaya-t-elle. Vous allez bien vous deux ? Vous êtes blessés ? Que s'est-il passé ? Il ne t'as pas donné du fil à retordre ?

Elle bombardait la jeune Sylva de questions, voulant absolument savoir tout ce qu'il s'était passé durant sa convalescence, sous le regard amusé de son compagnon qui était heureux de la revoir comme avant. Et soudain, Aliénor se rappela d'un certain détail qui l'avait agacé durant cette péripétie.

- Au fait, as-tu trouvais quelque chose de singulier dans cette bête ? Il y avait comme un bruit singulier quand il avançait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Vedelim
Sylva
avatar

Nombre de messages : 65
Clan : Mon nom est écrit en vert, non ?... Tss, c'te question...
Célibataire (RP) ? : En voilà une question qu'elle est bonne !

Points
Pouvoir:
8/100  (8/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Mar 5 Juil - 20:22

A genoux devant la jeune Aer, Cornélia ne savait pas vraiment quoi faire. Lorsque l'idée de la claque franchit la barrière de ses lèvres, le familier d'Aliénor s'empressa de réagir avant que Cornélia ne prenne les choses en main (sans mauvais jeu de mot). L'animal se mit à lécher l'oreille de sa maîtresse avec vivacité, jusqu'à ce que cette dernière commence à remuer fébrilement et à gémir de manière presque inaudible. Une petite lueur apparut dans les yeux de la Sylva qui posa ensuite son regard sur Ash : les deux compagnons se regardèrent un peu surpris. L'hyène secoua la tête comme pour expliquer à Cornélia qu'il ne ferait jamais une chose pareille. L'androïde sourit.

Lorsqu'Aliénor eut reprit ses esprits, elle ne put s'empêcher de cracher ses poumons et encore une bonne dose de sang... Et quelques autres choses. Cornélia déglutit difficilement devant ce spectacle : autant être recouverte du sang d'un serpent géant ne la dérangeait pas plus que ça, autant voir quelqu'un rendre son petit déjeuner était une scène dure à supporter. Enfin, l'Aer posa les yeux sur la Sylva, l'hyène et leur état pathétique. Le joyeux rire qui éclata ne fut pas pour ravir Cornélia dont la nature rancunière était souvent prédominante. Elle se tut néanmoins...


** J'ai risqué de me faire écrabouiller une bonne dizaine de fois, je me suis enfoncée jusqu'au coude dans les organes d'un serpent géant et j'ai faillit me noyer dans son sang, tout ça pour nous sauver tous les quatre... Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle...** songea-t-elle tout en arborant un minuscule sourire totalement artificiel. Ces pensées parvinrent à Ash qui, dans un regard, lui souffla qu'il était inutile et déraisonnable d'en vouloir -encore une fois- à Aliénor puisqu'elle riait de bon cœur et tout à fait sans méchanceté.
Par ailleurs, l'Aer s'empressa de poser des questions sur l'état de Cornélia et de l'hyène, inquiète de leur santé et du niveau de difficulté du combat. La Sylva n'eu pas vraiment le temps de répondre à toutes les questions et seul un léger "Non non, ça va..." put se faire entendre. Puis Aliénor fit référence au bruit étrange que toutes deux avaient perçu lorsque la bête bougeait. L'androïde se souvint effectivement que quelque chose s'agitait à l'intérieur de l'animal et que ce n'était surement pas un grelot.


- Ah oui, c'est vrai ! s'exclama-t-elle après avoir essuyé le sang qu'elle avait encore sur les lèvre avec son poignet. Il faisait un bruit bizarre ! Elle essora ses couettes d'où s'écoulèrent des filets de sang plus ou moins liquides, ce qui par ailleurs fit apparaître une expression fort contrariée sur son visage poupin. On devrait aller voir... proposa-t-elle enfin en se relevant. Sans se préoccuper de l'hémoglobine qui coulait dans ses yeux et sa bouche, marquait la pierre à chacun de ses pas, alourdissait ses vêtements et la chauffait toute entière, elle se dirigea vers le monstre en escaladant son corps pour passer de l'autre côté. Elle chercha du regard quelque chose de coupant pour ouvrir un peu plus le cadavre puisque rien n'apparaissait dans la blessure qu'elle avait faite. Elle tomba sur une stalactite effondrée qui s'était fendue en deux dans le sens de la hauteur et présentait un côté tranchant. A peine avait-elle commencé la chirurgie qu'un objet dur retint son attention. Elle plongea de nouveau la main dans le corps du serpent et extirpa la trouvaille couverte de sang.

- Ah non, ça, c'est l'éventail que j'avais perdu...



[HRP: je préviens Ignes pour que le compte Events intervienne et que l'on sache - enfin ! - ce que c'est ! Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Events
Evénements Rp
Evénements Rp
avatar

Nombre de messages : 6

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Mer 6 Juil - 16:41


Alors que Cornélia et Aliénor cherchèrent curieusement le ventre de la bête sans savoir ce qu'il les attendait, ils virent dans les parois intérieures sanglantes de l'animal mythique un reflet doré. En tentant de dégager la source de cet éclat des restes de la bête, il retirèrent une clef des entrailles du monstre défunt.

Cette clef était une clef comme elles ne l’avaient jamais vu auparavant. Ornée de cinq pierres de couleurs différentes: un jaspe rouge, un oeil de tigre jaune, une chrysocolle bleue, une malachite verte et une perle blanche au milieu de la composition. La clef ne possédait aucune dent et après une brève examination, les filles purent en déduire qu'il s'agissait bel et bien de sa forme originale puisqu'il n'y avait aucune trace de cassage ou de bris. Cet objet était des plus mystérieux, car malgré sa forme inusitée, elle contenait de nombreuses inscriptions et motifs différents. Un symbole représentant un losange croisé reliait les différentes pierres. Les runes étaient cependant indéchiffrable...


[Bravo, vous avez terminé le combat. À vous de terminer ce RP comme bon vous le semble. Comme vous l'avez surement déduit, les runes sont indéchiffrables, cependant, vous pouvez tenter de tirer une hypothèse à votre choix. Nous vous demandons de ne pas faire intervenir une tierce personne pour comprendre ce message, le compte Events s'en chargera le moment venu.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Vedelim
Sylva
avatar

Nombre de messages : 65
Clan : Mon nom est écrit en vert, non ?... Tss, c'te question...
Célibataire (RP) ? : En voilà une question qu'elle est bonne !

Points
Pouvoir:
8/100  (8/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Mer 6 Juil - 17:24

[HRP: attendez... On sait juste que c'est une clef, c'est nous qui devons décider à quoi elle sert ? On doit se débrouiller pour trouver un scenario qui tient la route ou vous comptez nous donner quelques indications sur ce que vous avez prévu, histoire qu'il se passe quelque chose ? ... scratch ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Isil
Aer
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age (RP) : 24
Clan : Dans les bras fougueux du Vent
Célibataire (RP) ? : Qui aimerait donc une jeune femme comme elle ?

Points
Pouvoir:
18/100  (18/100)
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Mer 6 Juil - 18:22

[Même question que Nélia Very Happy Je vais tout de même tenter de faire une hypothèse (bidon, évidemment Rolling Eyes )]


Aliénor et Shadow avait suivit en silence Cornélia. Plus ils s'approchaient, plus une odeur nauséabonde chatouilla les narines des deux compagnons et la Rôdeuse plissa fortement du nez tandis qu'elle avait une envie de régurgiter. Le spectacle n'était pas des plus agréables non plus, la moitié des organes gisaient à l'extérieur de son corps éventré. L'Aer déduisit que la Sylva n'y était pas allez de main morte... D'ailleurs, la douceur qui se dégageait de son visage avec ses magnifiques cheveux blancs avait totalement disparu maintenant qu'elle était recouverte de sang de la tête au pied. Elle avait l'air soudain sanguinaire, froid, insociable, sournoise... Était-elle réellement quelqu'un de confiance ? La Rôdeuse retira cette pensée d'un mouvement de tête et elle s'évapora aussi vite qu'elle était venu.

Elle prit place aux côtés de Cornélia qui se préparait à une faire une recherche plus approfondie du corps de l'animal. Aliénor n'eut pas le temps de proposer ses dagues qu'elle prit possession d'un stalactite brisé. L'Aer hocha les épaules, c'était un objet tranchant comme un autre. Ensuite, elle ne quitta plus le corps de l'animal des yeux en espérant de tout coeur de trouver cet objet que les deux femmes convoiter. Soudain, Cornélia retira un objet dur et métallique. Mais ce n'était qu'une fausse alerte, car ce n'était autre que l’éventail que la Sylva avait perdu. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres d'Aliénor, qui détourna son regard pour se replonger dans les entrailles de la bête. C'est alors qu'elle aperçut comme un reflet doré contre la parois situé à l'intérieur du corps de l'animal. Fronçant les sourcils, elle déclara d'une voix sérieuse :

- Je crois qu'on a trouvé quelque chose...

Elle dégaina une de ses dagues qu'elle avait ramassé plus tôt et plongea son bras dans le serpent en pierre. Elle dut rentrer la tête pour mieux s'approcher de l'objet singulier et tenter de le dégager. Après quelques essais, elle réussit à l'extraire, le bras recouvert de sang tandis que quelques mèches se peignaient de rouges...

- Regardes ça... Souffla-t-elle avec admiration.

Une clef. Ainsi était l'identité de cet objet qui faisait tant de bruit dans le serpent. Mais elle n'était pas comme les autres, bien au contraire. Tout d'abord, elle n'avait pas de dents et c'était sûrement sa forme originale car il n'y avait aucune marque qui aurait put déduire qu'elles auraient put être cassées. Ensuite, elle était ornée de cinq pierres de couleurs différentes : rouge, jaune, bleue, verte et blanche. Aliénor reconnut le jaspe, l'oeil de tigre et la perle. De nombreuses inscriptions et de symboles y étaient incrustés ainsi qu'un étrange losange croisé qui reliait chaque pierre entre elles. " Des runes... Et peut-être bien un pentacle... " déduisit-elle par instinct. Elle examina ainsi en silence cette trouvaille, faisant tourner dans sa main cet étrange objet.

- Tu as vu ? Demanda subitement à Cornélia d'une voix posée. Ces pierres... Elles sont toutes de couleurs différentes... Une rouge, une verte, une bleue, une jaune... Elle fronça les sourcils. Pyro, Sylva, Aqua, Aer... Mais la blanche, que pourrait-elle présenter ? La lumière ? Mais si c'était la Lumière, il devrait avoir les Ténèbres pour parfaire l'équilibre... Elle se tut un moment. L'esprit, peut-être ? Après tout il est le cinquième élément dans certaine légende... Ah moins que ça ne soit autre chose... Mais quoi ?

Elle caressa les pierres délicatement, perdue dans son esprit.

- Regardes Nélia. Vois-tu comment elles sont reliées ? Lui demanda-t-elle en lui désignant le losange croisé. Serais-ce... La quintessence ?

Shadow grogna, ne trouvant pas cette théorie des plus rassurantes.

- Et si cette clef nous ouvrait à ce pouvoir ? Tout les élément réunis, reliés entre eux... Imagines ce qu'une personne pourrait en faire, il aura le choix entre faire renaître le Chomor dans des meilleurs jours... Ou le détruire...

Aliénor n'était pas sûr, mais elle espérait de tout coeur qu'elle se trompe. Et si jamais elle avait raison ? Si jamais cette clef menait à ce pouvoir ? Un pouvoir sûrement très ancien, enfoui et caché aux yeux des chomordiens. Mais qu'en était-il des étranges symboles ? Qu'est-ce que tout cela signifiait ?

- Qu'en penses-tu ? Demanda l'Aer en lui passant la clef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Vedelim
Sylva
avatar

Nombre de messages : 65
Clan : Mon nom est écrit en vert, non ?... Tss, c'te question...
Célibataire (RP) ? : En voilà une question qu'elle est bonne !

Points
Pouvoir:
8/100  (8/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Mer 6 Juil - 20:03

[HRP: excuse moi mais je préfère attendre l'intervention d'un admin avant de te répondre... Je préfererai qu'ils nous guident un peu... Normalement, c'est eux qui savent, c'est pas à nous d'inventer un truc. Les Events du Chomor, c'est eux qui gèrent, on va pas improviser comme ça...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Events
Evénements Rp
Evénements Rp
avatar

Nombre de messages : 6

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Jeu 7 Juil - 16:40

[Quelques indications et précisions: La clef ne vous sera d'aucune utilité à l'intérieur de cette grotte. Elle ouvre un endroit précis sur le Chomor, endroit qui n'est pas encore créé pour l'histoire. Nous vous laissons le soin de terminer votre post comme vous le désirez dans cet endroit.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Vedelim
Sylva
avatar

Nombre de messages : 65
Clan : Mon nom est écrit en vert, non ?... Tss, c'te question...
Célibataire (RP) ? : En voilà une question qu'elle est bonne !

Points
Pouvoir:
8/100  (8/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Sam 9 Juil - 18:47

[D'accord mais ça suppose qu'on reste ensemble jusqu'à ce que cet endroit soit révélé ou qu'on se batte pour savoir qui va la garder (ce qui ne va pas arriver)... On doit donc sortir et continuer notre RP autre part, c'est ça ? Vous nous direz quand la clef servira à quelque chose quand même ? ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Events
Evénements Rp
Evénements Rp
avatar

Nombre de messages : 6

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Sam 9 Juil - 23:11

[Exactement, pour l'instant, vous continuez normalement. Les fondateurs s'occupent de la suite de l'histoire. Nous vous communiquerons en temps et lieu la suite des évènements pour cette clef. Vous êtes libre de terminer ce post.

Autre chose?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Vedelim
Sylva
avatar

Nombre de messages : 65
Clan : Mon nom est écrit en vert, non ?... Tss, c'te question...
Célibataire (RP) ? : En voilà une question qu'elle est bonne !

Points
Pouvoir:
8/100  (8/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   Dim 10 Juil - 17:33

[Pour moi, tout est clair... Je ne vais pas répondre tout de suite parce que je suis en manque d'inspiration, là, en ce jour de juillet (ensoleillé) mais je ferai de mon mieux pour que cette histoire de clef avance à bon rythme ! Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'antre des Enfers...[PV Aliénor & Cornélia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evenement de Raid - Dans l'antre d'Ifrit - du 17/03 au 31/03
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Hector de Valois, oserez-vous pénétrer dans l'antre du diable ?
» (-18)( Mission de classe D ) Dans l'antre du diable...
» [WIP] Dans l'Antre d'Arachné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chomor d'Ys :: ~¤~ Les Contrées du Savaa ~¤~ :: ~°~ La Grotte du Temps ~°~-
Sauter vers: